Main Menu

BAISSER LES BRAS POUR L’ÉVANGÉLISATION DANS LES PAYS SÉCULARISÉS ?

Shares

Dans  mon  monde  imaginaire,  un  gros  concessionnaire  automobile  fermait  ses  portes  parce  qu’il  n’avait plus  assez  de  clients.  Les  gérants  et  le  personnel  se  l’expliquaient  de différentes façons. Certains jetaient le blâme sur les clients qui ne faisaient pas suffisam­ment de recherche sur leurs produits, d’autres disaient que leur bâtiment n’était pas assez beau et d’autres encore ont supposé que leur compétiteur le plus proche était plus flexible en matière de négociation et de financement. De coutes les manières, ils semblaient s’en­tendre pour dire que c’était la faute des clients et que le concessionnaire avait fait tout son possible.

En vérité, de nombreuses familles de la zone avaient bel et bien besoin de nouveaux véhicules et étaient en processus d’achat. Cependant, les services et produits disponibles ne correspondaient pas à leurs besoins et désirs. Pourtant, on les accusait d’être respon­sables du problème.

J’entends souvent les membres d’église dire, d’un ton résigné, qu’ils vivent dans les zones les plus séculières et qu’ils sont entourés de gens qui n’iraient jamais à l’église. Bien que cette logique nous porte à nous trouver des excuses et prédispose la direction de l’église à accepter l’échec, on pourrait plutôt voir le laïcisme comme une grande occasion à saisir. D’après certains sociologues, les êtres humains semblent avoir le désir inné d’adorer un créateur ou un dieu. Ainsi, si nous ne faisons aucune différence, ce pourrait être parce que nous ne grattons pas à l’endroit de la démangeaison.

Un pasteur à la retraite très respecté a dit que si c’était à refaire, il se concentrerait moins sur la quantité de documentation distribuée par ses membres et davantage sur le nombre de personnes avec qui ils entretiennent des relations.

Thom Rainer, auteur du livre Surprising lnsights From the Unchurched and Proven Ways to Reach Them , a basé ses recherches sur les gens qui se sont joints à une église de leur propre gré. Il a découvert que seulement 18 % étaient venus pour la musique. La vaste majorité a dit être venue pour le contenu.

Nous avons un message simple, mais puissant.

Si votre église est située dans une zone qui n’a pas vu de croissance depuis long­temps, entreprenez quelque chose de nouveau au lieu d’accepter les excuses. La vérité, c’est que l’adoration est inscrite dans nos gènes. Il y a un Saint-Esprit, il y a un Dieu, qui lui, a un Fils qui s’appelle Jésus. Nous avons donc déjà une équipe d’étoiles pour toucher des vies avec un message d’espoir et de guérison totale.

Stan Jensen, rédacteur en chef de Message Magazine.

Pour aller plus loin dans le sujet de l’évangélisation

Une nouvelle perspective de l’évangélisation

L’évangélisaiton par les films

 

INTERNET POUR NOURRIR MA FOI ? [2ÈME PARTIE]
LES ADVENTISTES DU BANGLADESH OFFRENT UNE ÉDUCATION SANITAIRE AUX MUSULMANS ET HINDOUS

Laissez votre commentaire

E-MAGAZINE

ADVENTISTE MAGAZINE TV

Top