Main Menu

Une étude révèle des taux plus faibles de cancer chez les adventistes

Shares

Une récente étude menée par le Pôle Santé de l’Université de Loma Linda a révélé des taux de mort précoce et de cancer plus faibles chez les adventistes du septième jour, des membres d’une dénomination Protestante connue depuis longtemps pour la promotion qu’elle fait de la santé, par rapport aux individus de la population générale des États-Unis.

Publiée en ligne dans CANCER, une revue de l’American Cancer Society évaluée par les pairs, l’étude a également trouvé des résultats similaires en limitant l’analyse aux adventistes noirs et à la population générale noire aux États-Unis.

Les comportements en matière de santé promus par l’Église Adventiste du Septième Jour incluent le fait de ne pas fumer, l’adoption d’un régime végétarien, la pratique régulière de l’exercice physique et le maintien d’un poids normal. Des recherches antérieures suggèrent que les adventistes du septième jour ont des risques plus faibles de contracter de nombreux cancers, des maladies cardiaques et le diabète, et en Californie, qu’ils vivent plus longtemps que les individus dans la population générale. Cependant, les résultats varient selon le type de cancer, et peu de données sont publiées sur les individus noirs.

Afin d’apporter un éclairage supplémentaire, le chercheur Gary Fraser et ses collègues ont comparé les taux de mortalité et l’incidence du cancer entre la population adventiste nationale et un échantillon représentatif de la population américaine. De manière spécifique, les chercheurs ont analysé les données de l’Adventist Health Study-2 à l’échelle nationale et un recensement de la population des États-Unis, et ont procédé à des ajustements tenant compte des différences en termes d’éducation, de lieu de résidence et d’habitude passées en matière de tabagisme, afin que ces facteurs n’expliquent aucun des résultats.

L’équipe a trouvé des taux de décès beaucoup plus bas quelles qu’en soient les causes, ainsi qu’une incidence plus faible de tous les types de cancer combinés dans la population adventiste (33 pour cent et 30 pour cent inférieurs respectivement), et des taux d’incidence vraiment plus faibles spécifiquement pour les cancers du sein, les cancers colorectaux, rectaux et les cancers du poumon (respectivement 30 pourcents, 16 pourcents, 50 pourcents et 30 pourcents plus bas). Les taux de mortalité et l’incidence de tous les cancers combinés étaient également beaucoup plus faibles chez les adventistes noirs par rapport aux noirs dans la population du recensement américain (respectivement 36 pourcents et 22 pourcents plus bas).

« Il s’agit de la première confirmation de rapports antérieurs, avec désormais l’utilisation des populations nationales, » a déclaré Gary Fraser. « De plus, nous avons pu contrôler les différences en matière de consommation de tabac en excluant tous les non-adventistes qui fument actuellement, et en faisant des ajustements pour un tabagisme passé et le temps écoulé depuis l’arrêt du tabac chez les anciens fumeurs, » a-t-il ajouté. « D’autre part, c’est le premier rapport qui inclut une comparaison entre les Noirs seuls. »

Gary Fraser a fait remarquer que les résultats n’identifient pas clairement les causes des avantages qu’ont les adventistes au niveau de leur santé, mais d’autres études ont fourni des preuves que les habitudes alimentaires végétariennes choisies par de nombreux adventistes sont un facteur important.

Selon Gary Fraser, les végétariens adventistes souffrent moins de surpoids, de diabète, d’hypertension, de niveau élevé de cholestérol dans le sang, de maladies coronariennes et de plusieurs cancers par rapport aux non-végétariens adventistes, qui eux-mêmes ont des taux plus faibles que les consommateurs habituels d’aliments d’origine animale.

« Les résultats de ce rapport comparant tous les adventistes – végétariens et non-végétariens – aux Américains moyens sont en grande partie conformes aux prévisions, » a dit Gary Fraser, « et ils suggèrent fortement que ces bienfaits sur la santé sont à la disposition de tous les Américains qui choisissent des régimes alimentaires similaires, en plus d’autres choix sages et bien connus en termes de style de vie, tels que l’activité physique régulière, le fait de s’abstenir de fumer, et le fait de faire attention à son poids. »

 

De
Source www.interamerica.org/fr/2019/12/une-etude-revele-des-taux-plus-faibles-de-cancer-et-de-mortalite-precoce-chez-les-adventistes
Traduction: Patrick Luciathe

Soudan : Le ministre des Affaires religieuses promet aux chrétiens de nouveaux droits
Un médecin prescrit d'aliments végétaux pour inverser le diabète

Laissez votre commentaire

E-MAGAZINE

ADVENTISTE MAGAZINE TV

L’URL fournie n’est pas valide.
Top