Main Menu

La joie du service

Shares

Quel genre de conseils Joseph, Moïse et Esther auraient-ils pour moi ?

L’une des décisions les plus importantes que nous prenons dans notre vie a trait au bonheur et à la joie. Le bonheur est traditionnellement lié à l’environnement extérieur et aux circonstances qui échappent parfois à notre contrôle. Comme l’influence du soleil ou de la pluie sur notre humeur, ou les week-ends par rapport aux jours de travail, le bonheur est souvent quelque chose sur lequel nous n’avons que très peu ou pas d’influence.

Dans notre quête du bonheur, nous nous concentrons sur les week-ends et vivons pour les vacances. Nous pouvons même nous sentir vides et tristes lorsqu’une personne spécifique n’est pas là ; il se peut même que notre estime de soi dépende de la bonne évaluation venant de nos supérieurs. Ce type de bonheur conduit à l’insécurité, à la peur, et au vide.

De l’autre côté, il y a la joie. Et, chose surprenante, nous pouvons choisir la joie. Comme nous le rappellent les experts : « Le bonheur est une destination, la joie, un état d’esprit. » Nous choisissons d’être joyeux quels que soient l’environnement extérieur, les personnes ou les circonstances. C’est quelque chose que nous pouvons faire lorsque nous reconnaissons que Dieu contrôle tous les détails de notre vie, et que nous sommes déterminés à le louer – quoi qu’il arrive.

 

CHOISIR DE SERVIR

Pour certaines personnes, le vrai bonheur, la joie et la satisfaction de la vie proviennent d’une vie fondée sur des valeurs et des objectifs clairs. Ces personnes éprouvent de la joie, quelles que soient les circonstances. L’une d’entre elles a récemment partagé l’expérience suivante avec moi.

« Au cours des dix dernières années, ma vie professionnelle a beaucoup changé. Le but de Dieu pour ma vie est devenu plus clair ; les événements qui ont suivi m’ont transformée. J’ai décidé de ne laisser aucune circonstance extérieure ni personne me façonner en ce que je ne choisis pas d’être. J’ai décidé d’incorporer la joie dans ma vie. »

« Je rêvais de vivre une vie plus remplie avec Dieu. Ce qui m’a aidé en cours de route, ce sont les panneaux de signalisation dans la forme de mes valeurs fondamentales : amour, sagesse, inspiration, courage, et bonté. Ces valeurs me maintiennent sur la bonne route et m’orientent dans la bonne direction. J’ai choisi la vie courageuse du service envers l’humanité plutôt que le confort que procure la recherche de faux plaisirs. Ça me fait sortir de ma zone de confort, évidemment, mais je fais l’expérience du vrai sens, de l’objectif, et de la joie. »

Prendre la décision courageuse de vivre pleinement dans la joie n’est que le début d’un chemin moins fréquenté. Dès que nous aurons emprunté ce chemin, nous ne voudrons plus retourner à notre ancienne et sécuritaire existence.

 

PLUS GRAND QUE SOI

Dans notre monde, le confort est tellement surestimé que la décision pour une vie plus grande que soi-même est considérée comme un acte naïf de rêveurs désespérés. Mais ce n’est que là, et seulement là, que l’on peut trouver la vraie joie et la maintenir.

Lorsque Dieu passe à l’action, c’est rarement sans danger, mais c’est toujours juste. Il se peut même qu’à prime abord, ce ne soit pas considéré comme une joie. Joseph a été vendu comme esclave. Moïse a affronté Pharaon. Esther a été menacée par un génocide. Aussi difficile que ça puisse paraître, lorsque nous faisons un pas dans la foi pour éprouver de la joie, nous pouvons avoir l’assurance que la voie de Dieu est meilleure que la nôtre.

À des moments cruciaux de l’histoire humaine, les héros bibliques ont été souvent appelés à vivre une vie extraordinaire au service de l’humanité. L’appel divin n’était pourtant pas sûr, et encore moins confortable. Je me demande quel genre de conseils Joseph, Moïse et Esther auraient pour moi… M’encourageraient-ils à rester dans ma zone de confort ? À garder le silence devant l’injustice, la pauvreté, les exclusions systématiques ? Ou me conseilleraient-ils de parler et d’agir avec gentillesse et amour ?

J’ai pris ma décision il y a longtemps déjà. J’ai choisi la joie.

 

De Maja Ahac, responsable de plaidoyer à ADRA Europe.
Source : Adventist World, Octobre 2020

L’histoire d’Halloween
Le désert inondé - Nouvelle bande dessinée

Laissez votre commentaire

ESPOIR MÉDIAS

Top