Main Menu

Grâce à Hannukah, nous avons Noël !

Shares

Pas de Hannukah, pas de Noël

Quand j’étais tout jeune et dans une situation où moi ou quelqu’un d’autre étions susceptible de faire quelque chose de stupide ou de faire une erreur, j’entendais souvent la phrase : « Si tu le fais, tu seras aussi populaire qu’une côtelette de porc dans une synagogue. »

Bien que notre nom de famille et notre arbre généalogique indiquent que nous avons un héritage juif, nous n’avons pas pratiqué le judaïsme dans ma vie de famille. Cependant, nous savions qu’une côtelette de porc serait extrêmement impopulaire dans une synagogue.

À notre table, il y avait des légumes rôtis, du poulet et parfois de l’agneau, mais pas de côtelettes de porc.

Bien des années plus tard, à l’âge adulte, après être devenu pratiquant du sabbat et avoir commencé à étudier la Bible et d’autres livres sur la Bible, je suis tombé sur une histoire qui, je crois, pourrait être à l’origine de cette déclaration sur la Côtelette de porc à la synagogue.

Dans Daniel 8:21,22, Daniel prédit qu’à la mort du premier roi de Grèce (Alexandre), son royaume serait divisé en quatre. Cette prophétie s’est réalisée à la mort d’Alexandre en 323 av. J.-C. et son royaume a été divisé entre ses quatre généraux : Cassandre, Lysimaque, Ptolémée et Séleucus.

Le Premier Livre des Maccabées rapporte que vers 167 av. J.-C. un descendant de Séleucus nommé Antiochus prit le contrôle de Jérusalem, dépouilla le temple des ornements en or, fait des esclaves du peuple et interdit la pratique du judaïsme. Cela comprenait une interdiction de pratiquer le sabbat et de faire la circoncision.

Alors il est dit qu’Antiochus sacrifia des cochons, non pas dans la synagogue, mais dans le temple de Jérusalem.

Si une côtelette de porc dans une synagogue était impopulaire, imaginez à quel point Antiochus aurait été impopulaire parmi le peuple juif pour avoir sacrifié des cochons dans le temple.

Un prêtre juif nommé Mattathias et ses fils rassemblèrent suffisamment de volontaires juifs pour former une armée pour combattre Antiochus et son armée.

Cependant, Mattathias était déjà un vieil homme et il mourut peu après. Le fils de Mattathias, Judas Maccabaeus, prit le contrôle de l’armée et finalement Antiochus et son armée sont chassés du pays de la Judée.

Le livre de la période intertestamentaire au chapitre 4 des premiers Maccabées décrit ensuite la nouvelle consécration du temple, qui a commencé le 25e jour de Kislev et a duré huit jours. (1)

Le mois juif de Kislev correspond à la fin novembre/début décembre dans le calendrier païen. Cette célébration est devenue connue sous le nom de Hannukah (le mot hébreu pour dédicace). 

« …s’il n’y avait pas eu les fidèles Maccabées pour délivrer la Judée d’Antioche, alors il n’y aurait pas eu Noël. »

Dans Jean 10:22,23, il est dit que Jésus était au temple de Jérusalem pendant la fête de la Dédicace « et c’était l’hiver » (v 22) (2).

Peut-être Jésus se souvenait-il alors de la première Hanouka. Car si Antiochus avait réussi à anéantir le judaïsme, les prophéties messianiques n’auraient pas pu s’accomplir.

Cependant, Antiochus n’a pas réussi parce que Dieu est en contrôle et les prophéties messianiques concernant le premier avènement de Jésus se sont réalisées exactement comme prévu.

Cette année-là, Hannukah s’est déroulée du 3 au 10 décembre. Nous savons que la date du 25 décembre pour la naissance de Jésus vient du syncrétisme du culte païen et du christianisme. Il est plus probable que Jésus soit né vers septembre/octobre ou peut-être mars/avril que vers décembre.

Cependant, comme Ellen White l’a suggéré dans le livre Adventist Home, Noël est « un jour à ne pas ignorer » et devrait être célébré d’une manière chrétienne comme une occasion qui nous permet de rappeler Jésus notre rédempteur aux enfants et aux membres de notre famille (5).

En planifiant Noël cette année, souvenez-vous que s’il n’y avait pas eu les fidèles Maccabées pour délivrer la Judée d’Antioche, il n’y aurait pas eu de Noël.

Pas de Hannukah, pas de Noël.

Joyeux Hannukah et Joyeux Noël.

Brian Abrahams est un retraité de l’Église adventiste New Life, South Queensland.

1 1 Maccabees, Chapters 1 to 4. The New English Bible, Oxford University Press (1960).

2 New King James Bible.

3 Nichol, F D. (Editor) Seventh-day Adventist Bible Commentary, Vol 4, Review and Herald Publishing (1976).

4 Whiston, W. (Translator) Josephus Complete Works, Kregel Publications, Grand Rapids Michigan (1978).

5 White, E G. The Adventist Home. Southern Publishing Association (1952).

Mort d’un jeune missionnaire par les flèches d’une tribu isolée
Préparez-vous : bientôt l’Encyclopédie des adventistes du septième jour !

Laissez votre commentaire

E-MAGAZINE

ADVENTISTE MAGAZINE TV

Top