Main Menu

EN IRAK, PRIÈRES POUR UNE NOUVELLE ÉGLISE

Shares

Ted N.C. Wilson encourage la petite communauté d’Erbil à rester fidèle.

Ted N.C. Wilson, le président de l’Église Adventiste du 7° Jour, a prié sur le site dédié à la construction d’une nouvelle église en Irak, lors de sa visite qui avait pour but d’encourager les membres Adventistes qui habitent à 30 kilomètres du territoire occupé par l’État Islamique.

Ted Wilson, accompagné de son épouse, Nancy, et un petit groupe de responsables de l’Église, ont visité la ville d’Erbil, la capitale prospère de la région autonome du Kurdistan en Irak, où la construction de grattes-ciels était en plein essor jusqu’à ce que les prix du pétrole chutent et que les options de restauration comprennent des chaînes populaires américaines tels que KFC et TGI Fridays.

Les forces armées Kurdes surveillent soigneusement les alentours de la région, en repoussant les avancées militaires et en proposant un refuge pour des centaines de milliers de personnes fuyant les violences ailleurs en Irak et en Syrie.

Ted Wilson a remercié les autorités Kurdes de protéger la liberté religieuse et a exhorté la petite mais grandissante église adventiste d’Erbil à rester fidèle.

Lorsque les choses se corsent, rappelez-vous que Dieu a écrit sur chaque fleur et brin d’herbe : Dieu est amour“, a dit Ted Wilson lors de sa prédication du sabbat matin, dans la salle de conférence de l’Hôtel Royal Ankara.

Rappelant que l’arche de Noé est probablement restée sur les montagnes du nord d’Erbil, Ted Wilson a expliqué qu’aujourd’hui Dieu exhortait chacun à entrer “dans l’arche de la sécurité”, comme aux temps de Noé.

Dieu nous appelle à venir dans son église, son arche de la sécurité“, a dit Ted Wilson à son assemblée composée de 75 membres d’église, leurs amis et leurs voisins. “Peu importe ce qu’il se passera la semaine prochaine, n’abandonnez jamais votre foi“.

Le samedi après-midi, Ted Wilson a visité les prémices en béton de la nouvelle église adventiste, un bâtiment de 3 étages et de 400m2 qui abritera également la famille du pasteur et une petite école. Il s’est arrêté pour prier dans la chapelle, qui comptera des sièges pour environ 100 personnes.

Nous prions pour les membres d’église de cette ville. Nous prions pour la croissance qui a lieu,” dit Wilson. “Nous Te demandons que tu continues à faire grandir le nombre de membres ici de manière à ce que, très vite, cette pièce soit trop petite pour accueillir tous Tes fidèles“.

25 membres et ce n’est pas fini

L’Église adventiste, établie en Irak en 1924, s’est installée à Erbil en 2012 lorsque deux familles ont décidé de se réunir pour louer ensemble, dit Goerge Yousif, le responsable de l’église adventiste en Irak. L’église a depuis grandi atteignant 25 membres, un mélange d’Irakiens, d’expatriés et de plusieurs visiteurs. Parmi les expatriés Adventistes se trouve un citoyen Kenyan qui travaille à Erbil, en tant que haut fonctionnaire du World Food Program des Nations Unies ainsi qu’un Roumain, Adventiste de troisième génération, qui possède une entreprise locale de construction.

L’église se réunit pour l’instant dans un immeuble en location, mais sa croissance rapide a poussé les responsables à entamer la construction d’un nouvel édifice en octobre 2014. Les problèmes de liquidité dans le système bancaire Irakien ont retardé l’ouverture de l’église initialement prévue le 6 février 2016. Mais Wilson, en visite dans tout le Moyen-Orient, s’est quand même rendu sur place.

Les gens sont plus importants que les bâtiments,” a dit Tibor Szilvasi, secrétaire général de l’Union Adventiste du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord, pour introduire Ted Wilson avant sa prédication. “Nous sommes heureux que frère Wilson soit venu“.

L’église d’Erbil soutient des migrants de la région et abrite deux familles en exil, dans son immeuble en location. Elle a aussi fourni des repas aux forces armées Kurdes, connues comme Peshmerga, durant la fête du Ramadan l’an dernier.

Nous voulions les remercier pour leur travail de protection de la région“, dit George Yousif.

L’église Adventiste, qui compte environ 100 membres en Irak, a lutté ces dernières années. Des attentats suicides ont visé à deux reprises l’église Adventiste à Bagdad, mais personne n’a été blessé et les dommages matériels ont été minimes, selon George Yousif. L’église continue à se réunir, et les ministères des enfants et des femmes sont particulièrement actifs, dit-il.

Ailleurs en Irak, les croyants Adventistes se réunissent chaque sabbat dans une salle louée, dans la ville de Kirkuk.

À Mosel,  situé à seulement 30 kilomètres d’Erbil, l’Église Adventiste possédait deux édifices mais elle ne saurait dire leur état depuis que l’État Islamique a saisi la ville et en a fait sa capitale en Irak. George Yousef dit que l’église espère récupérer les bâtiments un jour.

Ted Wilson est le premier président de l’Église adventiste à faire un déplacement en Irak depuis 1990, quand Robert Folkenberg a participé à un meeting exceptionnel des églises chrétiennes à Bagdad. Le gouvernement Iraquien avait donné 10 sièges à l’Église Adventiste et avait invité Folkenberg à présider la première rencontre du meeting, à son arrivée dans la capitale, raconte Basim Fargo, ancien responsable de l’Église Adventiste en Irak.

Rencontre avec un responsable Kurde

Moins de 350 000 chrétiens vivent encore en Irak, dont 100 000 à Bagdad et dans le sud, et environ 250 000 au Kurdistan,  et beaucoup ont fui les violences perpétrées ailleurs dans le pays, selon Khalid Jamal Alber, un haut fonctionnaire du ministère des Affaires religieuses au Kurdistan“, a déclaré Ted Wilson au cours d’une visite officielle. Quelques 50 000 chrétiens iraquiens ont aussi fui vers le Liban, la Turquie et la Jordanie, dit-il.

Khalid Jamal Alber a déroulé le tapis rouge pour l’arrivée de Ted Wilson le vendredi à l’aéroport d’Erbil, une construction datant de 2010 et qui a coûté 550 millions de dollars. Une équipe de Ishtar TV, un diffuseur par satellite chrétien en Irak, a suivi le pasteur Wilson durant les 3 jours de sa visite.

Bien que Arbil soit relativement calme et prospère, l’électricité est une solution rudimentaire pour ses 500 000 habitants. Les lumières se sont éteintes brutalement durant l’entretien de Ted Wilson au ministère des affaires religieuses, laissant le bureau dans le noir complet pendant environ 30 secondes. Il y a eu deux autres pannes d’électricité pendant la prédication de Ted Wilson le samedi. Ces pannes, même imprévues, n’ont pas empêchées les rencontres d’avoir lieu jusqu’au bout et sans interruption.

Au ministère des affaires religieuses, Ted Wilson a remercié Khalid Jamal Alber pour les efforts du Kurdistan à veiller au déplacement régional de la population, et lui a raconté ses visites sur deux des camps pour chrétiens aux alentours d’Erbil. Un des camps possède des toilettes construites par l’église Adventiste grâce aux donations de l’Adventist Frontier Missions, tandis que l’autre camp dispose d’un centre pour enfants, tenu par ADRA depuis janvier.

C’est une des plus belles opportunités que vous avez d’aider les enfants à regarder le futur avec espoir“, a dit Wilson. “L’Église Adventiste du 7° Jour continuera à vous aider dans vos projets spécifiques. Nous croyons en ce que vous faites“.

Ted Wilson a prié avec Khalid Jamal Alber et lui a offert la “plaque de l’amour” de l’Église Adventiste, en ajoutant qu’elle représentait l’amour “que vous démontrez pour la région du Kurdistan et pour le monde“.

Nous travaillons tous comme des serviteurs dans ce ministère“, a répondu Alber, dont les murs du bureau sont décorés de photographies de ses rencontres avec les papes Francis et Benoit XVI. “Comme le dit la Bible, je dois servir et non être servi. C’est la devise de mon bureau“.

C’est la devise que Ted Wilson a exhorté les Adventistes d’Erbil à suivre. Avec son épouse, ils ont fait une présentation le samedi après-midi de l’engagement mondial des membres. Il s’agit d’une initiative de l’église mondiale pour encourager chacun des 19 millions de membres à participer activement à l’évangélisation personnelle et au témoignage. Les membres d’Erbil ont été invités à trouver des moyens de servir leurs voisins, par exemple en portant leurs courses ou en visitant les personnes âgées.

Les choses les plus simples que vous pouvez faire sont les plus importantes“, conclut Ted Wilson.

 

Source www.adventistreview.org Par Andrew McChesney
Traduction : Eunice Goi

AUDIENCE RETARDÉE POUR L'ADVENTISTE PAKISTANAIS EN PRISON
ACCUEIL DES RÉFUGIÉS

Adventiste Magazine

La revue officielle de la Fédération des Églises Adventistes du Septième jour de la Suisse romande et du Tessin.

Laissez votre commentaire

E-MAGAZINE

ADVENTISTE MAGAZINE TV

Top