Main Menu

UN CHEF D’ORCHESTRE ADVENTISTE A REMPORTÉ LE PRIX BRAHMS

Shares

Herbert Blomstedt se voit attribuer le prix Brahms en Allemagne.

Le prix Brahms 2017, un important prix musical doté de 10 000 euros, a récemment été accordé au suédois Herbert Blomstedt, chef d’orchestre adventiste du septième jour. La remise du prix a eu lieu le 10 juin à l’église St. Bartholomew à Wesseslburen, dans le Land du Schleswig-Holstein, en Allemagne.

La Société Brahms du Schleswig-Holstein a rendu hommage à un artiste qui s’est intéressé à la musique et à l’héritage artistique de Johannes Brahms. Depuis 1988, le prix Brahms a été accordé à d’importants musiciens y compris Leonard Bernstein, Sir Yehudi Menuhin et Anne-Sophie Mutter.

Herbert Blomstedt, qui aura bientôt 90 ans, est prêt pour réaliser plus de 90 concerts à travers l’Europe et l’Asie avec des orchestres célèbres. Le chef d’orchestre suédois est connu pour diriger des orchestres renommées et réaliser des performances de certains parmi les compositeurs allemands et autrichiens les plus célèbres, comme Beethoven, Mendelssohn, Brahms, Schubert, Bruckner et Strauss.

Un chef d’orchestre expérimenté

Herbert Blomstedt est né le 11 juillet 1927 aux États-Unis, fils d’un couple pastoral de l’Église Adventiste du Septième Jour. Il a reçu sa première formation musicale au Collège royal de musique de Stockholm et à l’université d’Uppsala. Après, il s’est inscrit à la section musicale de la Julliard à Ney York, pour ensuite étudier musique contemporaine à Darmstadt, en Allemagne, et musique renaissance et baroque à la Schola Cantorum de Bâle, en Suisse.

En 1954 Herbert a débuté comme chef d’orchestre de l’Orchestre philarmonique de Stockholm. Après, toujours en tant que directeur d’orchestre, il a dirigé d’importants orchestres scandinaves. Il a travaillé en tant que directeur musical dans l’Orchestre symphonique de San Francisco, comme chef d’orchestre à l’Orchestre symphonique de la NDR basée à Hambourg et d’autres encore.

Blomstedt est un membre élu de l’académie royale de musique de Suède et a reçu plusieurs prix et importants grades honorifiques partout dans le monde. Il a également instauré lui-même un prix. En mémoire de son épouse Waltraud, morte en 2003, le collège adventiste de Friedensau, à Magdebourg, récompense le « Waltraud-and-Helbert-Blomstedt-Prize ». Le prix dote de 500 euros les étudiants de Friedensau qui font une importante contribution musicale ou artistique dans le domaine de la musique sacrée.

Philosophie de performance musicale

Dans un article détaillé publié sur Adventist Review en 2012, Blomstedt a résumé sa philosophie de performance musicale et les connexions qu’il voit entre son art et le Dieu qu’il sert.

csm_Herbert_Blomstedt_in_Leipziger_Gewandhaus_at_17th_December_2015_3e473b10ed« On me demande souvent comment est-ce que je réussis à continuer à jouer les mêmes symphonies encore et encore. La réponse, c’est que je suis à la recherche de la vérité. La vérité dans une performance musicale correspond à atteindre un équilibre parfait parmi tous ses éléments. C’est très compliqué. Des milliers de détails doivent s’agencer parfaitement entre eux en une fraction de seconde. Toutes les difficultés techniques doivent être résolues et les qualités expressives et émotionnelles doivent arriver au public ».

Dans le même article Blomstedt a parlé de comment il voit son rôle de chef d’orchestre. « En tant que directeur, je dois rester à l’arrière-plan », il a écrit. « Le message musical défini par le compositeur, la vérité de la musique arrive à être obscurcie si trop d’attention est portée sur l’artiste ».

Blomstedt a aussi offert son idée de la réalité des accomplissements humains contre un idéal de recherche de la vérité. « À chaque performance, j’espère de me rapprocher toujours plus de cette vérité, même si je sais que je n’arriverai jamais à atteindre cet idéal. Une œuvre d’art n’est jamais complète… même la création de Dieu n’est pas terminée. Les sept premiers jours n’étaient que ‘le début’ mais la création continue encore aujourd’hui dans chaque bourgeon, dans chaque nourrisson ». 

Restez dans l’attente d’une plus complète interview avec le renommé chef d’orchestre adventiste qui apparaîtra sur le site Internet de Adventist Review en conjonction avec la célébration de son 90ème anniversaire, le 11 juillet.

De l’Union de fédérations d’Allemagne du Nord et d’Adventist Review

Source : http://www.adventistreview.org/church-news/story5196-adventist-conductor-wins-important-award

Traduit par Tiziana Calà

POURQUOI DIEU GUÉRIT-IL CERTAINES PERSONNES, ET PAS D’AUTRES ?
MARCHE ARRIÈRE SUR LA QUESTION DU VOTE LE JOUR DU SABBAT

Adventiste Magazine

La revue officielle de la Fédération des Églises Adventistes du Septième jour de la Suisse romande et du Tessin.

Laissez votre commentaire

E-MAGAZINE

ADVENTISTE MAGAZINE TV

Top