Main Menu

Du sabbat au dimanche : Dieu n’a pas changé d’opinion !

Shares

Quand vous pensez aux pentecôtistes, quelles caractéristiques vous viennent à l’esprit ? Le fait de parler en langue, n’est-ce pas ? Quand quelqu’un mentionne les baptistes, vous pensez probablement de suite au baptême par immersion. Quand on parle des catholiques, on pense à la vierge Marie ou à la messe. Les dénominations religieuses sont généralement connues pour leurs enseignements ou pratiques.

Donc, quand vous entendez parler des Adventistes du Septième Jour, à quel enseignement pensez-vous ? Plusieurs répondront « le sabbat ! ».

Naturellement, la plupart des chrétiens croit en l’importance de respecter le jour du repos. Mais les Adventistes se distinguent en quelque sorte parce qu’ils célèbrent le sabbat pendant le septième jour de la semaine, le samedi, et non le dimanche comme la plupart des chrétiens.

Moi, je n’ai pas toujours cru que le samedi était véritablement le jour du repos. Même si je suis moitié juif de naissance, quand j’ai entendu parler du samedi comme jour du repos, j’observais encore le dimanche et je ne voulais absolument pas croire que le samedi était le jour de repos institué par Dieu. Je me demandais comment tant de personnes pouvaient avoir tort tandis que si peu avaient raison.

Qu’est-ce qui m’a convaincu à observer le samedi en tant que jour du repos ? Plusieurs aspects.

Un élément important a été le fait que les chrétiens étaient en désaccord sur les raisons pour lesquelles il fallait respecter le dimanche. Certains indiquaient une motivation, d’autres en montrait une autre mais aucune de ces raisons ne semblait être supportée par des éléments convaincants. Examinez ces éléments et voyez si, selon vous, ils ont une certaine cohérence.

 

  1. Le sabbat est juif

Certains rejettent le sabbat en disant que c’est un jour strictement pour les juifs. Or la Bible dit que le sabbat est l’une des choses que Dieu a créées pendant la Création. Genèse 2.2-3 rapporte que « il se reposa au septième jour de toute son œuvre, qu’il avait faite. Dieu bénit le septième jour, et il le sanctifia, parce qu’en ce jour il se reposa de toute son œuvre qu’il avait créée en la faisant ».

Combien de juifs y avait-il à l’époque ? Aucun. Dieu a créé le sabbat pour toute l’humanité. Voilà pourquoi Dieu a dit que « le sabbat a été fait pour l’homme » (Marc 2.27). Dieu a fait le sabbat pour tout le monde, pas seulement pour les juifs.

 

  1. Le calendrier a été changé

D’autres chrétiens protestent en disant que le calendrier a été changé tellement de fois que nous ne pouvons plus savoir quel jour de la semaine correspond au jour du repos. Et en effet ils ont raison : le calendrier a été changé plusieurs fois. Toutefois, ces changements n’ont jamais affecté les jours de la semaine mais seulement la numérotation des jours du mois.

Le changement le plus récent du calendrier s’est produit en 1582, quand le pape Grégoire XIII a dit que le jeudi 4 octobre devait être suivi du vendredi 15 octobre. Le calendrier a été changé mais le cycle hebdomadaire n’a pas été affecté.

En outre, les juifs ont gardé le sabbat pendant des milliers d’années. Nous avons tous vécu l’expérience de nous réveiller un jour convaincu de vivre une journée particulière de la semaine pour ensuite découvrir nous être trompés de jour. Mais il est inconcevable que toute une nation, dispersée dans le monde, soit dans l’erreur quant au septième jour de la semaine.

Et même si les adventistes observent le mauvais jour, le samedi, pour honorer la création, alors tous les autres observent le mauvais jour, le dimanche, pour honorer la résurrection de Jésus.

 

  1. Le dimanche honore la résurrection

Et cela nous amène à une autre raison avancée par ceux qui observent le dimanche. « On le fait pour honorer la résurrection de Jésus ». Il n’y a qu’un simple problème avec ce raisonnement. Aucun texte biblique n’affirme que le jour du repos doit être changé dans le but d’honorer le jour de la résurrection de Jésus.

Certains soulignent le fait que les disciples se sont rencontrés le dimanche de la résurrection, ce qui est vrai. Mais ce n’était pas une rencontre pour célébrer le dimanche. Ils étaient regroupés « à cause de la crainte qu’ils avaient des Juifs » (Jean 20.19). Il est aussi vrai que Jésus les a rencontrés ce soir-là. Mais la Bible ne nous dit absolument pas que pendant cette rencontre Jésus a changé le jour du repos, en inaugurant un nouveau sabbat (voir Marc 16.12-14 ; Luc 24.36-49 ; Jean 20.19-30).

 

  1. Les commandements sont annulés

Puis il y a les chrétiens qui observent le dimanche au lieu du samedi parce qu’ils affirment que les dix commandements, qui incluent le sabbat, ont été supprimés. Je trouve cette explication vraiment bizarre parce que je n’ai jamais rencontré un croyant qui soutenait l’invalidité des autres neufs commandements.  Et beaucoup de ces derniers, tout du moins aux États-Unis, voudraient voir les dix commandements publiés publiquement afin que la nation puisse retrouver ses racines morales !

L’apôtre Paul croyait fermement dans les dix commandements. Il a affirmé que « c’est par la loi que vient la connaissance du péché » et « je n’ai connu le péché que par la loi » (Romains 3.20 ; 7.7). Jacques, un autre écrivain du Nouveau Testament, définit les dix commandements comme « la loi parfaite, la loi de la liberté » (Jacques 1.25). Donc, d’après Paul et Jacques, Dieu veut encore que les chrétiens respectent les dix commandements et cela inclut aussi le quatrième, celui concernant le sabbat.

 

  1. Les premiers chrétiens se rencontraient le dimanche

Certains suggèrent que les premiers chrétiens du Nouveau Testament ont changé le jour du repos pour honorer le dimanche. Dans le Nouveau Testament j’ai trouvé huit références à ce jour de la semaine (le dimanche) mais aucun d’entre eux n’indiquait que Dieu avait changé le jour du repos. Six parmi les huit références précisaient que le premier jour de la semaine était le jour de la résurrection de Jésus, une simple donnée historique. À part cela, il ne reste que deux autres références à l’intérieur du Nouveau Testament.

Le premier se trouve dans Actes 20.7-12, passage qui raconte l’histoire de Paul prêchant à un groupe de chrétiens à Troas, pendant le premier jour de la semaine. Certains affirment que cet épisode montre l’observance du dimanche par les premiers chrétiens. Mais il est plus probable que Luc, l’auteur du livre des Actes, ait décrit cette rencontre en détails car il s’agissait d’une rencontre extraordinaire qui avait eu lieu vu que l’apôtre devait partir le jour suivant. Même à l’époque, je ne pense pas que la règle générale prévoyait un service d’église qui durait toute la nuit !

Notez également que, selon les juifs, la journée commence au coucher du soleil ; c’est-à-dire que cette rencontre avait vraisemblablement commencé le samedi soir, non pas le dimanche. Cela signifie aussi que Paul se préparait à voyager pendant le dimanche, et pas à prêcher.

La deuxième référence au premier jour de la semaine dans le Nouveau Testament (si on exclut ceux se référant à l’histoire de la résurrection) se trouve dans 1 Corinthiens 16.1-2. Paul avait écrit et demandé à toutes les églises de la Grèce et de l’Asie Mineure (qui correspond actuellement à la Turquie) d’aider les chrétiens de la Judée en séparant pour eux des fonds. Il est ensuite parti visiter les églises afin de recueillir les donations qui seraient ensuite offertes par l’apôtre en personne à Jérusalem.

Voilà les paroles de Paul : « Pour ce qui concerne la collecte en faveur des saints, agissez, vous aussi, comme je l’ai ordonné aux Église de la Galatie. Que chacun de vous, le premier jour de la semaine, mette à part chez lui ce qu’il pourra, selon sa prospérité, afin qu’on n’attende pas mon arrivée pour recueillir les dons ». Ceux qui soutiennent l’observance du dimanche suggèrent que Paul était en train de se référer à la récolte des offrandes à l’église.

Cependant, la phrase « chacun de vous […] mette à part » semble être plus une recommandation que Paul donne aux familles et non à l’église.

 

Évaluation…

Après avoir examiné tous ces éléments, il est devenu clair pour moi que, même si personne ne sera sauvé pour avoir simplement respecté les dix commandements, le code des lois reste quand même le niveau de moralité prévu par Dieu. Il n’y a aucune évidence montrant que Dieu a changé d’opinion par rapport au jour du sabbat. La Bible dit que « Jésus-Christ est le même hier, aujourd’hui, et éternellement » (Hébreux 13.8). Jésus affirme : « Si vous m’aimez, gardez mes commandements » (Jean 14.15). J’ai donc décidé de respecter le sabbat comme la Bible le recommande ; non pas comme un devoir mais comme un plaisir, un jour pour honorer mon Père céleste. Et à partir du moment où j’ai pris cette décision, j’ai reçu de nombreuses bénédictions dans ma vie.

Voilà pourquoi je continue à respecter le samedi, le septième jour de la semaine.

De Doug Batchelor

Source https://www.hopechannel.com/read/from-sunday-to-sabbath-doug-batchelor

Traduit par Tiziana Calà

Sauvée à quelques heures avant la mort !
Les adventistes doivent-ils célébrer noël ?

Adventiste Magazine

La revue officielle de la Fédération des Églises Adventistes du Septième jour de la Suisse romande et du Tessin.

Laissez votre commentaire

Inscrivez-Vous

Inscrivez-vous pour recevoir les notifications dans votre e-mail

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de protection de données.

E-MAGAZINE

ADVENTISTE MAGAZINE TV

Top