Main Menu

Une perspective différente sur un à-priori populaire du mariage

Shares

Nous avons tous entendu à plusieurs reprises la phrase suivante : “Le mariage est un art difficile.”

D’ailleurs, nous leavens tellement entendue qu’elle est imprégnée dans notre subconscient. Et maintenant, plusieurs appréhendent même de se marier.  Réfléchissez avec moi, si vous devez constamment fournir des efforts pour tout dans la vie : travail, études, santé, pourquoi devrait-on encore vouloir entrer dans une relation qui demande autant d’efforts, si ce n’est plus, pour qu’elle survive ? Parmi les célibataires qui sont en train de lire cet article, plusieurs sont en train de se dire : “Autant être frustré(e) et épuisé(e) tout(e) seul(e)”.

Toutefois, après plusieurs années de mariage, nous avons réalisé une chose. Répétez cette affirmation bien fort : Le mariage n’est pas un art difficile, c’est moi qui le suis !

Est-ce que votre mariage sera une balade quotidienne dans un jardin botanique, en sirotant de la limonade, face à un mélange parfait de coucher de soleil et ombres magnifiques ? Absolument pas. Mais cela n’est pas dû au fait que le mariage est difficile. Le mariage, à la base, consiste simplement à satisfaire de manière cohérente et non égoïste les besoins les plus élémentaires – mais aussi plus important – les besoins émotionnels, l’un de l’autre. Il s’engage à servir et à protéger votre conjoint. Cela est, en toute honnêteté, relativement facile à faire.

La partie difficile réside en nous. Afin de réussir, nous devons faire certaines choses. Nous devons abandonner notre fierté. Nous devons nous débarrasser de notre égoïsme et de notre désir de toujours avoir raison. Nous devons vouloir et être prêts à renoncer à nos désirs personnels pour le bien de l’équipe qui compose votre mariage. Et pour un certain nombre d’entre nous, ceci représente la partie difficile.


Vous aurez à faire un travail – sur vous-même ! 

En parlant avec des couples mariés depuis un bon moment, vous constaterez qu’il existe au moins 5 domaines dans lesquels ils se sont engagés volontairement.  Nous croyons que l’implication et le progrès dans ces domaines faciliteront la route de votre mariage. Nous les appelons les “5 C d’un mariage réussi“.

  1. Communication : Vous devez beaucoup discuter… de tout !
  2. Compassion : Vous devez prendre soin avec attention du bien-être général de votre conjoint.
  3. Compromis : Vous devez renoncer à l’idée de toujours faire à votre manière.
  4. Concession : Parfois, vous devez “perdre” dans le but de gagner plus tard.
  5. Connexion : Vous devez être en connexion à tous les niveaux… y compris au niveau sexuel.

Maintenant vous devez vous dire, ” you may be saying to yourself, “ils viennent de dresser une liste de tâches difficiles” ! Pourtant, si vous êtes honnête avec vous-même, aucun de ces 5 C ne demande ” un réel effort ni une vraie endurance” (bon, si, certaines choses demandent de l’endurance, ah ah). La vérité est que, pour naviguer avec succès parmi ces 5 domaines, vous aurez du travail à faire – sur vous-même ! Une fois que l’égoïsme l’orgueil seront éliminés, vous remarquerez que ces domaines ne sont que des sous-produits de l’engagement dans lequel vous avez choisi de vous installer.

Un virage s’est opéré dans notre mariage lorsque nous avons commencé à vivre et agir en accord avec les engagements que nous avions professé.

Souvenez-vous…
Ce que vous désirez voir dans le mariage doit d’abord être développé chez vous. 

l’accomplissement de ces 5 C ont fait une réelle différence dans notre mariage. Souvent, nous entrons dans le mariage avec l’idée que nos besoins vont être satisfaits. Notre approche globale du mariage tourne autour de l’idée que notre conjoint est responsable de notre bonheur, notre satisfaction, de couvrir me points faibles, … Mais c’est faux ! Dans le mariage, il n’est pas question de recevoir mais de donner. Il ne s’agit pas d’être servi mais de servir. Comme nous l’avons constaté précédemment, le mariage c’est répondre de manière désintéressée aux besoins de votre conjoint.

Donc, à tous les célibataires qui me lisent – appropriez-vous les 5C et mettez-vous y. Cela vous épargnera des années de maux de tête et de frustration lorsque vous vous marierez.

Souvenez-vous, le mariage n’est pas un art difficile. S’il y a un travail difficile à réaliser, ce sera seulement sur vous-même.

Si vous êtes en couple et pensez au mariage, ou si vous êtes déjà marié(e), posez-vous ces trois questions :

Quelle somme de travail ai-je envie de faire sur moi-même ? Et sur mon caractère ? Qu’ai-je envie de faire pour m’assurer que le succès de mon mariage ne requiert qu’un minimum d’effort et d’endurance ?

Pensez à ces choses…

De Denise & Oliver Marcelle
Source www.messagemagazine.com/articles/marriage-is-not-hard-work
Traduction : Eunice Goi

Vivre sa foi et non celle de sa famille - Baptême de Stassi
Un réveil spirituel à travers la mission

Laissez votre commentaire

E-MAGAZINE

ADVENTISTE MAGAZINE TV

Top