Main Menu

Un réveil spirituel à travers la mission

Shares

Ma vie spirituelle a changé après mon voyage missionnaire avec GYC en Islande. Pendant longtemps, j’avais prié pour un réveil spirituel, parce que j’avais oublié comment aimer Dieu ; j’avais oublié ce premier amour que j’avais ressenti pour lui il y a quatre ans, quand j’avais décidé de me convertir. Pendant ce voyage, cependant, Dieu a répondu à mes prières, me faisant vivre un réveil spirituel. Jamais auparavant je ne m’étais sentie aussi proche de Dieu : je sentais Sa présence dans chaque maison que je visitais. Il y avait des moments où je l’oubliais, ne comptant que sur ma force, mais je pouvais dire qu’il manquait quelque chose.

D’innombrables fois, il s’est passé des choses qui semblaient purement fortuites, mais qui étaient au contraire de véritables miracles accomplis par Dieu. Par exemple, j’ai visité deux églises alors que je distribuais des tracts dans un quartier. Les deux fois, j’ai senti quelque chose à l’intérieur de moi qui m’a poussé visiter ces églises à un moment très précis (ce qui signifiait sauter quelques maisons et aller directement à l’église). Habituellement, ces églises étaient fermées à clé ou vides, mais ces deux fois j’ai rencontré quelqu’un qui s’est précipité hors de l’église, a pris quelques de mes tracts pour les placer à l’intérieur, pour les membres de la communauté. Une autre fois, j’ai rencontré des gens qui avaient des liens avec mon pays d’origine, ce qui leur a permis de s’ouvrir et de me parler. Encore une fois, après une journée de prière et de distribution de tracts, je me suis senti poussée d’en mettre à un arrêt de bus avant de prendre le moyen de transport pour rentrer « chez moi ». Cela signifiait « ralentir » toute l’équipe et retarder le dîner et le repos du soir, mais je me sentais poussée par Dieu. Alors que j’accrochais des tracts au mur de l’arrête de bus, un gars s’est arrêté me demander ce que je faisais. Nous avons eu une courte conversation amicale, et je lui ai montré les tracts ; soudain, il s’exclama : « Est-ce à propos de Jésus ? Wow ! C’est de la folie ! » Il a expliqué que son nouveau patron n’arrêtait pas de parler de Jésus, ce qui l’avait intrigué, et maintenant il voulait en savoir plus ! « Peut-être que Dieu essaie de me dire quelque chose », dit-il en prenant les différents tracts de GLOW. Après cela, nous avons prié ensemble. Il y a eu beaucoup d’autres fois où j’ai entendu et vu la main du Seigneur ; par exemple, Dieu a empêché le vélo d’une personne de fonctionner pour que je puisse m’approcher et lui parler. Une autre fois, j’ai rencontré une chrétienne qui nous a remerciés de notre « travail ».

Avec ma mentalité laodicéenne moderne, je ne m’attendais pas à voir des miracles, mais Dieu m’a montré que j’avais tort. Ce voyage m’a appris beaucoup de choses : j’ai appris qu’il ne faut jamais cesser de prier et que le Seigneur est toujours réel et puissant. Pour être honnête, j’ai d’abord pensé que ce voyage missionnaire était un peu désorganisé, car il nous manquait plusieurs détails par rapport à nos tâches ; mais une fois de plus, j’ai réalisé que j’avais tort parce que ce voyage était centré sur Dieu et la prière. Quand nous nous abandonnons complètement à Lui, et je veux vraiment dire complètement, le Seigneur permettra que des choses incroyables se produisent dans nos vies.

  • Pour rejoindre GYC et devenir un membre actif de ce mouvement mondial, visitez www.gycweb.org

De Esther Kim, étudiante au Bryn Mawr College, PA, où elle étudie psychologie. Elle a passé sa petite enfance en Corée du Sud, pour ensuite déménager à Singapour d’abord, puis aux États-Unis. Elle est excitée de voir où Dieu l’emmènera dans le futur.

Source https://gycweb.org/spiritual-revival-through-mission/
Traduction : Tiziana Calà

Une perspective différente sur un à-priori populaire du mariage
L’Église, clé de l’intégration des migrants

Laissez votre commentaire

E-MAGAZINE

ADVENTISTE MAGAZINE TV

Top