Dimanche 19 novembre 2017 a eu lieu au Tessin la première rencontre “girls4christ”.

De quoi s’agit-il ? “Girls4christ” est une activité proposée aux adolescentes, entre 12 et 20 ans, pour les suivre dans le développement de leur devenir femme et les faire participer aux ministères féminins. C’est une réalité qui marche très bien en Allemagne, en Autriche et en Suisse alémanique.

Cette activité est née il y a environs 10 ans en Suisse alémanique. Denise Hochstrasser, responsable à ce temps-là des ministères féminins pour la fédération suisse allemande, s’était rendue compte que pour les jeunes filles il n’y avait rien au niveau de l’église pour répondre à leurs besoins spécifiques. Parce que avec le début de la puberté et les changements dans leur corps, les adolescentes sont confrontées avec pas mal de problèmes. La publicité et les médias proposent un modèle de corps idéal, et de plus en plus surgissent des questions concernant leur futur, leur image, leur rôle, leurs relations et tant d’autres.

Pour leur accompagnement c’est important d’avoir un groupe du même sexe qui permet de partager, dans un cadre chrétien, les différents aspects de la vie, de développer l’autonomie et l’auto responsabilité, d’être conscients de l’importance du respect des valeurs et de croître spirituellement ensemble.

Parmi les nombreux thèmes à traiter possibles, on peut citer par exemple: la relation avec ses parents ; comment se faire des amitiés, les maintenir ou les casser ; comment se poser sainement des limites ; la santé de la jeune fille/femme ; les soins du corps et le maquillage ; la gestion de l’argent, du temps et des moyens de communication (smartphones, internet, facebook … ); le ciber-mobbing etc.

Dans ces rencontres on donne de l’espace pour socialiser grâce aux jeux, aux activités de délassement, à la création entre elles d’un réseau d’amitiés. Aussi les amies des participantes peuvent être invitées, une façon indirecte d’évangélisation.

La fréquence des rencontres se fixe selon les besoins et la disponibilité des jeunes filles, comme aussi des personnes qui s’en occupent.

Alors voilà ce qui s’est passé lors de cette première rencontre au Tessin le 19 novembre, qui avait comme but de présenter le projet et d’accueillir leurs propositions.

A 11 heures 9 jeunes filles se sont présentées à l’église de Gravesano et elles ont été surprises par la qualité de l’accueil : la belle décoration et le bon grand brunch. Mais avant de savourer la nourriture, il y a eu la présentation de l’équipe des ministères féminins du Tessin, dont la responsable est Martha Santana et son adjointe Fabiana Bertotti.

Après la méditation de Marzia Ravani et la prière, est arrivé enfin le moment du repas. Parmi les filles un beau feeling s’est tout de suite développé. Les bavardages et les éclats de rire le démontraient.

Ensuite Bernadette Fogliani, responsable des ministères féminins, a présenté l’histoire de «girls4christ» et son but, en soulignant son caractère de pionnier pour ce qui concerne son introduction au Tessin. Après le visionnement d’un petit vidéo sur «girls4christ» tourné en Allemagne, certaines participantes ont exprimé le désir de rencontrer ces jeunes filles allemandes. Puis on a présenté les différents thèmes qui pourraient être objet de discussions pour les prochaines rencontres, comme aussi les jeux et d’autres activités. Elles ont été invitées de formuler par écrit leurs intérêts et à quelle fréquence désirent se rencontrer.

Après Fabiana Bertotti les a amenées à raconter leurs « rêves » pour ensuite animer la discussion sur comment les réaliser, tout en soulignant habilement l’importance de les remettre dans les mains du Seigneur afin que ces rêves puissent se réaliser avec et par Lui, selon ses plans.

Il fait si bon d’être ensemble, qu’on aurait eu envie d’y rester encore, mais avec une prière finale on termina la rencontre.

Remercions le Seigneur pour sa bonne réussite, pour son guide et sa protection. A Lui seul soit donné la gloire et la louange. Merci aussi à tous les frères et sœurs qui ont soutenu ce projet par la prière.

Bernadette Fogliani, responsable MIFEM au Tessin

LES ENFANTS ET NOËL SELON ELLEN WHITE
VIVRE LA VRAIE VIE