Main Menu

Les responsables de jeunesse réunis en Europe pour être formés et trouver de l’inspiration

Shares

A l’occasion du troisième rassemblement Pulsemeet pour la formation au leadership, environ 330 responsables de jeunesse se sont retrouvés du 6 au 10 février 2019 dans la ville de Schwäbisch Gmünd, en Allemagne, pour apprendre et échanger leurs idées avec d’autres responsables de jeunesse venus des églises Adventistes du Septième Jour de toute l’Europe.

Pulsemeet propose une formation constante aux responsables de jeunesse, aux pasteurs auprès des jeunes et aux bénévoles passionnés par le ministère chrétien auprès de la jeunesse. Selon le thème « Mon Eglise, ma Maison, ma Mission », les participants ont été formés, encouragés et inspirés afin de déployer tous leurs efforts au nom des jeunes en Europe.

« Pulsemeet est destiné à offrir une formation de qualité, un encouragement professionnel et une inspiration spirituelle », a expliqué Jonatan Tejel, directeur de jeunesse de la Division Inter-européenne.

« C’est aussi une plateforme internationale qui permet l’échange, la discussion et la prière avec les responsables de jeunesse et les professionnels de toute l’Europe. Elle traite des défis et des opportunités d’atteindre les jeunes par l’évangile, de les encadrer de différentes manières afin qu’ils vivent pleinement le potentiel que Dieu leur donne et d’aider l’adulte qui germe en eux à prendre entièrement part à la vie et la mission des communautés de foi adventistes locales. »

Selon Tejel, transmettre la foi d’une façon pertinente, authentique et relationnelle est le centre du ministère chrétien auprès de la jeunesse. Il s’agit de communiquer l’évangile par le jeu, les images, les vidéos, la musique et beaucoup d’autres moyens créatifs. Mais le plus important pour ceux qui travaillent auprès des jeunes est d’être un témoignage vivant que Jésus a changé leur viel. « C’est ainsi que vous pouvez goûter et expérimenter la réalité de l’évangile ! »

On comptait, parmi les invités de cette formation au leadership, Gary Blanchard, directeur de jeunesse de l’Eglise adventiste, Stephan Sigg, président de l’Union suisse, Troy Fidzgerald, pasteur de l’Eglise de l’Université de Walla Walla, Adriana Pereira, directrice musicale de l’Université d’Andrews et Dejan Stojkovic, directeur de jeunesse de l’Union britannique. Tous ont une solide expérience dans le domaine de la formation au leadership auprès des jeunes et, selon les organisateurs, leur expertise a permis de dynamiser et mettre en valeur les aptitudes des participants.

Outre les séances plénières, environ 26 ateliers présentés par des enseignants, des pasteurs et des docteurs, tous experts dans le domaine du travail auprès des jeunes, étaient proposés chaque jour.

Conseils d’experts auprès des jeunes

Dans son message d’introduction, Gary Blanchard a invité les participants à réfléchir sur le fait que « les leaders auprès des jeunes luttent contre des démons pour le bien des jeunes générations ». Blanchard a ajouté qu’ «  à cause de cela, il leur faut gravir la montagne de la prière et recevoir des pouvoirs surnaturels ; ils doivent faire face à ce que les jeunes traversent et les libérer ».

Stephen Sigg a exhorté les leaders de jeunesse à être l’Eglise. « Cette Eglise est le reflet de Dieu sur la Terre, et elle est appelée à être un refuge », a-t-il dit.

Dans sa présentation, Troy Fitzgerald a encouragé à marcher avec Jésus : « Vous avez besoin de savoir avec qui vous marchez. Marchez avec Jésus afin de mieux connaître ce qu’il a à vous dire. »

Adriana Pereira a vivement recommandé aux leaders de jeunesse de veiller à éviter de créer du conflit, en particulier concernant la musique. Selon elle, la musique étant une langue puissante et étonnante, les leaders de jeunesse devraient créer quelque chose de remarquable au travers du ministère de la musique.

Dejan Stojcovic, dernier intervenant de Pulsemeet 2019, a lancé un défi à tous les participants en attente d ‘encouragement pour leur ministère : « Si vous voulez changer le monde, aimez votre famille ! », a-t-il dit.

Retours positifs

Les organisateurs ont rapporté que les retours ont été extraordinairement positifs. « Pulsemeet a été l’occasion de rencontrer MON EGLISE, en lettres majuscules, parce que parfois nous sommes tentés de croire que notre Eglise est juste notre Eglise locale, où nous travaillons chaque sabbat, «  a confié Maria José, originaire d’Espagne. « Mais NOTRE EGLISE est bien plus que cela. Elle est implantée dans tant d’endroits différents à la fois, avec tant de personnes intéressantes, des personnes intelligentes, créatives, ingénieuses, consacrées, désireuses de répandre la bonne nouvelle au monde, et cela a été vivifiant ! »

Basti, originaire d’Allemagne, a confié : « Cela a été une rencontre très intense. J’ai appris comment je peux amener d’autres à rencontrer Jésus spirituellement et comment je peux être plus efficace dans l’accompagnement au sein de ma fédération. »

Marisabel, venue de Florence, en Italie, y a vu l’importance de travailler en réseaux et d’établir des partenariats. « Pulsemeet n’a pas seulement été une expérience formatrice, mais cela a été aussi l’occasion d’apprendre l’importance de construire ensemble, de créer du lien avec les autres, de prendre le soin de gravir la montagne, puis de la descendre en apportant l’amour de Dieu aux autres, » a-t-elle dit.

Venu d’Allemagne, Joachim a résumé ainsi son impression générale sur cet événement : « Pulsemeet a été un encouragement de Dieu », a-t-il dit.

De Corrado Cozzi, responsable Communication à la Division Inter-Européenne
Source www.adventiste.org/actualite.html/1052
Traduction : Karine Rouvière

En finir avec les (faux) mythes sur le suicide
"Les experts" adventistes : Une université référence en justice criminelle

Laissez votre commentaire

Inscrivez-Vous

Inscrivez-vous pour recevoir les notifications dans votre e-mail

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de protection de données.

E-MAGAZINE

ADVENTISTE MAGAZINE TV

Top