Main Menu

L’ÉGLISE ADVENTISTE LUTTE CONTRE LE TRAFIC SEXUEL

Shares

Les participants à l’expo communautaire, Hear Their Voices: End Human Trafficking (Ecoutez Leur Voix : Mettre un Terme au Trafic Humain) s’informent sur l’importance du trafic sexuel dans leur ville et sur la manière d’éviter de se faire piéger. Image de Mic Thurber

Les représentants de l’Église Adventiste du Septième Jour, de Veronica’s Voice et d’autres organisations communautaires ont organisé Hear Their Voices du 9 au 10 septembre 2017 à Kansas City, aux États-Unis, afin de partager des informations sur la prévention du trafic sexuel humain et d’offrir du soutien aux survivants.

L’initiative collaborative de deux jours comprenait la distribution de porte en porte de matériel d’information et de sensibilisation dans 1000 maisons de la région, mais aussi des prières pour la sécurité des jeunes et un symposium / concert au Centre de Convention Jack Reardon avec plus de 20 musiciens et des intervenants invités : Rénee Battle- Brooks, procureur adjointe qui instruit des affaires de trafic sexuel dans le Maryland, et Kristy D. Childs, fondatrice de Veronica’s Voice, une organisation de Kansas City qui propose un logement sûr, des soins médicaux et un programme de formation de deux ans en gestion de la vie pour les survivants de l’exploitation sexuelle commerciale.

Ivona Bernard, coordinatrice de ce programme inédit, a déclaré que l’un des principaux objectifs de Hear Their Voices était de « mettre l’accent sur la prévention du trafic sexuel humain, afin d’éviter que les gens ne se retrouvent piégés dans des situations d’exploitation. » Bien que les rapports indiquent qu’on retrouve du trafic sexuel dans toutes les villes et dans toutes les catégories démographiques socioéconomiques et culturelles, l’agglomération de Kansas City a le deuxième taux le plus élevé de trafic sexuel domestique mineur aux États-Unis. *

Les avocates contre le trafic sexuel, Rénee Battle-Brooks et Amanda Rodriguez, répondent aux questions du public lors de l’expo communautaire Hear Their Voices: End Human Trafficking à Kansas City. Image de Mic Thurber

Au cours de son intervention, Renée Battle-Brooks a déclaré que le trafic a lieu en grande partie lors des programmes sportifs, dans les foires, dans les casinos et lors des conventions d’affaires. « Chaque fois que je voyage, je regarde autour de moi et je me demande qui dans l’avion où je me trouve et dans mon hôtel est victime de trafic, » a-t-elle dit. Renée Battle-Brooks a fait remarquer comment la culture pop présentait sous un jour glamour la commercialisation du sexe dans la musique et dans les films. « Le fléau du trafic humain continuera aussi longtemps que la société le permettra, » a-t-elle déclaré.

Kristy Childs, elle-même survivante d’un tel trafic, a parlé du traumatisme insondable que connaissent les victimes du trafic. Elle a indiqué que l’âge moyen d’entrée dans le trafic sexuel est de 11 à 14 ans, et la plupart des victimes survivent moins de sept ans. Kristy Childs a décrit comment, après de nombreuses années d’abus, et de multiples avortements, elle avait décidé que le suicide était sa seule option et elle a élaboré un plan pour mettre fin à ses jours. « Mais Dieu a parlé à mon esprit, » a dit Kristy Childs, « et Il m’a assurée qu’Il me libérerait moi et mon fils qui n’était pas encore né. Dieu n’a pas créé les gens pour qu’ils soient achetés et vendus, » a-t-elle ajouté.

« Nous rêvons tous d’un monde qui sera meilleur lorsque nous le quitterons que lorsque nous y sommes arrivés, » a conclu Clarence Small, maitre de cérémonie pour le programme qui a permis de recueillir plusieurs milliers de dollars pour le foyer protégé que gère Veronica’s Voice. Après le programme, certains participants ont déclaré que les moments les plus forts de la soirée pour eux ont eu lieu lorsque trois survivantes du trafic (qui sont apparues en contre jour pour leur protection) ont partagé leurs histoires en vidéo. Une survivante a déclaré : « Je savais que je mourrais si je ne sortais pas de là. » Une autre a déclaré : « J’apprends comment avoir une voix … et cela me fait beaucoup de bien. »

Façonner un Monde Meilleur

Le lendemain, les organisateurs de la Division Nord Américaine (NAD), de Shawnee Mission Health, de l’Union de Fédérations de Mid America et de quatre fédérations ont organisé une exposition communautaire sur le campus de la Fédération Adventiste du Septième Jour des Etats du Centre, dans le but d’apporter des informations aux familles dans un environnement sûr et ouvert sur la façon dont les enfants et les adolescents se retrouvent piégés dans le trafic sexuel. Les stations d’apprentissage interactif ont mis l’accent sur la sensibilisation et la prévention du trafic à travers des activités, des spectacles de marionnettes, de la musique en direct, des images graphiques et des conversations avec des représentants du département de police de Kansas City, de Veronica’s Voice et de Sunflower House, une organisation de Kansas City qui œuvre contre la maltraitance des enfants.

Tout au long de l’après-midi, l’avocate Amanda Rodriguez a partagé des informations sur le trafic par rapport à son travail avec le FBI, la Sécurité Intérieure, et Turn Around, Inc. et a aussi expliqué comment les enfants sont pris au piège du trafic sexuel. « L’amour et l’appartenance comptent pour beaucoup dans la situation, » a déclaré Amanda Rodriguez. « Tout le monde a besoin d’un sentiment de communauté. Les proxénètes et ceux qui s’occupent des clients dans le trafic sont des prédateurs intelligents et rusés, qui ont du flair pour déterminer quels sont les besoins d’un individu et promettre de les satisfaire. »

Amanda Rodriquez a déclaré que les estimations actuelles indiquent que plus de 100000 enfants sont victimes de trafic sexuel chaque année aux États-Unis. Dans le monde entier, le trafic a dépassé les armes à feu en tant que deuxième plus important crime commercial. Si ces tendances alarmantes se poursuivent, le trafic humain dépassera le trafic de drogue et deviendra la principale activité criminelle dans le monde, a dit Amanda Rodriguez. Elle a souligné que la conscientisation est l’aspect le plus important de la prévention. « Une fois que vous avez les informations, vous pouvez réduire la vulnérabilité. »

Donna Jackson, directrice adjointe de l’association pastorale en charge des épouses de pasteurs dans la NAD et l’une des principales organisatrice du programme, a déclaré qu’elle était heureuse de voir la force d’une collaboration efficace entre les églises Adventistes de Kansas City et les organisations communautaires pour favoriser la prise de conscience et promouvoir le soutien pour Veronica’s Voice afin d’aider les gens à remettre leurs vies sur les rails. « Je prie que ce programme ait une grande influence en poussant les gens à prendre conscience de ce qui se passe dans leurs propres communautés et à soutenir les organisations locales qui luttent contre le trafic humain, » a déclaré Donna Jackson.

Alors qu’un participant s’en allait, elle s’est exclamé : « Je dois tout simplement m’impliquer dans cette question. C’est une chose pour laquelle je peux me porter volontaire afin d’apporter mon aide maintenant. »

*http://moschoolcounselor.org/human-trafficking-right-here-in-kansas-city/

Brenda Dickerson, directrice de la communication, Union Mid-Américaine

Traduction: Patrick Luciathe

L'ÉVANGILE DU RIRE
ADRA INTERVIENT SUITE À LA DÉVASTATION AMENÉE PAR LE CYCLONE IRMA DANS LES CARAÏBES

Laissez votre commentaire

E-MAGAZINE

ADVENTISTE MAGAZINE TV

Top