Main Menu

Comment va votre réputation en ligne ?

Shares

Les actions d’une personne doivent être compatibles avec son discours, que ce soit en ligne ou hors ligne.

La question qui donne le titre à cet article requiert une réponse individuelle. Cette question est absolument pertinente, stratégique et actuelle. Elle est même liée aux valeurs spirituelles. Réputation est un mot prononcé et étudié par beaucoup de gens. Des théoriciens comme Fombrun [1] disent que la réputation d’une entité a toujours à voir avec le résultat des jugements publics et personnels. William Benoit [2] explique que la perception de l’image est considérée comme plus importante que la réalité elle-même. Il ajoute que la responsabilité attribuée à une organisation, d’une certaine manière, est ce qui comptera dans l’esprit du grand public. Mario Rosa [3], un expert brésilien de la réputation, commente que la réputation est un héritage sur lequel on travaille en permanence et non une réalisation finale, une médaille, stockée dans un endroit sûr loin de tout type de risque ou de menace.

Nous pouvons dire que la réputation en ligne est ce qui se construit, en particulier dans l’environnement numérique, au sujet d’une organisation (société, église, etc.) ou de vous-même, au fil du temps. Il s’agit de la perception de l’image qu’autrui se fait. C’est-à-dire une opinion formée par ce que les autres voient de vous : qui vous êtes et ce que vous faites. Il ne suffit pas d’avoir l’air d’être quelque chose. Les autres ont besoin d’y croire ! Cela concerne aussi la réputation en ligne.

 

Réputation individuelle en ligne

Oui, la réputation que vous vous construisez dans l’environnement numérique est une somme de nombreuses choses. Elle est liée à ce qu’on trouve sur Google en tapant votre nom dans la barre de recherche, vos profils sur les réseaux sociaux, vos publications sur des sites Web ou blogs, vos commentaires dans les profils d’autres personnes ou même les avis que vous avez laissés de certains produits ou services.

Il y a donc une double influence : celle de sa propre vie et celle qui découle de la relation avec les autres. Même si beaucoup de gens affirment que l’avis des autres n’est pas important, il est, oui, important. La perception formée par d’autres à votre sujet est d’une grande influence, positive ou négative. Elle inquiétait même les écrivains bibliques.

Dans Proverbes 22.1 [4], le conseil est explicite. “Une bonne réputation est préférable à de grandes richesses, et la grâce vaut mieux que l’or et l’argent”. Dans Ecclesiastes 7.1, la réputation est appelée une bonne renommée.

“Une bonne réputation vaut mieux qu’un bon parfum, et le jour de la mort que le jour de la naissance.”

 

La réputation en ligne et les organisations que je représente

La réputation, cependant, est plus que la façon dont on nous voit. Elle englobe l’idée de comparaison entre ce que nous disons être et ce que les autres voient. La réputation implique cohérence, consonance. Et à notre ère, le monde digital est la référence la plus utilisée pour obtenir des informations.

La façon dont je me comporte dans l’environnement numérique, représente-t-elle qui je suis vraiment ? Plus encore : représente-t-elle la façon d’être et de penser des organisations dont je fais partie et que je représente également, d’une façon ou d’une autre ?

La Bible nous aide à comprendre cela. Les premiers disciples du Christ ont commencé à construire la réputation d’une croyance jusqu’alors inconnue, différente du judaïsme et d’autres formes de religiosité de l’époque. Dans Actes 2.47, il est dit que la façon dont ces premiers chrétiens vivaient comptait sur la sympathie du peuple en général. Il s’agit d’un travail de construction d’images et donc de réputation.

Les gens regardaient comment ils étaient et, à partir de là, ils créaient leur propre opinion sur ce qu’était le christianisme. Tout comme le jeune leader Timothée. Dans Actes 16.1-2, on lit que les gens de Lystre et d’Iconium avaient une bonne image de lui. Par conséquent, Paul n’a pas hésité à l’associer à son ministère. Le mode de vie de Timothée était en quelque sorte compatible avec ce qu’on attendait d’un chrétien et du christianisme.

Cela signifie-t-il que ma réputation en ligne a aussi à voir avec les organisations auxquelles j’adhère ? Oui, certainement. Jonathan Bernstein, un expert notable en gestion de crise, est d’accord avec cette idée. Parlant des employés d’une entreprise, il déclare que « le fait est que chaque employé a un rôle dans la gestion de crise, qu’on le veuille ou non, parce que chaque employé est un représentant, à un certain niveau, de l’organisation ». [5]

 

Trois attitudes possibles et recommandables

  1. Réfléchissez avant d’afficher, de commenter, d’écrire ou d’une quelconque manière devenir visible dans l’environnement numérique. Tout ce que vous pensez ne doit pas être partagé avec les autres. Cela générera des perceptions et des réactions diverses et, qui sait, loin de la réalité que vous avez imaginée.
  2. Soyez cohérent avec ce que vous prétendez croire, penser ou comprendre comme vision du monde. Analysez la cohérence entre vos manifestations publiques et les causes que vous ou les organisations (entreprises, églises, entités) auxquelles vous appartenez, défendez.
  3. Pensez au but de ce que vous rendez visible dans l’environnement numérique. À quel propos vais-je faire un commentaire ? Pourquoi devrais-je écrire ce texte ? Dans quel but exactement cette vidéo sera-t-elle postée ? Réfléchir à la fonction ou au but des choses que nous faisons nous aide à évaluer si c’est le bon type d’attitude à adopter, le bon moment et la bonne façon.

 

De Felipe Lemos, journaliste et Maître en Communication
Traduction : Rickson Nobre et Eunice Goi

——-
Notes

[1] THOMAZ, José Carlos; BRITO, Eliane Pereira Zamith. Comunicação corporativa:contribuição para a reputação das organizações. Comunicação organizacional na perspectiva da complexidade. Revista Organicom, n. 7, 2007.

[2] BENOIT, William L. Image repair, discourse and crisis communication. Public Relations Review, v. 23, p. 177-186, 1997. Disponível em: <https://www.sciencedirect.com/science/article/abs/pii/S0363811197900230?via%3Dihub>. Acesso em: 17 set. 2017.

[3] ROSA, Mario. A era do escândalo: Lições, relatos e bastidores de quem viveu as grandes crises de imagem. São Paulo: Geração Editorial, 2003.

[4] Versão Almeida Revista e Atualizada, 2ª edição.

[5] BERNSTEIN, Jonathan. Manager’s Guide to crisis management (Briefcase Book Series). McGraw-Hill Education, 2011.

 

 

Le défi de la Mission pour la Hongrie
Réflexions sur le vieillissement

Adventiste Magazine

La revue officielle de la Fédération des Églises Adventistes du Septième jour de la Suisse romande et du Tessin.

Laissez votre commentaire

E-MAGAZINE

ADVENTISTE MAGAZINE TV

Top