Main Menu

ATELIER SANTÉ SUR LE SUCRE À L’ÉGLISE LUSOPHONE DE LAUSANNE

Shares

La santé est un thème qui revient souvent dans nos églises. L’Église Adventiste du Septième Jour dispose depuis de nombreuses années d’informations éclairées regroupées sous ce qu’elle appelle les 8 remèdes naturels : l’air pur, la lumière du soleil, la tempérance, le repos, l’exercice physique, l’alimentation, l’eau et la confiance en Dieu.

Alors quand on demande à Annelise Ostrovsky, en fin d’études de médecine (et épouse du pasteur volontaire Andrey Ostrovsky), de présenter un atelier sur la santé devant le groupe lusophone de Lausanne, le nombre de sujets se multiplie dans sa tête.

Pour choisir, elle s’est posée la simple et pourtant très pertinente question : si je ne voyais ces personnes qu’une seule fois au cours de mon existence, si je devais présenter un seul atelier de toute ma vie, lequel serait-il ? La réponse lui a paru tout à coup très évidente : « il est urgent de parler des effets du sucre sur le corps », a-t-elle elle-même déclaré en introduction de son exposé, samedi dernier (1er juillet 2017).
En effet, le sucre cause beaucoup de dégâts dans le monde entier. Le taux d’obésité et d’obésité mortelle augmentent sur tous les continents. Il intervient dans une variété de maladies (cardiaques, diabètes) et est facteur qui augmente les risques de maladies telles que Alzheimer par exemple. Et caractéristique peut-être moins connue, c’est un puissant addictif. Il crée plus de dépendance que la cocaïne (même si bien sûr ses effets sont différents). Tels sont les constats qui ont motivé Annelise a traité de ce sujet.

Le but de l’atelier n’était pas d’inciter l’assemblée à arrêter de manger du sucre, ne serait-ce que parce que notre organisme a besoin de sucre. La présentation avait plutôt comme objectif de reconnaître le bon sucre (hydrate de carbone), favorable à notre corps, et de savoir identifier la dose de sucre cachée dans les aliments et les boissons que nous voyons au quotidien dans les rayons du supermarché. Certains peuvent paraître inoffensifs mais se révèlent être de véritables ennemis de notre santé.

De manière très pédagogique, Annelise a présenté des éléments scientifiques et bibliques nous avertissant du danger du sucre, rendant l’atelier parfois même amusant. Les participants ont posé beaucoup de questions, ce qui a démontré la pertinence du choix du sujet.

Pour renforcer sa plaidoirie, Annelise a non seulement livré son témoignage d’ancienne « accro » au chocolat, mais elle a aussi prouvé par la pratique qu’on peut se régaler en mangeant des gourmandises dans lesquelles le sucre a été remplacé par des dattes et de la noix de coco, par exemple. En fin d’atelier, elle a donc offert de délicieuses pâtisseries, faites par elle-même. Quoi de mieux, quoi de plus convaincant pour encourager chacun à adopter une alimentation moins riche en sucre ?

Eunice Goi, membre de l’église lusophone de Lausanne

Source : http://adventiste.ch/atelier-sante-sur-le-sucre-a-leglise-lusophone-de-lausanne/

SEMAINE DE VACANCES POUR LES AÎNÉS DE LA FSRT
« IL EST TEMPS DE METTRE UN TERME AUX ATTAQUES CONTRE LA RELIGION »

Laissez votre commentaire

E-MAGAZINE

ADVENTISTE MAGAZINE TV

Top