Main Menu

« IL EST TEMPS DE METTRE UN TERME AUX ATTAQUES CONTRE LA RELIGION »

Shares

Le président Donald Trump soutient largement les idées des évangéliques conservateurs qui l’ont élu à plus de 80 %. Le président Donald Trump a déclaré à sa base politique constituée de chrétiens évangéliques qu’il continuerait à restaurer la liberté religieuse dont beaucoup d’entre eux se sentent dépourvus. « Il est temps de mettre un terme aux attaques contre la religion », a lâché Donald Trump, lors d’un discours jeudi 8 juin à la rencontre de la Coalition pour foi et la liberté qui a commencé peu de temps après que l’ancien directeur du FBI, James Comey, a remis en question l’intégrité du président lors d’une audience à Capitole Hill.

« Nous allons mettre fin à la discrimination des personnes qui ont la foi. Notre gouvernement célébrera et protégera de nouveau la liberté religieuse », a déclaré le Donald Trump — un presbytérien pas particulièrement connu pour son engagement religieux — devant plus de 1000 personnes. Il a affirmé que lui-même et son public étaient « en état de siège ». Ses propos ont fait écho à ceux des évangéliques qui accusent souvent la politique et la culture américaines de les rejeter. D’un autre côté, d’autres groupes de l’électorat accusent les chrétiens conservateurs d’utiliser le gouvernement pour imposer leurs valeurs.

Jusqu’à présent, les partisans les plus fidèles de Trump semblaient s’occuper davantage de ses positions sur leurs problèmes fondamentaux que sur sa qualité de dirigeant pointée par le témoignage de James Comey. Dans son discours, le président n’a pas fait de références directes au témoignage de James Comey, qui avait captivé une grande partie de la nation le matin même. Mais il a dénoncé — après avoir lu un verset du livre d’Esaïe —  ses ennemis politiques les traitant de menteurs obstructionnistes. « Apprenez à faire le bien, cherchez la justice, défendez les opprimés. Soutenez la cause de l’orphelin, plaidez le cas de la veuve », a-t-il souligné.

La victimisation de Trump

Ensuite, il a ajouté : « Les intérêts établis et les voix amères de Washington feront tout pour essayer de nous détourner de cette cause juste, de nous arrêter. Ils vont mentir, ils vont faire barrage, ils répandront leur haine et leurs préjugés, mais nous ne reculerons pas devant ce qui est juste. Parce que, comme nous l’indique la Bible, nous savons que la vérité prévaudra ». Pour faire durer les applaudissements, Trump a ensuite énuméré ce qu’il avait fait ces quatre derniers mois pour soutenir les chrétiens conservateurs :

  • Il a nommé un juge à la Cour suprême, Neil Gorsuch, qu’il décrit comme un digne successeur du héros conservateur Antonin Scalia.
  • Il a bloqué les fonds fédéraux pour les organismes à but non lucratif qui effectuent des avortements à l’étranger.
  • Le mois passé, il a émis un décret présidentiel demandant à l’Internal Revenue Service (IRS), le service des impôts américains, d’être souple dans l’application de la loi qui interdit aux pasteurs de faire de la politique en chaire sous peine de voir leurs exemptions fiscales supprimées.

« Les gens que vous respectez le plus peuvent désormais exprimer librement leurs positions », a déclaré Trump. « C’était une grosse affaire. Et c’était très important pour moi de le faire pour vous, mais nous n’avons pas encore fini, croyez-moi. Tant que je serai président, personne ne vous empêchera de pratiquer votre foi ou de prêcher ce qui est dans votre cœur », a-t-il ajouté.

La restriction juridique en question, connue sous le nom de l’Amendement de Johnson, n’avait guère été appliquée, et de nombreux pasteurs —  y compris les évangéliques — ont dit qu’ils ne trouvaient pas sage de soutenir des candidats depuis la chaire. Mais certains dirigeants évangéliques ont dit à Trump que l’abolition de l’amendement – seul le Congrès peut effectivement s’en débarrasser était une priorité pour eux.

Source : BIA (Bulletin d’Info Adventiste)

ATELIER SANTÉ SUR LE SUCRE À L'ÉGLISE LUSOPHONE DE LAUSANNE
GUERRE, FAMINE ET UNE ÉGLISE AU SOUDAN DU SUD

Adventiste Magazine

La revue officielle de la Fédération des Églises Adventistes du Septième jour de la Suisse romande et du Tessin.

Laissez votre commentaire

E-MAGAZINE

ADVENTISTE MAGAZINE TV

Top