Main Menu

L’Église adventiste de Sion s’engage pour la liberté de croire !  

Shares

Nos frères sédunois organisent une journée pour toucher la population dans ce chef-lieu du canton du Valais. John Graz, ancien secrétaire général de l’IRLA (International Religious Liberty Association) de 1995 à 2015, et secrétaire de la conférence des communions chrétiennes mondiales de 2003 à 2014, exposera, le 17 novembre à 15h, la situation de la liberté religieuse dans le monde et celle des chrétiens en particulier. Pourquoi sont-ils les plus persécutés ? Où sont-ils persécutés et que pouvons-nous faire pour les aider ?

L’Eglise adventiste, présente en Valais depuis 1948 d’abord à Sierre puis à Sion, s’est toujours intéressée à la question de la liberté religieuse.

Le programme du 17 novembreprévoit la conférence de John Graz à 15h – Pourquoi les chrétiens sont-ils persécutés ? , un concert à 16h30 avec des œuvres de Bach, Elgar et Piazzolla joué par quatre jeunes talentueux musiciens(Anna-Sofia Bonino, Manon Leutwyler, Guillaume Rial et Cindy Thong) et une collation pour bien finir la journée.

Mais à quoi bon une telle journée ? 

Tout d’abord la lutte en faveur de la liberté religieuse fait partie de l’ADN de notre église. En 1889 déjà, elle organisait l’Association nationale pour la liberté religieuse (NRLA) qui deviendra internationale en 1893 (IRLA). Son activité la conduira dans des campagnes nationales et dans la publication de millions d’exemplaires de revues. Reconnue par les Nations Unies comme une organisation non gouvernementale avec le statut consultatif, elle participe aux grands débats sur les Droits de l’Homme. L’Église adventiste soutient l’Association internationale pour la défense de la liberté religieuse AIDLR fondée en 1948, au passage par un citoyen suisse, le Dr Jean Nussbaum.

Et ce sujet est malheureusement toujours d’actualité. « De récentes études ont confirmé l’augmentation des persécutions religieuses dans le monde, y compris en Europe. Les chrétiens sont les croyants les plus persécutés ou victimes de discriminations par les gouvernements dans 144 pays. Mais les autres croyants n’échappent pas à cette recrudescence de l’intolérance. » Bill Bumpas, Pew Study Confirms Worldwide Christian Persecution, Pew Research Center, Friday July 6, 2018.

Les rencontres de Liberté religieuse sont-elles des actions œcuméniques ? 

Ce sont deux choses différentes. Si l’Église adventiste accueille favorablement les occasions de dialogue religieux permettant d’arriver à une meilleure compréhension, elle n’est pasmembre du Conseil Œcuménique des Eglises. Toutefois, les adventistes ont dans de nombreux cas un statut d’observateur, de consultant ou de conseiller. Éléments extraits de https://www.oikoumene.org/fr/familles-d-eglises/seventh-day-adventist-church  le 27 août 2018.

Objectifs

L’église, qui depuis peu est installée dans de nouveaux locaux à la rue de la Drague 41, espère attirer un plus grand nombre d’auditeurs. Même une publicité (photo ci-dessus) a été publiée dans les journaux locaux. Selon l’actuel pasteur et organisateur de la journée, Gilbert Grezet : c’est une belle occasion pour faire connaissance avec la population tout en faisant réfléchir sur la liberté et la tolérance. Quelques autorités politiques de la ville ont été invitées. Le Conseil d’Etat valaisan a désigné Mme Eveline Crettex-Reber, préfète du district de Sion, pour représenter M. le Conseiller d’Etat Frédéric Favre lors de l’événement.

Rickson Nobre pour Adventiste Magazine, d’après les propos de Gilbert Grezet.

Baptêmes à Genève Hispanique : six à la maison !
Selon la Bible, quelle est l’origine de la pluie ?

Adventiste Magazine

La revue officielle de la Fédération des Églises Adventistes du Septième jour de la Suisse romande et du Tessin.

Laissez votre commentaire

Inscrivez-Vous

Inscrivez-vous pour recevoir les notifications dans votre e-mail

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de protection de données.

E-MAGAZINE

ADVENTISTE MAGAZINE TV

Top