Main Menu

SAINTE-CÈNE DE PÂQUES À RENENS

Shares

La fin du mois de mars a été marquée, pour les chrétiens, par la célébration de la Pâque, événement important qui donne sens à la foi chrétienne : Jésus est mort et ressuscité ! Par cet acte, Il a  réconcilié le monde avec son Dieu et la possibilité de vivre en paix avec Lui est offerte à tous ceux et celles qui l’acceptent.

Même si dans notre société actuelle, la Pâque est plutôt synonyme de chocolat et de lapins, pour nous chrétiens, elle est surtout marquée par le sang et le corps de Jésus. Son sang qui a coulé car Il a porté nos péchés. Son corps cloué sur la croix mais surtout qui a disparu du tombeau le dimanche matin. Un corps qui a dépassé ses meurtrissures par le pardon et la grâce de Dieu.

Le sang et le corps de Jésus, nous les retrouvons dans la cérémonie de la Sainte-Cène. Elle a chronologiquement précédé la mort de Jésus dans les évangiles. C’est le moment que Dieu a choisi pour parler de son sacrifice aux disciples, en leur demandant de toujours s’en souvenir à travers le vin et le pain, symbolisant son sang et son corps. La Sainte-Cène est donc intimement liée à la Pâque.

C’est la raison pour laquelle l’église de Renens a décidé de revivre ensemble en tant qu’Église, ce moment solennel,  le 29 mars 2018, le jeudi précédant le week-end de Pâques. Comme Jésus l’a vécu avec ses disciples un supposé jeudi soir, avant le vendredi de sa crucifixion. Un autre acte symbolique pour se souvenir, ne pas oublier, célébrer ce don merveilleux et s’il le fallait, se réconcilier avec Dieu.

Un moment qui restera dans les esprits de ceux qui y ont participé car c’était la première fois que cette église vivait un tel événement. Tous réunis à table autour d’un repas imitant les repas de Pâques de l’époque, et après avoir reçu une explication biblique sur les symboles du vin et du pain de la part des pasteurs Patrick Maeder et Samuel Cunha, les participants ont célébré cette Sainte-Cène si particulière.

Que la paix et l’unité qui ont accompagné ce groupe réuni en Son nom, puisse nous accompagner tous, jusqu’au retour de Jésus.

Sur les propos de Samuel Cunha, pasteur de l’église adventiste de Renens

ROSETTE POLETTI AVEC LES ADVENTISTES AU CHÂTEAU D'YVERDON
DES EXAMENS LE SABBAT : UN PROBLÈME OU UNE AUBAINE ?

Adventiste Magazine

La revue officielle de la Fédération des Églises Adventistes du Septième jour de la Suisse romande et du Tessin.

Laissez votre commentaire

E-MAGAZINE

ADVENTISTE MAGAZINE TV

Top