Main Menu

L’EXEMPLE DES PARENTS COMPTE ?

Shares

Cette histoire remonte à bien long­temps, dans une contrée lointaine où il n’y avait pas de système de crédit comme celui que nous avons ici. Ainsi, lorsque quelqu’un avait besoin de liquidité, il devait s’adresser à un parent, à un ami ou à un prêteur sur gages.

Dans une famille chrétienne de ce pays-là, les principes bibliques étaient enseignés et, surtout, les enfants avaient appris à toujours dire la vérité.

Or, un jour, leur mère, qui avait une dette non payée, a vu venir dans la direc­tion de sa maison celui à qui elle devait de l’argent. Elle n’avait toutefois pas de quoi le rembourser alors elle a appelé son fils pour lui demander ceci : « Si un tel demande à me voir, dis-lui que je ne suis pas là. » Puis elle est allée se cacher quelque part dans la maison.

Peu de temps après, quelqu’un a frappé à la porte. Le jeune garçon lui a ouvert et l’homme a demandé s’il pou­vait voir sa mère. En toute simplicité, le garçon a répondu,« Maman m’a de­mandé de vous dire qu’elle n’est pas à la maison. »

Que c’est choquant pour l’intelligence d’un enfant d’apprendre une chose et de devoir en faire une autre! Un enfant à qui on a enseigné le respect de la vérité se voit obligé de mentir par celle qui lui a appris à toujours dire la vérité.

La Bible nous rapporte l’exemple du patriarche Abraham qui, pour se sortir de l’embarras, n’a pas hésité à comploter avec sa femme Sara pour mentir effron­tément (Genèse 20.2). Plusieurs années plus tard, leur fils Isaac a reproduit le même stratagème pour les mêmes raisons (Genèse 26.7).

Le foyer est le creuset où sont formés les membres de l’Église et de la société de demain. Si j’ai décidé de parler de la portée à long terme de l’influence des parents sur leur progéniture, c’est que j’ai assez vécu pour voir les conséquences, bonnes ou mauvaises, de la face cachée de la vie au foyer.

Et ce qu’on voit de l’extérieur n’est souvent pas le reflet de la réalité de la vie familiale. Beaucoup se demandent pourquoi bien des jeunes qui ont grandi au sein de l’Église et qui on a appris les saintes lettres dès leur enfance, choi­sissent, parvenus à l’âge adulte, de tourner le dos à cous ces enseignements.

La réponse se trouve souvent dans la face cachée du foyer. Parents, soyez constants dans vos enseignements. Vivez de ma­nière transparence. Ne portez pas vos enfants à confusion en leur enseignant une chose tout en faisant son contraire. Ils seront vos juges au jour du jugement, car vous ne pourrez pas dire au Seigneur, « Nous voici, nous et les enfants que tu nous as donnés. »

« N’oubliez jamais que vous rendrez votre foyer lumineux et heureux pour vous-même et pour vos enfants en vous attachant aux vertus du Sauveur. En introduisant le Christ dans votre foyer, vous apprendrez à distinguer le bien du mal. Vous serez en mesure d’aider vos enfants à devenir des arbres de justice, portant les fruits de !’Esprit. » (Le foyer chrétien, 17.4)

lrvin Alexis

Titre original : La face cachée des parents.

EMMANUEL MACRON VEUT RELANCER L’ENSEIGNEMENT DU FAIT RELIGIEUX À L’ÉCOLE
COMMENT SUIVRE JÉSUS ?

Laissez votre commentaire

E-MAGAZINE

ADVENTISTE MAGAZINE TV

Top