Main Menu

FSRT : DES ÉGLISES OUVERTES À TOUS… ET TROUVABLES !

Shares

Des églises ouvertes à tous… et trouvables !
Quand nous sommes en vacances en famille à l’étranger, un point que j’apprécie tout particulièrement c’est de visiter les églises le sabbat. Même si nous ne parlons pas la langue, nous sommes curieux d’aller connaître nos frères vivant dans des contextes différents du notre. Je me souviens notamment d’une visite au sud de la Pologne où nous sommes allés passer une semaine de vacances. Comment trouver une église adventiste sans parler un mot de polonais ? Google, bien sûr ! Et effectivement, grâce à quelques mots-clefs traduits sur le système Google, je tombe sur le site internet d’une église polonaise. Adresse, horaire, tout y est. Nous avons passé une agréable matinée avec nos frères et sœurs lors d’une belle cérémonie de baptême.
Une autre fois en Hongrie, la même chose. Par contre, cette fois-ci avec mes mots-clefs en hongrois je n’arrive pas à trouver d’église adventiste sur internet. Alors j’essaie Facebook et là bingo ! J’ai même pu voir la façade de l’église et le visage du pasteur. Quand nous sommes arrivés, tout nous paraissait déjà familier.

Il y a moins de deux ans, une personne appelle l’église où j’étais pasteur pour dire qu’elle a regardé des vidéos adventistes sur internet et qu’elle a décidé de franchir le pas. Elle a réussi à entrer en contact avec nous via le site web de l’église. Elle est aujourd’hui baptisée.

Récemment, j’ai reçu un SMS de quelqu’un qui, après un séjour à l’étranger et un premier contact avec le message adventiste, a cherché l’église la plus proche de chez elle par le biais de Google Maps. Aujourd’hui elle étudie la bible avec nous et fréquente assidument une de nos communautés.

Je pourrais écrire des pages et des pages d’exemples de personnes qui contacté l’église dernièrement, et dont le premier réflexe a été de nous chercher sur internet. D’autre part, je pourrais malheureusement aussi donner plusieurs exemples de personnes qui n’ont pas trouvé l’adresse de nos églises, le contact du pasteur ou une quelconque information sur notre église dans leur région.

Pouvons-nous nous permettre de ne pas être facilement « trouvable » ?

La réponse est clairement non ! Nous vivons dans une société qui, malgré une certaine distance et une certaine froideur, est toutefois en recherche de réponse face à un vide spirituel. Certains se disent qu’il faut aller à l’église et « tenter » le coup. D’autres ont eu un contact avec une communauté religieuse dans le passé et souhaitent retrouver une vie d’église. C’est à ce moment-là qu’il faut être disponible, au bout du fil ou de quelques clics.

C’est pour cela que chaque communauté ne devrait pas se passer de marquer présence sur les différents moyens de recherche et localisation en ligne. En Suisse, la FSRT mène une campagne pour que chacune de ses communautés soit présente dans les différents supports, modernes et classiques, et ainsi mettre toutes les chances de son côté pour être là si quelqu’un nous cherche. 

Site internet

Il fut un temps où avoir un site internet était difficile et compliqué. Plus difficile encore de le garder à jour. Tout dépendait des moyens techniques, humains et financiers dont on disposait. Désormais, les techniques sont beaucoup plus intuitives et simples d’utilisation ce qui permet facilement d’avoir un site pour remplir la mission de base : être présent en ligne. Avant, des sites d’église mirobolants et complexes étaient mis en place pour faire bonne impression. Aujourd’hui, il est plutôt de rigueur de proposer les informations de base et un avant-goût de l’église par des photos et quelques vidéos de la communauté. La FSRT a donc tout simplement décidé de faire un site pour chaque église avec 4 ou 5 pages de base (page d’accueil, localisation, contact, activités et news) tenues à jour. Ces informations sont soit alimentées par l’église locale soit par le système d’information de la Fédération qui génère automatiquement du contenu sur le site des églises locales. Ainsi, même une petite communauté qui n’a personne pour s’occuper des médias peut avoir son site d’église toujours à jour ! 

Fanpage sur Facebook

Facebook est le désormais le plus grand « pays » au monde, dépassant ainsi la Chine. Fin 2016, Facebook revendiquait 1,86 milliard d’utilisateurs actifs chaque mois et 1,74 milliard d’utilisateurs actifs sur mobile chaque mois. Comment s’en passer ? Cette plateforme désormais incontournable dans la recherche d’information ne peut plus être négligée. En effet, la nouvelle tendance est d’aller chercher l’information directement sur le moteur de recherche Facebook au lieu de Google (ou autre moteur de recherche).

La facilité pour créer une Fanpage est déconcertante, tout comme les possibilités de marquer présence sur le web, et ce pour vraiment pas cher. A l’instar des plateformes de création de sites web, les modules d’intégration Facebook destinés aux sites permettent à des personnes aux connaissances limitées de mettre à jour leur site d’église, via la plateforme de la Fanpage très simplement.

L’autre jour, une de nos communautés a décidé d’utiliser le service de publicité payante de Facebook pour la promouvoir la Fanpage de son église. Résultat, des dizaines de contact et quelques visiteurs en plus. Nous encourageons donc nos églises à avoir chacune leur Fanpage. Il faut simplement décider en communauté qui en assurera la gestion quotidienne ou hebdomadaire et quelle politique sera adoptée concernant la publication des photos et textes. 

Google Maps

Nous sommes de plus en plus habitués à chercher un commerce sur nos smartphones pour obtenir son adresse, ses horaires d’ouverture et le cas échéant, le chemin pour y arriver grâce au GPS intégré. A l’heure actuelle, 95% des églises de Suisse romande sont présentes sur ce système de géolocalisation. A ces informations sont associés quelques photos, des liens et surtout l’avis des internautes concernant leur visite. Il est très intéressant d’avoir un retour sur l’accueil et la qualité du lieu de la part des personnes qui ont visité nos communautés… même si l’avis n’est pas favorable.

D’autre part, le système Google Maps informe du nombre de fois que chacune de nos adresses est apparue dans une recherche, combien de fois elle a été consultée et combien de personnes ont lancé un appel ou commencé une visite du site web depuis cette plateforme. Grâce à ces statistiques, la FSRT est en mesure de dire que tous les mois, pour l’ensemble de ses communautés, le nombre de personnes recherchant nos communautés ne cesse de croître.

Soulignons le sérieux que Google met à l’organisation de ces informations. Notre démarche de regroupement et de mise à jour de l’information a été très bien reçue par l’équipe Google qui a assuré un excellent suivi de notre dossier, avec des interlocuteurs disponibles pour chaque situation particulière. 

Bottin téléphonique

Cela peut paraître dépassé, mais loin de là. Les bottins téléphoniques, en plus de la classique version papier, se sont développés sur le net. Des milliers des personnes consultent les sites « pages jaunes » et « pages blanches » pour trouver des informations sur les particuliers et les entreprises/institutions. Il y a encore quelques temps, notre présence sur ce service n’était pas encore organisée. Sur les 38 églises, institutions et services que compte notre Fédération, seulement 6 églises et quelques institutions y étaient référencées et  chacune avec des titres confus. Après deux mois de travail, toutes les églises, fondations, institutions de notre Fédération sont désormais présentes sur les deux versions du bottin, papier et numérique. Chacune jouit de noms plus faciles à trouver lors d’une recherche, d’information à jour et d’une facturation centralisée et plus claire.

Les journaux

Tout comme pour le bottin, une présence dans les journaux est loin d’être négligeable quand on sait qu’une grande partie de la population consulte les journaux papier pour s’informer des services de culte locaux, sans parler de leur version numérique sur le web qui élargit l’intérêt pour nos églises d’en faire partie. Il faut savoir que lorsqu’on cherche l’adresse d’une église dans une région précise, si la communauté est référencée sur son journal local, elle apparaitra en premier dans les résultats.

Un important et fastidieux travail d’état des lieux de notre présence dans les journaux a été et est encore nécessaire. En effet, l’équipe a constaté avec étonnement que pour certaines de nos communautés, les informations avaient été supprimées des médias sans même que les communautés concernées en soient informées. Pour d’autres, les informations étaient obsolètes. Le département Communication de la FSRT travaille donc à contacter tous les grands journaux nationaux et certains régionaux, soit pour y inclure l’information soit pour la mettre à jour (horaires, adresses et contact).

Pour quoi faire ?

Tout cet effort pour rendre l’Eglise plus visible et plus présente dans les médias fait indirectement partie de notre mandat qui est de proclamer un message biblique d’espérance. Qu’il serait triste qu’une personne cherchant à joindre l’église adventiste la plus proche de chez elle soit découragée du fait de ne pas en trouver ! Et je ne parle pas seulement des touristes, mais aussi et surtout des personnes qui sont en recherche spirituelle et veulent nous rendre visite après avoir visionné nos vidéos et connu notre message.

Pour la nouvelle génération, il est automatique d’utiliser son smartphone pour tout. En tant qu’église, nous avons le devoir d’être présents et à la portée des doigts modernes, avec une info claire et correcte, certes, mais aussi en proposant la géolocalisation, des photos et des vidéos comme premier contact. Sans cela, de prime abord notre Eglise peut donner l’impression d’être un peu ringarde ou bien mystérieuse, et c’est tout le contraire de notre message de salut. Alors, renseignez-vous si votre église est trouvable sur les différents supports de communication pour que celui ou celle qui vous cherchera un jour vous trouve facilement !

  • Pour aller plus loin

http://www.adventistemagazine.com/un-simple-temoignage-sur-facebook/

http://www.adventistemagazine.com/facebook-encourage-jeunes/

http://www.adventistemagazine.com/contenu-religieux-reseaux-sociaux/

http://www.adventistemagazine.com/policier-le-jour-evangeliste-la-nuit/

LE CULTE, UNE ACTIVITÉ DE WEEK-END ?
LE BUREAU

Rickson Nobre

Pasteur et secrétaire FSRT

Laissez votre commentaire

E-MAGAZINE

ADVENTISTE MAGAZINE TV

Top