Main Menu

Dialogue avec les Adventistes de la Réforme : découverte de valeurs communes et de croyances différentes

Shares

Un moment de dialogue a réuni des théologiens et des dirigeants adventistes et adventistes réformistes.

Un esprit d’amitié et de respect mutuel a caractérisé la rencontre de deux jours entre les représentants de l’Église Adventiste du Septième Jour et ceux de l’Église Adventiste de la Réforme. Un petit groupe de dirigeants et de théologiens des deux mouvements, qui partagent un même héritage ainsi qu’un certain nombre de principes fondamentaux, s’est réuni les 5 et 6 décembre 2018, à la Conférence Générale de l’Église Adventiste du Septième Jour, à Silver Spring, Maryland, États-Unis.

Le but des participants était simplement d’établir une relation cordiale et de favoriser une meilleure compréhension des croyances, de la mission et de l’identité de chacun.

« Notre conversation a été amicale et instructive : elle a reconnu notre héritage commun, ainsi qu’un certain nombre de différences théologiques claires entre nos deux entités », a déclaré Nikolaus Satelmajer, l’un des principaux organisateurs de cette rencontre, représentant de la partie Adventiste du Septième Jour.

L’Église Adventiste de la Réforme, dont le siège se trouve à Roanoke, en Virginie, aux États-Unis, compte environ 42 000 membres répartis dans plus de 130 pays. Elle est issue du mouvement millérite des années 1800, qui a conduit à la formation officielle de l’Église Adventiste du Septième Jour à Battle Creek, au Michigan, en 1863. Les adventistes réformistes embrassent également le ministère prophétique d’Ellen White, l’une des cofondatrices de l’Église Adventiste du Septième Jour, dénomination qui compte aujourd’hui environ 21 millions de membres baptisés répartis dans plus de 200 pays.

L’histoire des deux groupes a cependant commencé à diverger en Europe pendant la Première Guerre mondiale, d’abord à cause de la question de la participation des membres de l’Église au service militaire : depuis lors, les deux groupes se sont développés de manière indépendante.

Au cours de ces deux jours de dialogue, les participants ont présenté des rapports sur quatre domaines de la théologie au niveau théorique et pratique. Les thèmes choisis par les représentants des adventistes réformistes ont été : la tempérance chrétienne qui met l’accent sur le régime alimentaire de la dernière génération, les relations entre l’Église et l’État, surtout en ce qui concerne la participation au service militaire, la justification par la foi et les questions relatives au divorce et au second mariage.

Ganoune Diop, directeur du département des Affaires Publiques et de la Liberté Religieuse de l’Église Adventiste du Septième Jour, a déclaré que ces rencontres interreligieuses ont un but très important. « Lorsque nous nous rencontrons, face à face, nous pouvons partager nos croyances et notre identité avec nos propres mots, en nous efforçant de réfuter toute idée fausse ou préjugé. Bien qu’il puisse y avoir des points de désaccord bien définis, nous pouvons toujours reconnaître nos valeurs et croyances communes, et jouir d’une riche communion chrétienne et de la possibilité d’un apprentissage mutuel ».

Davi P. Silva, président de la Conférence Générale de l’Église Adventiste de la Réforme, a déclaré : « Ce fut une précieuse occasion d’apprendre à se connaître et de dialoguer ouvertement et librement sur des questions d’intérêt commun ainsi que d’explorer d’avantage les différences vitales qui concernent notre salut éternel ».

À la fin de cette rencontre, les participants ont décidé de se réunir à nouveau au printemps 2019, bien que les sujets de discussion n’aient pas encore été choisis. Le groupe s’était déjà réuni deux fois de manière informelle, une fois en août 2017 à la Conférence Générale de l’Église Adventiste de la Réforme à Roanoke, Virginie, puis en avril 2018 dans les bureaux de la Conférence Générale de l’Église Adventiste du Septième Jour dans le Maryland.

Vous trouverez ci-dessous une déclaration conjointe des participants à cette rencontre.

  • Déclaration conjointe des participants au dialogue entre les adventistes du Septième jour et les adventistes de la Réforme – Décembre 2018

En tant que représentants de la Conférence Générale de l’Église Adventiste du Septième Jour et de la Conférence Générale de l’Église Adventiste de la Réforme, nous sommes ravis d’avoir l’occasion de nous rencontrer et de dialoguer ensemble dans un esprit d’amitié et de respect chrétiens. Notre héritage commun et nos nombreux domaines de doctrine, de valeurs et de pratique en commun, nous ont permis d’établir rapidement une base solide de compréhension et de communion. En tant qu’adventistes qui observent le sabbat, nous partageons des liens uniques de parenté spirituelle, chérissant la vérité du sabbat et attendant avec impatience le retour de notre Sauveur.

Nous reconnaissons, cependant, les domaines où la compréhension théologique et la pratique de l’Église diffèrent clairement, que nous exprimons d’une manière bien définie mais humble, en partageant les Écritures et les écrits d’Ellen White.

Nous nous rencontrons pour mieux nous comprendre, pour ouvrir un espace chaleureux et cordial de discussion et de fraternité, et pour nous soutenir mutuellement dans les efforts pour partager Jésus-Christ et son salut dans un monde dominé par le péché. Nous attendons avec impatience de nous rencontrer de nouveau au printemps 2019 pour poursuivre notre dialogue.

 

Bettina Krause, Public Affairs and Religious Liberty News

Source https://www.adventistreview.org/church-news/story13409-dialogue-between-sabbatarian-adventists-explores-shared-values-and-distinctive-beliefs

Traduit par Tiziana Calà

Les millenials n'aiment pas évangéliser
Pour une bonne gestion des smartphones !

Adventiste Magazine

La revue officielle de la Fédération des Églises Adventistes du Septième jour de la Suisse romande et du Tessin.

Laissez votre commentaire

E-MAGAZINE

ADVENTISTE MAGAZINE TV

Top