Main Menu

Des diacres et Anciens mis à part pour la mission

Shares

Dans la Bible, au livre des Actes, alors que la première église chrétienne se forme après la Pentecôte, nous assistons à l’organisation de cette communauté.  Hommes, femmes et enfants vivent ensemble et partagent tout : leur temps, leurs dons, leurs biens. Malheureusement, comme souvent dans la vie de groupe, des tensions apparurent, certains se sentant lésés par rapport aux autres au moment de la distribution des repas. Des murmures au sein du peuple de Dieu ? Les disciples, désireux de remédier à cela, et surtout de ne pas prendre sur le temps de la proclamation de l’évangile pour régler des problèmes « internes », demandèrent aux hommes de la communauté de choisir « sept hommes de bonne réputation, pleins d’esprit et de sagesse » pour s’occuper de cette tâche.

Après que la communauté entière accepte et soutienne la démarche, les sept hommes furent sélectionnés. Puis, « Ils les amenèrent aux apôtres, qui après avoir prié posèrent les mains sur eux » (Actes 6.6). Cette manière de procéder fut récompensée. Nous lisons aussitôt après, comme une sorte de conséquence : « La parole de Dieu continua de se répandre, et le nombre de disciples se multipliait considérablement » (Actes 6.7).

Nous aimons dire que notre Dieu est un Dieu d’ordre, et d’une certaine manière cela est bien vrai. Le livre des Actes, entre autres, révèle l’importance pour le peuple de Dieu d’être organisé dans son service, tant en interne qu’à l’extérieur. Et l’objectif est clair, toute cette organisation doit servir à la mission principale, celle d’aller et de faire des disciples.

S’appuyant sur ces conseils bibliques, l’Église Adventiste du Septième Jour suit également une organisation visant au bien-être de ses communautés, de ses membres et de la réussite de la mission. D’où les différents ministères en place dans chaque église du monde entier : diaconat, anciennat, auprès des enfants, auprès des femmes, social, santé, …

Suivant les directives divines, l’Église Adventiste procède également au choix en comité des responsables des ministères et à leur consécration.

Samedi 15 février 2020, profitant de la présence du Président de fédération, Olivier Rigaud, l’église lusophone de Lausanne a donc consacré 3 diacres et 2 Anciens, nommés en septembre 2019 pour assumer leur responsabilité respective au sein de la communauté.

Ainsi, une prière spéciale a été faite avec imposition des mains sur le diacre Alex, les diaconesses Erica et Conceiçao, ainsi que les Anciens Carla et Jack. Le Président a ensuite présenté un message de circonstance. Il a déclaré que c’est l’Amour de Dieu qui nous a touché en premier, qui doit être notre moteur pour aller de l’avant. Ce n’est que Son Amour incroyable pour des personnes aussi simples et imparfaites que nous, qui doit nous mettre en marche au service de la communauté et de notre prochain. Il est la seule raison valable et efficace à une vie de mission utile et qui dépasse tous les défis. Car en effet, Jésus, en même temps qu’Il nous appelle, nous rend capables d’accomplir la mission qu’Il nous confie particulièrement.

Que l’esprit d’humilité et d’amour brûle au sein de cette communauté afin de réussir leur mission comme au temps des apôtres.

Vous pouvez leur rendre visite tous les samedis, avenue de Rumine 26 à Lausanne.

 

De Eunice Goi, membre de l’église lusophone de Lausanne

 

Nos racines - Naissance de la première église adventiste d'Europe
Le président de l’Église adventiste en prière avec le président du Ghana

Adventiste Magazine

La revue officielle de la Fédération des Églises Adventistes du Septième jour de la Suisse romande et du Tessin.

Laissez votre commentaire

E-MAGAZINE

ADVENTISTE MAGAZINE TV

Top