Main Menu

Les compilations et les condensés d’ellen white

Shares

Ellen White est l’un des écrivains les plus prolifiques les rendre disponibles au peuple si nécessaire, même si je ne de tous les temps. Elle a laissé une mine aussi vaste que précieuse de livres, d’articles, de lettres, et d’écrits non publiés. À l’époque de son décès en 1915, seulement 24 livres issus de sa plume avaient été publiés, et deux autres étaient presque sur le point de l’être. Au l des années, de nombreuses compilations nouvelles et, plus récemment, certains livres et éditions condensées dans la langue d’aujourd’hui, ont été publiés.

D’aucuns remettent en question la validité et la fiabilité de ces nouvelles publications. Pour eux, seuls les livres publiés pendant la vie de la messagère du Seigneur ont une réelle valeur et devraient être pris au sérieux. Il est donc crucial pour nous de comprendre la nature et l’objectif de telles publications.

COMPILATIONS

Deux principales raisons ont amené les administrateurs du Ellen G. White Estate à préparer de nouvelles compilations de ses écrits. Tout d’abord, Ellen White désirait et prévoyait qu’il en soit ainsi. Dans ses dernières volontés (1912), elle chargea les administrateurs de ses biens de procéder à « l’impression des compilations tirées de [ses] manuscrits »1.

Les écrits d’Ellen White ne devaient pas seulement être conservés en lieu sûr dans les dossiers de sa succession, mais aussi continuer à parler au peuple « jusqu’à la fin des temps »2. Voici ses propres termes : « La question qui a été présentée au peuple doit l’être sans cesse. Les articles qui sont imprimés dans nos journaux sont rapidement oubliés par les lecteurs. Ils doivent être réunis, réimprimés sous la forme d’un livre, et présentés aux croyants et aux incroyants3. »

Le même principe s’appliquait à ses écrits non publiés. Elle explique : « Au cours de tous mes voyages, j’ai consigné de nombreuses réflexions dans mon journal personnel. On devrait les rendre disponibles au peuple si nécessaire, même si je ne devais pas écrire une ligne de plus. Je veux que tout ce qui est jugé digne d’attention soit publié. Il faut que le peuple ait  accès à l’abondante lumière que j’ai reçue du Seigneur4. »

Ensuite, il fallait préparer de nouvelles compilations en raison des besoins et des défis émergents de l’Église. On pourrait toujours dire que tous les croyants devraient idéalement étudier les écrits d’Ellen White pour eux — mêmes. Mais d’un point de vue pratique, les lecteurs n’ont pas tous le temps et l’expertise nécessaire pour éplucher la somme impressionnante de ses écrits. Par contre, des compilations peuvent aider les lecteurs à trouver dans un seul volume les principales citations traitant d’un sujet donné. Si les lecteurs désirent revéfiier le contenu original duquel une citation a été tirée, ils peuvent le faire en consultant le site EGWwritings.org.

Certains lecteurs se demandent si on devrait inclure les lettres personnelles dans ces compilations. Il convient de nous souvenir que de nombreux livres du Nouveau Testament sont des lettres ouvertes (ou épîtres) adressées à des églises spécifiques, et même des lettres personnelles. Si aucune lettre d’auteurs inspirés ne peut être utilisée dans une compilation, alors une bonne partie du Nouveau Testament doit aussi être enlevée — ce qui est complètement impensable.

CONDENSÉS ET EXTRAITS
Les condensés les plus importants des ouvrages classiques d’Ellen White sont les cinq volumes de la série La grande controverse. Le livre Patriarchs and Prophets [Patriarches et prophètes] a été condensé et publié sous le titre From Eternity Past (1983) ; Prophets and Kings [Prophètes et rois], sous le titre From Splendor to Shadow (1984) ; e Desire of Ages [Jésus-Christ], sous le titre From Heaven With Love (1984) ; e Acts of the Apostles[Conquérants pacifiques], sous le titre From Trials to Triumph(1984) ; et e Great Controversy [La tragédie des siècles], sous le titre From Here to Forever (1982).

Le contenu de certains livres missionnaires plus petits, publiés pour une distribution à grande échelle, provient de livres plus volumineux d’Ellen White. Par exemple, Le grand espoir (2012) a été tiré de La tragédie des siècles ; Espérance perdue, espérance retrouvée (2016), de L’histoire de la rédemption. Dans les deux cas, l’attention du lecteur est attirée vers la version classique originale.

Ces condensés et extraits ne doivent en aucun cas être considérés comme remplaçant les versions classiques dont leur contenu dérive. Ils ont pour mission 1) de fournir des aperçus utiles du contenu de base des versions originales à un prix plus abordable, et 2) d’atteindre une génération très occupée qui n’achètera et/ou ne lira jamais l’ouvrage original. On pourrait dire, à juste titre d’ailleurs, qu’il vaut mieux pour quelqu’un de lire au moins des extraits d’un livre donné que de ne rien lire du tout.

LE LANGAGE D’AUJOURD’HUI

Les écrits d’Ellen White, lesquels ont maintenant plus de 100 ans, reflètent bien évidemment le style littéraire de cette époque. Au fil du temps, certains termes utilisés ont changé de signification. Par exemple, Ellen utilisait le mot anglais intercourse [rapports] dans le sens de socialiser, et non dans celui d’avoir des rapports intimes 5 ; quant au mot nicest, eh bien elle l’utilisait dans le sens de délicatesse plutôt que dans celui de bonté6. Comment arrivons-nous donc à rendre certains de ses écrits les plus populaires compréhensibles pour les nouvelles générations qui ne sont pas habituées au style littéraire de son temps ?

On a tenté de publier Steps to Christ (Vers Jésus) dans un langage plus simple, un langage de tous les jours, sous le titre Steps to Jesus (1981). D’autres livres ont été mis à jour en anglais moderne. Par exemple, nous disposons aujourd’hui d’une version adaptée des livres suivants : Education [Édu — cation] –True Education (2000) ; e Ministry of Healing [Le ministère de la guérison] – e Ministry of Health and Healing(2004) ; les versions condensées de la série La grande controverse mentionnée plus haut, soit, respectivement, Beginning of the End (2007), Royalty and Ruin (2008), Humble Hero (2009),Unlikely Leaders (2010), et Love Under Fire (2011).

Toutes ces publications – compilations, condensés, extraits, éditions dans la langue d’aujourd’hui – sont destinées à rendre les écrits d’Ellen White plus accessibles et plus compréhensibles pour notre monde contemporain. Chaque fois que le langage est mis à jour, il est regardé à la loupe par des réviseurs compétents, lesquels s’assurent que la pensée demeure la même que dans la version originale. Ce processus est effectué en présumant que le Saint-Esprit a donné aux prophètes le message divin, message qu’ils ont ensuite exprimé dans leur propre langage humain7. Bref, toutes ces adaptations ne remplacent aucunement
les versions originales, et leurs nouveaux titres permettent simplement de les différencier davantage.

Alberto R. Timm, titulaire d’un doctorat, est directeur adjoint du Ellen G. White Estate, au siège de l’Église mondiale à Silver Spring, au Maryland (États-Unis).

________________________________________________

1 Publié dans Herbert E. Douglass, Messenger of the Lord: The Prophetic Ministry of Ellen G. White, Nampa, Idaho,Paci c Press Pub. Assn., 1998, p. 571. Pour une discussion plus détaillée des compilations tirées des écrits d’Ellen White, voir p. 528-533.

2 Ellen G. White, Messages choisis, vol. 1, p. 63.

3 Idem., Counsels to Writers and Editors, Nashville, Southern Pub. Assn., 1946, p. 145, 146.

4 E. G. White, Selected Messages, vol. 3, p. 32.

5 E. G. White, Testimonies for the Church, Mountain View, Calif., Paci c Press Pub. Assn., 1948, vol. 2, p. 123.6 Ellen G. White, Éducation, p. 324.

7 Voir Ellen G. White, Messages choisis, vol. 1, p. 17-26.

Téléchargez l’appli Adventiste Magazine

Rendez-vous sur Play Store ou sur Apple Store.

LE BESOIN DE RENOUVELER SES VŒUX DE MARIAGE…
« L’ÉCHEC N’EST PAS UNE OPTION ! »

Laissez votre commentaire

E-MAGAZINE

ADVENTISTE MAGAZINE TV

Top