Main Menu

BEN CARSON, CHIRURGIEN ET ADVENTISTE, ABANDONNE LES PRÉSIDENTIELLES AMÉRICAINES

Shares

Le Dr. Ben Carson, le fameux neurochirurgien en pédiatrie dont la séparation de siamois reliés par la tête a largement contribué à sa renommée internationale, a suspendu sa campagne 2016 au sein du parti républicain américain pour la présidence. Ben Carson fut le premier adventiste à concourir à ce poste.

Lors de son élocution à la Conservative Political Action Conference, Carson a annoncé qu’il “quittait la course présidentielle“, et a ajouté, “beaucoup de personnes m’aiment, mais ne voteront pas pour moi“.

Carson fit cette déclaration lors de sa participation à un débat présidentiel à la télévision dans sa ville natale de Détroit, au Michigan, le 3 mars 2016. Dans un communiqué, Carson dit avoir pris note des résultats du “Super Tuesday”, un scrutin des primaires présidentielles, et a commenté : “Je ne vois pas de chemin politique devant moi“.

L’entrée d’un éminent Adventiste du 7° Jour dans la course a mis en lumière l’Église, elle-même créée aux États-Unis en 1863. La Division Nord-Américaine Adventiste a publié un communiqué indiquant que l’Église ne prendrait pas position dans cette campagne. (Loi fédérale américaine adoptée en 1954 à la demande du sénateur-Lyndon B. Johnson, D-Texas, interdisant les églises et autres organismes à but non lucratif de faire des mentions politiques).

L’Église Adventiste du 7° Jour considère le Dr Carson comme n’importe quel autre membre“, dit le communiqué datant de 2015. “Cependant, il est important pour l’église de maintenir sa position de longue date pour la séparation de l’église et de l’état en n’endossant ni soutenant aucun candidat“.

Les racines Adventistes de Ben Carson remontent à son enfance à Détroit. Élevé par une mère célibataire, il était actif au sein des congrégations adventistes de la région et a raconté qu’il s’est tourné vers Dieu pour Lui demander de l’aide lorsqu’enfant, au cours d’une bagarre, il s’est vu pointer un couteau à la ceinture d’un autre. Horrifié par ce qui aurait pu arriver, Carson dit qu’il s’est lancé dans un projet de lecture de la Bible avec le désir de s’améliorer, ce qui lui a valu des bourses d’études à l’Université de Yale et à l’école de médecine du Michigan.

Bien que sa côte de popularité parmi les chrétiens évangéliques soit élevée, Carson gagné le soutien de 3 délégués à la Convention Nationale Républicaine, et au total 8 délégués ont soutenu sa candidature. La règle des nominations exige qu’un candidat reçoive 1237 votes pour assurer sa nomination.

 

Source www.adventistreview.org Par Mark A. Kellner.
Traduction : Eunice Goi

 

CÉRÉMONIE DE BAPTÊME SANS PRÉCÉDENT AU RWANDA AVEC 100 000 CANDIDATS
LE BIEN ET LE MAL EXISTENT-ILS ?

Adventiste Magazine

La revue officielle de la Fédération des Églises Adventistes du Septième jour de la Suisse romande et du Tessin.

Laissez votre commentaire

E-MAGAZINE

ADVENTISTE MAGAZINE TV

Top