Main Menu

À SAINT THOMAS, LE NOUVEAU CAFÉ TENU PAR L’ ÉGLISE ADVENTISTE ATTIRE DES DIZAINES DE PERSONNES

Shares

Des membres servent des prières dans l’un des centres commerciaux les plus populaires de l’île.

Un nouveau café ouvert par des membres de l’Église Adventiste du 7° Jour sur l’une des îles Vierges des États-Unis, Saint Thomas, est en train de devenir le spot de dizaines de personnes qui visitent un centre commercial de l’île très populaire. Principalement au menu : la prière.

Le Prayer Café (café de la prière, en français), situé au troisième étage du Foster’s Plaza, est un espace de 600m2 ouvert tous les jours. Là, les gens peuvent s’inscrire, demander à quelqu’un de prier pour eux, écrire et mettre leur sujet de prière dans une boîte à prière.

Le Prayer Café est un service vraiment bienvenu dans une communauté en besoin de prière“, dit Mil Robinson, celle qui a imaginé le café il y a 3 ans.

Le café est ouvert depuis le 18 janvier 2016 et en deux semaines, plus de 200 personnes sont passées, raconte Mil. Elle et le groupe de 3 retraités membres de l’église Adventiste de Philadelphia et de Shiloh, travaillant au café bénévolement chaque jour, disent avoir vu plusieurs prières exaucées.

“Une jeune femme avait perdu son travail et n’avait pas payé son loyer depuis 9 mois”, raconte Mil Robinson. “Elle est venue prier et le même jour a retrouvé un travail”. “Un autre jeune homme a retrouvé la foi en Christ après qu’on ait prié pour lui”, ajoute-t-elle.

Mil Robinson, qui fait partie des principales évangélistes laïques aux Caraïbes et qui a mené des croisades d’évangélisation à travers les Caraïbes anglaises, en Amérique du nord et en Europe, affirme qu’elle attribue son succès à la puissance de la prière et à sa dépendance de la providence divine.

“En tant qu’église, nous nous sommes un peu éloignés de l’axe principal qui est la prière pour transmettre le message d’espoir à un monde désespéré et défaillant”, dit-elle. Elle sent que Dieu l’a inspirée pour porter ce message. “Le diable rôde autour de beaucoup de gens mais Dieu est capable de tout”.

En réaffirmant cette assurance du pouvoir de Dieu à une population affectée par la violence dans les écoles et dans la rue, elle s’est sentie poussée à prier pour les gens. En revenant d’une campagne d’évangélisation à Montserrat en 2013, elle a visité le Foster’s Plaza pour rencontrer des gens et prier avec eux. “Le Seigneur m’a donné le nom du café et m’a montré la personne à rencontrer pour créer le projet”, dit Mil.

Elle a rencontré le propriétaire du centre commercial qui, en écoutant ce à quoi elle destinait le local, a baissé le loyer. Il lui loue à 300$ par mois au lieu de 1000$. Elle a également obtenu le soutien de son groupe de prière qui a offert les meubles et couvert les dépenses pour le lancement du Prayer Café. D’autres donations arrivent des membres d’églises de toute l’île, ce qui permet d’ouvrir le café de 10h à 17h, du lundi au jeudi, et de 9h à minuit le vendredi.

Les gens viennent avec leurs sujets de prière, écoutent de la musique chrétienne, parlent de leurs besoins et sont encouragés par les prières, raconte Mil. “Les gens témoignent qu’il est très apaisant de venir ici, qu’ils peuvent sentir la présence de l’Esprit Saint et qu’ils ne veulent pas partir car ils sentent la présence de Dieu”, ajoute-telle. Le Prayer Café répond aussi chaque jour aux appels téléphoniques pour enregistrer des demandes de prière.

“Tout ce qui entoure ce projet est miraculeux”, dit Mil.

Le pasteur Glendon Cross, qui officie à Saint Thomas, applaudit les efforts de Mil Robinson pour ce projet unique sur l’île.

Elle est actuellement la responsable du ministère de la prière dans son église locale et elle ne cesse d’inspirer ceux qui s’approchent d’elle et les incite à faire de la prière le centre de leur vie“, dit Glendon Cross. “Nous avons besoin d’attendre un niveau où la prière arrive en premier dans notre agenda. Ainsi faisant, non seulement chaque église mais aussi chaque maison deviendra une maison de prière“.

Mil Robinson voit le Prayer Café ouvert aussi longtemps que Jésus le voudra.

L’Église adventiste du 7° jour de Saint Thomas compte plus de 3600 membres répartis en 6 communautés. Elle gère une école élémentaire, un collège et un lycée.

Source www.adventistreview.org Par Royston Philbert et l’équipe de la Division Inter-Américaine

Traduction : Eunice Goi

LES ÉVANGÉLIQUES AU BRÉSIL N’ARRÊTENT PAS DE SURPRENDRE
AUDIENCE RETARDÉE POUR L'ADVENTISTE PAKISTANAIS EN PRISON

Adventiste Magazine

La revue officielle de la Fédération des Églises Adventistes du Septième jour de la Suisse romande et du Tessin.

Laissez votre commentaire

E-MAGAZINE

ADVENTISTE MAGAZINE TV

Top