Main Menu

LES SYMBOLES DE L’ESPRIT

Shares

Dans la Bible, le ministère et l’œuvre du Saint-Esprit sont décrits à l’aide de différents symboles. Ces symboles nous dévoilent des facettes du ministère du Saint-Esprit. Chacun d’entre eux nous révèle un rôle spécifique de l’Esprit. Dieu nous parle par ces symboles pour nous encourager et renforcer notre foi. Nous allons nous pencher sur quatre de ces symboles du Saint-Esprit : le vent, l’eau, le feu, et l’huile. Au cours de cette étude, demandez à Dieu avec ferveur de vous aider à appliquer dans votre vie les vérités que vous allez découvrir.

1- Comment Jésus décrivit-il le mystère de la nou- velle naissance à Nicodème ? Selon vous, pourquoi utilisa-t-il le symbole du vent ? Lisez Jean 3.7, 8.

2- Lisez la vision que Dieu donna à ézékiel dans ézékiel 37.1-10. Quelle condition spirituelle est décrite ici ? Quelle solution Dieu offre-t-il ? En quoi s’applique-t-elle à nous ?

À la vue de la vallée remplie d’ossements – lesquels représentaient la mort spirituelle – Ézékiel fut saisi de désespoir. À la question de Dieu, « Fils d’homme, ces os pourront-ils revivre ? », il répondit : « Seigneur Éternel, c’est toi qui le sais ! » (Ez 37.3) Ce qui semblait impossible au prophète était possible à Dieu. Le Créateur insuffle une vie nouvelle dans les vies spirituellement mortes. Le symbole du souffle représente la puissance divine qui, par l’action du Saint-Esprit, transforme la mort spirituelle en vie spirituelle.

3- Lors d’une terrible sécheresse, quelle promesse Dieu t-il à son peuple ? Quelle est la signification plus profonde de cette promesse ? En quoi est-elle liée à l’effusion du Saint-Esprit ? Lisez Joël 2.21-23, 28, 29 (LSG), et Actes 2.1-3, 16-21 (LSG).

À l’époque de l’ancien Israël, la pluie qui tomba du ciel lors d’une terrible sécheresse et d’une horrible famine symbolisait l’effusion puissante du Saint-Esprit, laquelle se produisit le jour de la Pentecôte et lança la dispensation chrétienne. Selon le livre des Actes, cette effusion du Saint-Esprit attira des dizaines de milliers d’âmes à Christ. À la fin des temps, Dieu, selon sa promesse, déversera de nouveau son Saint-Esprit pour que nous puissions achever le mandat évangélique.

4- Quel conseil Dieu donne-t-il à son peuple du temps de la fin à l’égard de l’effusion du Saint-Esprit symbolisée par la pluie de l’arrière-saison ? Lisez Zacharie 10.1 et Jacques 5.7, 8.

Ellen White écrit : « La proclamation de l’Évangile ne se terminera pas avec une puissance inférieure à celle qui a marqué ses débuts. Les prophéties qui s’accomplirent par l’apparition de la pluie de la première saison doivent trouver leur contrepartie dans la pluie de l’arrière-saison, à la fin des temps. » (La tragédie des siècles, p. 664)

5- Pourquoi Dieu symbolise-t-il le Saint-Esprit par le feu ? Que représente le feu ? Lisez Malachie 3.2, 3 et Hébreux 12.39.

Dans les Écritures, le feu représente la présence purificatrice de Dieu par le ministère du Saint-Esprit. Notre Seigneur nous invite à prier chaque jour pour que le feu de la présence de l’Esprit consume notre mondanité.

6- Quelle facette du ministère du Saint-Esprit l’huile représente-t-elle dans la Bible ? Lisez les passages suivants pour découvrir la signi cation de ce symbole : Jacques 5.14, 15 et Luc 10.33, 34.

D’un bout à l’autre de la Bible, le symbole de l’huile s’associe à la consécration et à la guérison. Jésus aspire à guérir nos blessures profondes et à nous régénérer physiquement, mentalement, émotionnellement, et spirituellement grâce à l’action du Saint-Esprit en nous.

7- Comment recevoir pleinement ce précieux don que Dieu a en réserve pour nous ? Lisez Luc 11.13.

Combien il tarde à Jésus de déverser sur nous son Esprit pour nous donner une vie nouvelle, pour purifier notre âme et guérir notre cœur ! Soyons pleinement assurés qu’il aspire à nous donner son Esprit encore plus que nous ne désirons le recevoir. Le Seigneur entendra toujours ses enfants qui, venant à lui par la foi, lui demandent l’effusion du Saint-Esprit, et les bénira au-delà de leurs attentes.

Mark A. Finley

« JE SERS LE DIEU DE NOS ANCÊTRES »
IL DORMAIT SUR LES MARCHES DE L’ÉGLISE, MAINTENANT IL CHANTE À L’ÉGLISE

Laissez votre commentaire

E-MAGAZINE

ADVENTISTE MAGAZINE TV

Top