Main Menu

SOIRÉE EXCEPTIONNELLE À SION AVEC PLUS DE 50 VISITEURS À LA RECHERCHE DU PARDON

Shares

Après le passage de Mission Caleb en juillet 2017, l’église de Sion a décidé de continuer à proposer des activités liées au bien-être aux habitants de sa région. Les cours de cuisine végétarienne ont connu un beau succès en octobre dernier. Mais le taux de participation à la conférence exceptionnelle sur le pardon du mardi 9 janvier 2018 a dépassé toutes les attentes.

Mission Caleb est un camp d’évangélisation annuel où ses jeunes participants sont les principaux acteurs. Ils investissent une ville pendant 15 jours et déambulent dans les lieux publics pour partager leur joie de vivre et leur foi. Ce premier contact dans la rue permet d’inviter les passants à des activités faisant la promotion du bien-être, de la santé et de la spiritualité. L’édition 2017 a eu lieu à Sion et a encore une fois permis aux jeunes de témoigner de leur relation avec Jésus et ainsi de vivre des expériences de foi inoubliables avec les habitants de cette région.

  • A redécouvrir : Mission Caleb 6 à Sion vu par les Calebiens

Mission Caleb s’appuie sur le travail des Calebiens en collaboration avec les membres de l’église adventiste locale. C’est donc l’église de Sion qui a accueilli et hébergé les activités proposées par Mission Caleb l’année dernière. Chaque soir des visiteurs sont venus assister aux cours de cuisine, séance cinéma, sortie VTT, soirée louange, conférences sur le couple et la famille., …

Motivés par cette belle expérience, les membres de l’église de Sion et son pasteur, Gilbert Grezet, ont décidé de continuer à proposer de telles activités après le départ des Calebiens. Ainsi, en septembre 2017 ont eu lieu une randonnée méditative et une exposition-santé. En octobre, ont eu lieu de nouveaux cours de cuisine qui ont affiché complet. En novembre, l’église a programmé deux projections de film suivies d’un débat. Autant d’activités variées qui ont attiré des visiteurs et des membres aux profils différents.

 

La dernière activité programmée est un séminaire de 7 séances étalées de mi-janvier à début mars 2018 intitulé : « Apprendre à pardonner pour le bien de ma santé », conduit par Christiane Perrin-Traphagen, infirmière-enseignante et formatrice à la Ligue Vie et Santé. Malgré la qualité du contenu du séminaire et le professionnalisme de l’intervenante, quel challenge de fidéliser un groupe sur presque deux mois autour d’un sujet qui n’est pas forcément dans l’air du temps ! Dans le but d’attirer un plus grand nombre de participants, Christiane Perrin-Traphagen a conseillé au pasteur Grezet de proposer une conférence publique supplémentaire avant le début du séminaire où le Dr Bernard Davy (médecin chef du service de psychiatrie à la clinique de La Lignière) traiterait du sujet du pardon.

 

 

Après avoir choisi la date du 9 janvier 2018 pour cette conférence inédite et supplémentaire, il fallait en faire la promotion pour espérer faire venir des participants. C’est ainsi que le jeudi 4 janvier, soit 5 jours seulement avant l’événement, le pasteur Grezet a investi le budget de 1000 CHF pour créer et publier une annonce dans le journal du Valais, Le Nouvelliste. Le pasteur craignait de ne proposer au Dr Davy qu’un auditoire très limité. Mais le résultat de cette unique campagne de communication a dépassé toutes ses espérances.

En effet, 85 personnes sont venues assister à la conférence. Parmi elles, 55 étaient des visiteurs venant pour la première fois à l’église adventiste de Sion. Et le calcul a pu être fait rapidement : 53 avaient pris connaissance de l’événement par l’article du journal. Quel succès !

Au-delà du nombre de participants, la conférence en elle-même a été un franc succès de par la convivialité et l’empathie manifestées par l’intervenant qui ont « contaminé » l’auditoire. Celui-ci s’est senti assez à l’aise pour intervenir, à l’instar d’une dame vietnamienne qui a témoigné avoir perdu toute sa famille durant la guerre du Vietnam. Seule rescapée, elle a expliqué combien le pardon avait été indispensable à sa survie. Un moment fort et riche en émotions.

 

 

Après environ une heure trente de conférence, une collation a permis aux participants d’échanger entre eux et avec le Dr Davy de manière plus informelle. Encore une manière pour Dieu de manifester sa présence en opérant un nouveau miracle de multiplication de la nourriture. Les membres d’église avaient prévu un buffet mais ne s’attendaient pas à tant de gens. Pourtant, boissons fraîches, boissons chaudes et grignotages n’ont pas manqué.

Lors de ce temps d’échange, deux personnes ont manifesté leur désir de participer au séminaire complet qui commençait la semaine suivante. « Deux seulement » pourrait-on penser de prime abord. Mais après cette soirée exceptionnelle et étonnante, force est de constater que le pardon est un sujet qui intéresse, qu’une communication efficace et bien ciblée participe grandement à la réussite d’un événement, mais aussi et surtout que lorsque Dieu dirige, nous ne pouvons qu’être émerveillés par le bon déroulement des événements !

Sur les propos de Gilbert Grezet, pasteur de l’église adventiste de Sion

L'ANNÉE 2017 ADVENTISTE EN CHIFFRES
L’ÉGLISE ADVENTISTE D’YVERDON MISE SUR L'ÉVANGÉLISATION DANS LA CITÉ

Adventiste Magazine

La revue officielle de la Fédération des Églises Adventistes du Septième jour de la Suisse romande et du Tessin.

Laissez votre commentaire

E-MAGAZINE

ADVENTISTE MAGAZINE TV

Top