Main Menu

Retraite spirituelle Catto 2019 : les jeunes participent en masse

Shares

L’union fait la force, nous le savons tous, mais rares sont ceux qui s’engagent à atteindre cet objectif si important. Non seulement les sociétés échouent dans ce domaine, mais aussi les institutions religieuses. Pourtant, cette fois, il semble que le canton le plus petit et apparemment le plus insignifiant de Suisse ait réussi.

Depuis le début de l’année, les quatre églises adventistes du Tessin se sont activées dans la création de nombreux événements et programmes qui mènent les membres hors de leurs foyers. En effet, la retraite spirituelle de Catto, une toute petite ville perdue dans la cordillère levantine, a réuni une cinquantaine de jeunes, appelés aussi les « Millennials », provenant du Tessin, de différentes régions d’Italie et même d’Europe, comme l’Allemagne et la Roumanie.

La retraite a duré trois jours, du vendredi soir 15 novembre au dimanche après-midi 17 novembre. Si d’abord on lisait sur les différents visages de la perplexité et de l’indifférence, il n’a pas fallu longtemps pour dissoudre « le froid » émotionnel de chacun. L’esprit ludique et sympathique de responsables de la jeunesse comme JoJo Da Silva, a permis de briser la glace, réchauffant immédiatement le cœur de tous. Le dynamisme et la sincérité du témoignage de l’invité, Jonathan Tejel, a impliqué d’une manière particulière la spiritualité de nos jeunes. Les moments de louanges ont également contribué à rendre cette expérience spéciale. Lors de ce week-end, les journées ont été grises et brumeuses mais même les 50 centimètres de neige n’ont pas arrêté l’esprit des jeunes ; au contraire, c’est cet esprit qui a apporté le soleil. Si les adultes étaient prêts à se rendre et à rester à l’intérieur du refuge, préoccupés de comment entretenir les jeunes, eux, par contre, ne se sont posés aucune question. D’une manière simple et spontanée, ils ont renversé la situation, en faisant une expérience positive en se mêlant aux beaux flocons de neige qui descendaient doucement du ciel. Le résultat ? Bonhommes de neige, batailles de balles « glacées », cris, rires et des jeunes qui courent dans toutes les directions… ce fut une leçon pour tous. Nous devons les admirer et apprendre de leur simplicité, en essayant de voir les situations du bon côté, en apprenant à rebondir à partir de situations qui ne nous conviennent pas initialement. Laissons-nous inspirer par les plus jeunes, car eux aussi ont quelque chose à nous enseigner.

Le week-end a été tellement apprécié que le pasteur de l’église adventiste de Massagno, Matthias Maag, avec son équipe de responsables, pense déjà aux prochains rendez-vous. Alors, chers Millenniums, soyez prêts, car d’ici 2020, vous aurez un calendrier rempli de moments spéciaux à passer ensemble.

La retraite spirituelle s’est donc conclue avec succès. Habituellement, il y a des plaintes de jeunes qui ont hâte de terminer les activités de l’église, pour pouvoir retourner à la technologie. Cette retraite, par contre, a touché le cœur de tous et transformer des personnes qui habituellement se lamentent en personnes soudées et désireuses de vivre d’autres expériences similaires. Bref, personne ne voulait plus repartir. Les thèmes abordés par Jonathan Tejel ont également eu un grand impact : beaucoup de jeunes ont leurs objectifs professionnels bien en tête, tandis que d’autres sont encore à la recherche d’eux-mêmes et de leur appel. Jonathan Tejel a traité ces points avec respect et simplicité, encourageant les jeunes à ne pas désespérer mais à rester confiants, prêts à découvrir ce que Dieu réserve à chacun d’eux.

 

De Deborah Bough, responsable de la communication pour le Tessin

Le Danois Jørgen Skov Sørensen devient secrétaire général de la KEK
Des livres sur les plages conduisent à des baptêmes

Adventiste Magazine

La revue officielle de la Fédération des Églises Adventistes du Septième jour de la Suisse romande et du Tessin.

Laissez votre commentaire

E-MAGAZINE

ADVENTISTE MAGAZINE TV

Top