Une étude indique que la consommation de produits laitiers pourrait protéger contre les cancers colorectaux.

Une étude menée par l’École de Santé Publiquede l’Université de Loma Linda a non seulement découvert que les produits laitiers peuvent protéger contre les cancers colorectaux, mais aussi que les composants individuels qui protègent contre le cancer du rectum pourraient être différents que ceux qui protègent contre le cancer du côlon.

L’étude, qui a été publiée dans une édition en ligne du journal Public Health Nutrition, a révélé que les produits laitiers, indépendamment de leurs composants en calcium, protègent contre le cancer du rectum, alors que le calcium lui-même – qu’il provienne de produits laitiers ou non laitiers, ou de compléments en calcium – semblait protéger contre le cancer du côlon.

L’enquêteur principal, Gary Fraser, a déclaré que, bien que plusieurs études récentes aient démontré que le calcium est associé à un risque plus faible de cancers colorectaux, la plupart d’entre elles ne pouvaient séparer le calcium des autres composants des produits laitiers.

« Nous avons pensé que de nouvelles connaissances sur la manière dont le calcium combat le cancer pourraient être obtenues en l’analysant séparément des autres composants des produits laitiers, » a déclaré Gary Fraser.

La population unique de l’étude de Loma Linda comprenait de nombreux végétariens qui obtiennent du calcium principalement à partir de plantes plutôt que de produits laitiers qui constituent eux la source principale de calcium pour la plupart des Américains. Cela a permis aux chercheurs de séparer le mélange habituel entre le calcium et les autres composants des produits laitiers.

L’étude indique qu’environ 92% des Américains consomment des produits laitiers. Mais comme le souligne le bulletin d’information en ligne, Vegan Bits, environ 1,62 million d’Américains sont végétaliens. Cependant, Gary Fraser dit que, vu que les cancers colorectaux sont le troisième type de cancer le plus courant aux États-Unis, garder une certaine quantité de produits laitiers dans l’alimentation est un choix raisonnable pour la plupart des gens.

« D’un point de vue sanitaire, même un végétalien pourrait envisager d’ajouter quelques produits laitiers dans son alimentation, surtout s’il existe un risque important de cancer colorectal dans la famille, » a dit Gary Fraser. Cependant, il a également fait observer que l’absence de viande rouge dans le régime végétalien pourrait offrir une certaine protection contre le cancer colorectal, tout comme l’activité physique.

Bien que les produits laitiers constituent la source la plus courante de calcium alimentaire, Gary Fraser dit que les légumes à feuilles vertes, les figues, les oranges, les haricots, le soja et le tofu contiennent également en abondance ce nutriment essentiel, tout comme le calcium en complément alimentaire. Indépendamment de sa source, Gary Fraser indique que s’assurer d’avoir un apport adéquat en calcium pourrait être important dans la protection contre le cancer du côlon, qu’il identifie comme étant le plus répandu des deux cancers colorectaux.

Dans l’étude, Gary Fraser et son équipe ont analysé les données recueillies entre 2002 et 2007 auprès de plus de 77000 participants dans les Etudes Adventistes de la Santé (Adventist Health Studies). Ceux qui consomment de la viande, les végétariens et les végétaliens étaient tous représentés dans le groupe. Les végétariens ont été définis comme des personnes qui ne mangent pas de viande, de volaille ou de poisson, mais qui consomment des œufs, du lait, du yaourt et du fromage. Les végétaliens quant à eux, ne consomment aucun produit animal et aucun produit laitier.

Gary Fraser a déclaré que l’avantage que procurent les produits laitiers au niveau de la protection, provient non seulement de leur teneur en calcium, qui semble protéger contre le cancer du côlon, mais aussi d’autres composants des produits laitiers. Il pense qu’en plus des matière grasses laitières comme l’acide linoléique conjugué, la vitamine D et la protéine lactoferrine du lait pourraient également jouer un rôle dans la protection qu’offrent les produits laitiers contre le cancer du rectum. Il rappelle cependant, que des études complémentaires sont nécessaires.

James Ponder, Service Information, Université de Loma Linda

Traduction: Patrick Luciathe

CHANGEMENT DU TYPE DE SANG - L'HISTOIRE DE AFIA DONKOR
MA NOUVELLE FERRARI