Main Menu

Pourquoi les chrétiens sont-ils si hypocrites ?

Shares

Je vais le dire franchement, les chrétiens peuvent être hypocrites.

Si je viens de vous faire plisser les sourcils, vous devez d’abord comprendre que je suis l’une d’entre vous. Je ne suis pas seulement une chrétienne de Pâques et de Noël. Je ne suis pas la chrétienne qui pense que les Écritures sont bonnes pour les selfies sur Instagram. Je suis une dure à cuire. J’ai lu la Bible entière plus de fois que je n’ai regardé “Back to the Future”, et croyez-moi, c’est beaucoup. J’ai fréquenté l’école confessionnelle pendant la majeure partie de mes études et je joue à des jeux bibliques pour le plaisir. Je peux dire le nom du serviteur de Saul qui a présenté David à Mephibosheth, sans utiliser Google. (Tsiba. Merci d’avoir joué !)

Ce n’est pas une critique à l’égard de l’Église vue de l’extérieur, cela vient de quelqu’un qui peut retrouver un chant dans le recueil plus vite que vous ne pouvez le trouver sur Pandore. Je me sens de plus en plus amoureuse du Christ chaque jour que je vis, et j’espère donc que nous pourrons être devrais adultes en cet instant et avoir une véritable conversation : mais souvent, les chrétiens sont hypocrites, et ça c’est décourageant.

Quand j’ai décidé pour la première fois que j’allais vraiment faire cette réflexion sur la religion, j’ai alors pensé que cela voulait dire que je devais être parfaite. L’application pour smartphone Time-hop me montregentiment mes anciennes mises à jour sur mon statut et, franchement, chaque fois, j’ai envie de vomir. J’étais comme un morceau de sucre trempé dans du caramel puis enrobé de glaçage au chocolat : trop sucré. Personne ne pouvait y croire.

Je ne voulais pas qu’on me demande si j’avais ou non une relation sincère avec Dieu, alors j’essayais de dire la chose qui était la plus juste, à tout moment, et même de faire en sorte que les gens voient que je suis une bonne personne. Quelque part sur le chemin, je pense que Dieu m’a dit : « Super girl. Détends-toi ». Alors j’ai commencé le processus étrangement difficile de me permettre d’être ce que je suis réellement. J’avais essayé d’être la chrétienne parfaite, et il s’avérait que Dieu avait juste besoin que je sois moi-même.

Je sais que je ne suis pas la seule dans cette situation parce que «bonjour le fil de l’actualité » : je le vois tout le temps. Je vois des chrétiens essayant de se surpasser les uns les autres dans leur religion chrétienne alors que tout le monde fait semblant d’être tous ensemble. Des chrétiens en train de s’assurer que chaque bonne action ne se passe pas sans une notification et une séance photo. Mais regardez bien, ce n’est pas ce qu’était le Christ. La Bible dit de donner de telle sorte que votre main gauche ne sache pas ce que votre main droite a fait. Le Christ n’a pas attendu qu’il y ait foule pour commencer son sermon. Il se trouvait pleinement absorbé par une conversation passionnante avec une personne alors que d’autres s’assemblaient autour de lui. Un de mes professeurs m’a dit une fois que personne n’est jamais converti depuis la chaire. Si vous voulez avoir un impact, vous devez quitter la tribune et commencer à entamer de vraies conversations, avec de vraies personnes, avec le vrai vous-même. Vous n’avez pas besoin de poster des photos de votre Bible ou de votre tatouage en hébreu pour prouver aux gens que vous aimez Jésus. Soyez juste gentilset respectueux. Donnez à ceux qui en ont besoin. Mettez votre énergie à essayer d’encourager les autres, plutôt qu’à chercher des moyens pour que les autres vous encouragent.

Vivez d’une manière si humble, gracieuse et aimante que les gens veulent juste être à côté de vous.  Tous les types de personnes. Pas seulement d’autres chrétiens. Parce qu’en effet, c’est ainsi que ça marche.

Chaque fois que nous essayons de convaincre les autres de quelque chose d’une manière trop forte, je crains qu’en fait, nous n’essayions de nous convaincre nous-mêmes. J’ai passé les deux dernières années à me concentrer à montrer qui je suis, à Dieu plutôt qu’aux autres. Je dirais que c’était facile, mais pas vraiment. Mon instinct naturel me porte à aimer la foule, les compliments et l’attention. Mais si vous lisez les Évangiles, vous verrez très vite que, si le Christ s’est mélangé à la foule, il ne cherchait pas les compliments et n’a jamais attiré l’attention sur lui. Il incarnait l’humilité, et si quelqu’un aurait pu leur apprendre à faire semblantde marcher sur l’eau…euh… et bien… c’est lui, le Christ !

Alors arrêtez de faire semblant. Arrêtez avec le sermon maladroit de la douleur. Arrêtez de sourire devant les gens si, ensuite, vous allez leur casser du sucre sur le dos. Arrêtez de prétendre que vos enfants sont parfaits. D’accord, pour les miens je le fais sans hésitation, mais seulement parce qu’ils ont moins de 6 ans. A quel point peuvent-ils être mauvais ? C’est trop tôt pour moi pour m’inquiéter et pour faire au hasard des tests de dépistage de drogues. Pour l’instant, ma plus grande préoccupation est de leur apprendre à ne pas laisser des taches dans leurs sous-vêtements.

Arrêtez de prétendre que votre mariage est parfait. Ne vous méprenez pas, je suis parfois sur les nerfs avec mon mari. Et je mentirais si je n’admettais pas que je me suis retrouvée dans la cour en pyjama à hurler aux feux arrière de sa voiture en partance, une ou… même dix fois dans notre mariage ! Mes excuses à nos voisins…

Arrêtez le moralisateur plus saint que vous. Arrêtez l’hypocrisie. Arrêtez de citer 1 Corinthiens 13.1 et de rire des blagues racistes. Arrêtez de prétendre que vous ne vous n’avez jamais laissé tomber un juron en vous cognant un orteil (taisez-vous, nous sommes tous des pécheurs !).

Vivre le christianisme, c’est juste venir à Dieu tel que vous êtes, et espérer que chaque jour, il vous aidera à mettre un peu plus de bien dans un monde avec beaucoup de mauvais joujoux. Il s’agit de vraiment aimer Dieu et de vraiment aimer les gens.

Le monde n’a pas besoin de chrétiens parfaits. Mais il en faut de plus authentiques.

Heather Thompson Day est professeure adjointe en communication à l’Université Andrews. Elle est l’auteure de cinq livres chrétiens dont Life After Eden.

Publié sur envisionmag.com, republié avec autorisation.

La rôle de la Liberté Religieuse face aux nouveaux flux des migrants et de réfugiés.
En Suisse, des parents heurtés par la distribution de Nouveaux Testaments à leurs ados.

Laissez votre commentaire

Inscrivez-Vous

Inscrivez-vous pour recevoir les notifications dans votre e-mail

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de protection de données.

E-MAGAZINE

ADVENTISTE MAGAZINE TV

Top