Main Menu

Le pasteur qui a fermé une église

Shares

Les enseignements bibliques qu’il a découverts dans les livres de la mission adventiste lui ont fait changer de dénomination.

Né au nord du Brésil, Marcelo Barbosa a quitté les terres chaudes du Pará pour le froid de Santa Catarina en 2014. C’est à la recherche de nouvelles opportunités professionnelles qu’il a déménagé à Joaçaba. En parallèle, il a pris la décision de mieux connaître les enseignements de Jésus. Marcelo était déjà enraciné dans une église évangélique, mais il voulait mieux comprendre les Écritures.

Aujourd’hui il a 36 ans, il est marié à Marta et a quatre filles. Parce qu’il fréquentait une église pentecôtiste où il faisait partie de la direction et bénéficiait du soutien de parents proches, il n’envisageait pas de changer de dénomination. Cependant, c’est ce qui s’est passé à Santa Catarina.

Tout a commencé fin 2014. “Je m’étais établi professionnellement et ma femme travaillait dans l’artisanat. Un jour, nous sommes allés vendre cet artisanat sur la place principale de la ville et je lisais un livre sur les Dix commandements“, se souvient-il. Ce samedi-là, au même endroit, des volontaires adventistes organisaient une expo-santé ouverte à tous.

J’ai vu Marcelo lire ce livre et je me suis présenté comme pasteur de l’église adventiste. Ensuite, nous avons parlé de la Bible. Curieux, il m’a écouté attentivement et nous avons vite convenu d’étudier la Bible chez lui“, a déclaré le pasteur Eustaquio Andrade. Marcelo a été surpris par les doctrines bibliques qu’il ne connaissait pas et, par conséquent, a tout vérifié dans les Écritures. Il a voulu partager cela dans son église évangélique mais a été sévèrement critiqué par les membres. Résultat : il a fini par abandonner ses études bibliques avec le pasteur adventiste.

Quelque temps plus tard, Marcelo était au chômage et a dû s’installer à Palhoça où il a immédiatement trouvé un emploi. Plus tard, en tant que diacre, responsable administratif et ayant reçu une formation théologique formelle, il a été consacré pasteur et invité à diriger une église. Sa congrégation se trouvait dans le quartier de Barra do Aririú, juste en bas de la rue d’une église adventiste.

Le 26 mai, jour où tous les adventistes d’Amérique du Sud sont sortis dans les rues distribuer des millions de copies de The Power of Hope, Marcelo en a reçu une copie. Il a alors rappelé le pasteur Eustaquio. “C’était Dieu qui m’appelait à nouveau“, dit-il. Marcelo a lu des extraits du livre. Isaak João Rosa, volontaire adventiste, lui a rendu visite au cours de la même semaine. Il avait laissé un exemplaire du livre sous la porte de l’église où Marcelo servait.

Après avoir participé à deux séries d’évangélisation publique et à une étude biblique chez lui, Marcelo était persuadé qu’il deviendrait adventiste. C’est à ce moment-là qu’un dimanche soir, il s’est rendu à la chaire de son église et a dit qu’il fermerait le temple parce qu’il avait adopté une nouvelle compréhension de la foi chrétienne. Il a invité sa congrégation à l’accompagner, mais personne ne l’a suivi.

Marcelo et sa famille ont été baptisés le 25 août 2018 par le pasteur Alex Escher. En tant que membre de l’église de Barra Aririú, il continue d’étudier la Bible pour se préparer à donner des études bibliques à ses anciens dirigeants.

Daniel Gonçalves, conseiller en communication de l’Église adventiste
Texte publié dans le numéro de novembre 2018 de la revue Adventist Review
Traduit par Raphäel Béguelin

Iran: Interrogée sans relâche durant dix jours !
Lausanne : Troisième Journée cantonale de la Liberté religieuse

Adventiste Magazine

La revue officielle de la Fédération des Églises Adventistes du Septième jour de la Suisse romande et du Tessin.

Laissez votre commentaire

Inscrivez-Vous

Inscrivez-vous pour recevoir les notifications dans votre e-mail

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de protection de données.

E-MAGAZINE

ADVENTISTE MAGAZINE TV

Top