À Porto Rico, l’Eglise Adventiste annonce que l’aide et la reconstruction seront mises en œuvre aussi rapidement que possible.

Une Ecole Adventiste au nord de Porto Rico à Arecibo va subir des réparations dès que la couverture d’assurance sera disponible, et que la reconstruction du toit commencera. Image de L’Union Portoricaine

 

Deux mois après que l’ouragan Maria ait ravagé Porto Rico, certaines parties de l’île se retrouvent encore sans électricité et sans eau potable, des centaines de bâtiments et de maisons attendent toujours d’être réparées et l’Eglise Adventiste du Septième Jour continue de distribuer de la nourriture et de proposer d’autres services humanitaires.

« Cet ouragan nous a vraiment touchés violemment, » a déclaré pasteur Luis Rivera, trésorier de l’Eglise Adventiste à Porto Rico. Le pasteur Rivera s’est rendu à Miami la semaine dernière pour présenter un rapport aux principaux dirigeants de la Division Inter Américaine et aux dirigeants de Maranatha International Volunteers à propos des dégâts matériels causés par Maria.

Luis Rivera, trésorier de l’Eglise Adventiste à Porto Rico, présente un rapport sur les effets de l’Ouragan Maria. Image de Libna Stevens / DIA

 

« Nous sommes habitués à partager nos ressources avec nos îles voisines et au moment où Irma a frappé certaines de ces îles, nous avions déjà tellement partagé que [l’Ouragan] Maria est arrivé, nous a secoués et nous a trouvés moins préparés, » a dit pasteur Rivera.

Pourtant, malgré le manque d’eau, de nourriture et malgré les inconvénients, les dirigeants et les membres d’église ont fait tout ce qu’ils savent faire : aider les autres avec ce qu’ils ont et prendre le temps de nettoyer les débris et d’aider les personnes âgées.

Jusqu’à présent, 41% de l’île n’a toujours pas d’électricité, 17% de la population n’a pas accès à l’eau potable et beaucoup n’ont pas accès à l’essence, a indiqué Luis Rivera.
D’ici la fin du mois de novembre, avec l’aide d’ADRA International, d’ADRA Inter Amérique et de membre d’église bénévoles dirigés par ADRA Porto Rico, quelque 50000 personnes auront reçu des boîtes de nourriture. En plus des organisations ADRA, le ministère Prints of Hope et d’autres sponsors aideront à réparer 200 toitures au cours des prochaines semaines. D’autre part, quatre nouvelles maisons seront reconstruites pour quatre familles qui ne seront pas éligibles pour recevoir l’aide de l’Agence Fédérale de Gestion de l’Urgence dans les mois à venir.

Les Propriétés de l’Eglise

Les rapports préliminaires confirment que 16 églises ont subi d’importants dégâts et que d’autres ont été moins touchées. « De nombreux membres ont commencé à travailler dès que les circonstances l’ont permis, » a dit pasteur Rivera.

L’Ecole Adventiste de Vega Baja aura besoin de réparations majeures avant la reprise des cours. Image de l’Union Portoricaine

 

Cinq des 20 écoles Adventistes à Porto Rico auront besoin de réparations majeures, a déclaré Luis Rivera. Ces écoles se trouvent à Arecibo, Caguas, Maunabo, Vega Baja et sur l’île de Vieques.

Une nouvelle église à Loiza, une ville ayant le taux de pauvreté le plus élevé, devra être démolie et entièrement reconstruite pour fonctionner comme une église et un centre d’influence, a déclaré pasteur Rivera. Les dirigeants de Maranatha se pencheront sur le site de Loiza pour vérifier si la construction peut commencer bientôt sur place.

En ce qui concerne toutes les propriétés de l’église, pasteur Rivera a déclaré que la couverture offerte par les assurances entrera en vigueur dans les prochaines semaines afin que les églises et les écoles puissent commencer les réparations.

Entre temps, les services religieux continuent dans les églises ou sur les terrains à l’extérieur des églises.

« En ce moment, nos membres servent la nourriture dont ils disposent aux voisins entourant leurs églises, ainsi donc, l’église continue de démontrer l’amour de Jésus dans ces temps difficiles, » a dit pasteur Rivera.

L’Hôpital Adventiste

L’Hôpital Bella Vista, une institution de l’église, a pu fonctionner sans interruption et continue de fournir des services à la communauté dans la partie occidentale de l’île. « L’Hôpital Bella Vista est stable et nous continuons d’avoir un flot normal de patients maintenant, » a déclaré Luis Rivera, qui est également l’administrateur intérimaire de l’hôpital.

Luis Rivera, trésorier de l’Eglise Adventiste à Porto Rico, présente un rapport sur les besoins en matière de reconstruction sur l’île lors d’une réunion qui s’est tenue au siège de la DIA à Miami, en Floride, le 13 novembre 2017. Image de Libna Stevens / DIA

 

Le personnel de l’hôpital a offert des cliniques gratuites dans différentes communautés, en plus de distribuer de l’eau, des repas chauds et d’intervenir dans des maisons difficiles à atteindre dans les montagnes voisines, a dit pasteur Rivera.

Les membres d’église sont occupés à aider les autres alors même qu’ils n’ont toujours pas d’eau ou d’électricité, a dit pasteur Rivera, qui lui même n’a eu ni électricité ni eau chez lui pendant près de deux mois. « Nous savons que beaucoup de nos membres ont perdu leur emploi, et beaucoup ont quitté l’île depuis le passage de Maria, » a déclaré Luis Rivera.

Pasteur Rivera a fait référence à des statistiques officielles qui montrent que plus de 100000 personnes sont au chômage depuis le passage de l’ouragan, et que plus de 100000 personnes ont fui l’île. « On estime à quelques 300000, le nombre de personnes qui quitteront l’ile dans les prochains mois. »

Cet exil est également ressenti à travers les congrégations, a dit pasteur Rivera. « Nous croyons que quelque 1000 membres d’église sont partis depuis le 20 septembre et nous craignons que d’autres ne s’en aillent bientôt. » L’église comptait plus de 33300 membres à la fin du mois de juin. Le nombre de membres après le passage de l’ouragan n’est pas encore connu.

L’église craint que l’effectif ne diminue pour atteindre moins de 32000 membres. Déjà, à cause de la crise économique qui a touché Porto Rico pendant ces six dernières années, quelque 5000 membres ont quitté l’île.

« Je fonctionne par la foi cette année, » a dit Luis Rivera. « Le membre d’église à Porto Rico est très fidèle, mais s’il n’y a pas d’entrée de ressources, il ou elle ne peut pas retourner la dîme. »

Si vous souhaitez aider les Adventistes du Septième Jour touchés par les récentes catastrophes naturelles sur le territoire de la Division Inter Américaine, CLIQUEZ ICI pour plus d’informations.

Libna Stevens / DIA

Traduction: Patrick Luciathe

This post is also available in: Anglais Espagnol

APPEL À UNE COOPÉRATION INTERNATIONALE POUR LES RÉFUGIÉS EN LYBIE
À LA RECHERCHE DE L'ÉQUILIBRE ENTRE LE VÉGÉTARIEN ET VÉGÉTALIEN