Main Menu

MA DÉPENDANCE AU SUCRE

Shares

Si en mangeant une juteuse mangue mûre ou une pomme croquante vous avez au moins une fois fermé les yeux pour savourer leur goût sucré, vous devez savoir que le Dieu créateur a voulu nous faire profiter des choses sucrées. À plusieurs reprises les Écritures font référence à des choses qui sont douces :

Eau douce : Exode 15.25

Doux parfum : Exode 25.6

Épices douces : Exode 30.34

Douce intimité : Psaume 55.14

Douce méditation : Psaume 104.34

Doux comme le miel : Apocalypse10.10

Le goût sucré est un don de Dieu qui se trouve aussi dans nos aliments : lors de la digestion ils deviennent source de glucose. Le glucose est la principale source d’énergie pour le corps et la seule source d’énergie pour le cerveau. Oui, le sucre est une excellente chose jusqu’à quand on en consomme trop sous forme de sucre raffiné : c’est à ce moment-là qu’il devient un problème.

Le Département de l’Agriculture des États-Unis (USDA) confirme que l’Américain moyen mange environ entre 68 et 77 kg de sucre raffiné par an ! Tous les ans ! C’est l’équivalent du poids d’une personne ! Et cela va à s’ajouter à tous les autres aliments que nous mangeons et qui sont souvent riches en graisses et d’autres ingrédients nuisibles à la santé. Ce n’est pas donc surprenant que l’obésité soit un problème réel, avec 78 millions d’adultes et 13 millions d’enfants qui tous les jours luttent contre les effets de l’obésité. (Source : American Heart Association).

Selon les Centres pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC), les personnes obèses ont un plus grand risque de souffrir d’hypertension, de diabète, de cardiopathies, d’attaques cardiaques, d’arthrose, de troubles de la vésicule biliaire, de dépression clinique, d’anxiété et même de certains types de cancer, y compris ceux de l’endomètre, du sein, du côlon, du rein et de la vésicule biliaire.

Facile à aimer

Les Américains, comment arrivent-ils à consommer tant de sucre ? C’est tout à fait facile. Il serait beaucoup plus difficile si tout ce sucre vient directement de la canne à sucre. Notre consommation diminuerait considérablement parce que pour avoir juste une cuillère à café de sucre, il faudrait de 1.20 à 1.80 mètres de canne à sucre ! Cependant, comme le sucre a déjà connu le processus de transformation, il est beaucoup plus facile à consommer.

Bien évidemment, on trouve le sucre principalement dans nos sucreries préférées, mais aussi dans les aliments transformés que nous consommons et qui contiennent du sucre dans tous ses différents noms comme ingrédient principal (Figure 1). Tandis que les ingrédients sont énumérés en ordre décroissant par poids, le sucre n’est souvent indiqué comme « sucre » mais il est reparti parmi les autres noms du sucre. Quand on les additionne ensemble, ils égalent une grande quantité de sucre. Assurez-vous de bien lire l’étiquette. (Figure 2).

En outre, la consommation de sucré ajouté au cours de la journée peut être excessive. De nombreux Américains commencent leur journée avec une tasse de leur café préféré, pendant la journée mangent une variété d’aliments contenant du sucre et avant de se coucher s’accorder une friandise. Regardez certains parmi les choix alimentaires quotidiens des Américains (Figure 3) pour voir combien plus de sucre ils ajoutent à leur apport quotidien. Si ces choix sont faits dans une seule journée, cela veut dire qu’ils consomment 78 cuillères à café de sucre. Il en résulte 1 170 calories qui ne fournissent absolument rien d’autre qu’un goût sucré. Ces calories ne fournissent en aucune façon d’éléments nutritifs. (Voir la figure 4 pour les recommandations de l’institution AHA –American Heart Association– concernant la consommation de sucre).

Ces calories vides se traduisent en kilos en trop qui conduisent à l’obésité et à d’autres problèmes de santé chroniques.

Sucre_blanc_cassonade_complet_rapadura

Dysfonctionnement du système de l’organisme

Comment est-ce que le sucre nuit au corps et à notre système ? Dans un récent article pour le Huffington Post UK, le médecin Aseem Malhotra se réfère au sucre comme au « nouveau tabac » et déclare « qu’il ne devrait avoir aucune place dans un régime alimentaire sain et équilibré ». Voilà ce que d’autres chercheurs pensent sur le sujet :

>> Inflammation

On a montré que le sucre favorise l’inflammation qui est directement impliquée dans toutes les étapes de l’athérosclérose, ouvrant la voie aux crises cardiaques, aux accidents cérébrovasculaires, aux maladies artérielles périphériques et même à la démence vasculaire. (Source : Harvard University).

>>> Cerveau

Le sucre active les voies biochimiques cérébrales de la récompense et est donc source de plaisir. Toutefois, vu qu’il est source des calories vides, il détourne les voies du cerveau. Il supprime le facteur neurotrophique dérivé du cerveau, une hormone de croissance qui maintient les neurones sains et qui aide pour la mémoire. Il a aussi été associé à la dépression et à la schizophrénie. (Source : British Journal of Psychology).

>>> Système immunitaire

À l’université de Loma Linda, des études ont confirmé que le sucre affaibli ou réduit le système défensif du corps, en particulier le nombre des globules blancs. Leur capacité à détruire les bactéries diminue lorsque la consommation de sucre augmente.

Les chercheurs ont découvert que sans une consommation de sucre, chaque globule blanc pourrait détruire 14 bactéries. Dès qu’on ajoute plus de sucre, les globules blancs n’arrivent pas à tenir ce rythme. Ils détruisent donc moins de bactéries. Donc, quand on ajoute 24 cuillères à café de sucre (l’équivalent de ce qu’on retrouve dans un banana split ou dans un typique café du matin), les globules blancs ne tuent qu’une seule bactérie. Cette perte explique aussi pourquoi tant de gens peuvent tomber malades pendant la période hivernale. La consommation de sucre augmente à partir d’Halloween et continue jusqu’à la St Valentin.

>>> Cancer

Le sucre augmente aussi le risque de cancer (du côlon, du sein, du rectum, des ovaires, de l’utérus, de la prostate, du rein et du système nerveux). Il augmente le taux de récurrence et diminue le taux de survie après la thérapie.

>>> Cœur

Une molécule dans le sucre change le mécanisme de pompage du cœur et pourrait augmenter le risque d’insuffisance cardiaque (Source : Journal of American Heart Association). Le sucre augmente le taux de triglycéride (graisses) tout comme le risque de développer une maladie cardiaque et ses symptômes aigus, et favorise le durcissement des artères.

>>> Pancréas

Étant sous une forme simple, le sucre est très vite digéré, ce qui cause une libération d’insuline par le pancréas pendant le processus de digestion. Quand le corps est déjà compromis par les effets d’un régime riche en graisses, ceci contribue au processus de « résistance à l’insuline » et peut accélérer l’évolution d’un état pré-diabétique à un état diabétique à part entière.

Et alors, pourquoi est-ce que nous consommons tant de sucre si nous savons qu’il n’est pas bon pour nous ? Lors d’une récente rencontre avec une de mes clientes qui est en convalescence après avoir eu un cancer au sein et qui souffre de diabète, nous avons parlé de sa consommation de sucre. Elle savait très bien qu’elle ne faisait rien pour améliorer sa santé. En décrivant ce qu’elle mangeait, elle a dit que cela lui faisait plaisir et qu’elle ne voulait pas se sentir exclue, tout comme elle ne voulait pas dépenser tant d’argent.

Je lui ai assuré que je comprenais la situation, vu que moi-même j’étais un amateur de chocolat. Je lui ai raconté que quand j’étais stressé ou nerveux, je me tournais vers le chocolat pour me sentir mieux. Et, jusqu’à quand je n’ai pris la décision de faire face aux effets réels du sucre sur ma santé et d’examiner ce qui me poussait vraiment à en manger, moi aussi je n’étais pas capable de changer d’habitude. Je lui ai recommandé de faire de même et j’ai tout de suite vu un regard d’angoisse dans ses yeux. Chrétiens tous les deux, je lui ai proposé de prier avec elle pour une semaine et je lui ai demandé de chercher une personne de confiance avec qui pouvoir parler de ses émotions et d’écrire un journal de son parcours. Après une semaine, elle m’a dit qu’elle se sentait soulagée et plus forte. Elle m’a décrit les changements qu’elle était prête à faire pour arriver à avoir une meilleure santé. Elle s’est aussi aperçue que la foi avait énormément contribué à la prise de sa décision.

Comment est-ce que l’on peut vaincre la bataille du sucre ? Voici quelques conseils pour commencer à prendre des décisions différentes pour avoir une meilleure santé.

  1. Prenez du placard votre aliment préféré et lisez l’étiquette pour savoir son taux de sucre.
  2. Tenez un journal quotidien pour signer les aliments que vous mangez et découvrez combien de sucre ils contiennent.
  3. Décidez de faire un jeûne de sucre.
  4. Choisissez de préférence des aliments complets par rapport à ceux qui subissent un long processus de transformation.
  5. Faites-vous-même un frappé aux fruits pour éviter ceux qu’on achète à haute teneur en sucre.
  6. Essayez « d’autres édulcorants ».
  7. Examinez avec attention ce qui vous pousse à manger des sucreries. Considérer comment faire face à ces situations et cherchez une alternative pour quand vous aurez ce genre d’envie.
  8. Rappelez-vous que cette bataille est réelle. « Car je ne fais pas le bien que je veux, et je fais le mal que je ne veux pas. » (Romains 7.19).
  9. Priez ! Sérieusement ! « Je puis tout par celui qui me fortifie » (Philippiens 4.13). Cela inclut aussi la victoire sur la consommation de sucre.

Donna Green-Goodman, (Master of Public Health), écrit de la ville de Huntsville dans l’État de l’Alabama, où avec son mari elle gère le centre Lifestyle Therapeutix, un centre de santé pour un meilleur style de vie.

De Donna Goodman

Reproduit avec autorisation depuis Message Magazine, www.messsagemagazine.com

Traduit par Tiziana Calà

POURQUOI LES ADVENTISTES DU SEPTIÈME JOUR NE SONT PAS DES FONDAMENTALISTES
ORIENTATION SEXUELLE ET DIFFÉRENCE DE GENRE : COMMENT PROTÉGER LES ÉTUDIANTS ?

Laissez votre commentaire

Inscrivez-Vous

Inscrivez-vous pour recevoir les notifications dans votre e-mail

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de protection de données.

E-MAGAZINE

ADVENTISTE MAGAZINE TV

Top