Ted N.C. Wilson, le Président de l’Église Adventiste au niveau mondial, a invité des centaines de jeunes allemands à faire de leurs maisons le premier terrain d’évangélisation.

Ted N.C. Wilson, le Président de l’Église Adventiste, à droite, à l’assemblée de la jeunesse de l’organisation Adventist Theological Society près de Hanovre, en Allemagne, le 22 octobre 2017. Johannes Kolletzki a traduit son discours en allemand. (Photo credit : ATS Youth Congress / Facebook)

Wilson, pendant son discours lors de l’événement de l’Adventist Theological Society, près de Hanovre, en Allemagne, a remercié les adventistes allemands de s’être dédiés pendant des années au service missionnaire dans le monde entier. Mais il a aussi constaté que les 35 000 membres des églises adventistes allemandes font face à un défi bien plus grand : celui de réussir à atteindre les presque 83 millions d’habitants en Allemagne, un pays qui aujourd’hui est fortement sécularisé.

« Dieu continue à inviter les personnes à travailler pour Lui, en particulier les jeunes, dans le but de porter Son message à travers le monde, à commencer par l’Allemagne », a affirmé Ted Wilson aux 1 500 personnes réunies dans un amphithéâtre pour le sermon du sabbat 21 octobre 2017.

Il a souligné à nouveau cette idée pendant l’appel du samedi après-midi, dédié à la mission d’évangélisation, puis encore pendant la soirée, en répondant aux questions des participants.

« Je voudrais voir le phénomène de l’évangélisation progresser en Allemagne, grâce à des personnes qui suivent l’exemple de Jésus, qui se basent sur la Bible et qui croient en l’Esprit de prophétie, qu’ils soient jeunes ou moins jeunes, des personnes qui partagent le message des derniers jours des trois anges qui annonce le retour de Jésus », a déclaré Wilson pendant une interview, récapitulant son message délivré lors de cet événement dédié à la jeunesse.

D’autres orateurs ont dit que oui, la tâche de toucher l’Allemagne pouvait paraître énorme. Le territoire de l’ex-Allemagne de l’est a la plus grande concentration d’athées dans le monde, plus que la Corée du Nord, la Chine et l’ex-Union Soviétique, a déclaré Rene Gehring, le président du séminaire de Bogenhofen à la frontière entre l’Allemagne et l’Autriche. Plus de 60% de la population locale se définit athée, tandis que moins de 10% sont chrétiens.

Toutefois, Gehring a rappelé que Dieu peut faire des miracles à partir de peux de personnes disposant d’une grande foi, tout comme Il l’a fait avec Gédéon qui a vaincu une grande armée avec l’aide de seulement 300 hommes (Juges 7).

« Ils devaient simplement être au bon endroit au bon moment et sonner de la trompette. Dieu a fait le reste », a continué Gehring.

Le public s’est ému quand ces dernier a lu un passage d’Ellen White disant : « un seul membre qui aime Christ et qui lui est dévoué fait plus de bien dans une église que 100 travailleurs semi-convertis, insatisfaits et autosuffisants » (Testimonies for the Church, Vol. 5, p. 114).

Gehring estime que 75-95% des convertis ont rejoint l’église adventiste suite à des relations interpersonnelles ; voilà pourquoi il a invité les jeunes à parler de Jésus à leurs amis et familles.

« Vous êtes les plus grands missionnaires qui existent ; personne n’a de relations comme les votres », a-t-il affirmé.

Voilà les noms de quelques autres conférenciers de l’événement : Johannes Naether, président des églises adventiste de l’Allemagne du Nord, Markus Kutzschbach, directeur associé du Ellen G. White Estate et Achim Noltze, ex-président de l’organisation Adventist Theological Society en Allemagne.

Les jeunes participants sont partis déterminés à faire plus dans leurs communautés.

« C’est vrai. Personne ne peut atteindre ma famille et mes amis comme moi », a dit Lena Engel, 25 ans, qui a travaillé comme enseignante missionnaire en Guyane pendant une année.

« Parfois il est difficile de témoigner dans ce contexte mais en effet ce sont les personnes les mieux placées pour voir si ce en quoi je crois fait vraiment une différence dans ma vie », a continué la jeune fille, qui enseigne maintenant les mathématiques et les sciences au lycée de Bogenhofen.

Jan Haugg, 30 ans, anciennement athée et maintenant étudiant en deuxième année de théologie, se félicite d’être bientôt diplômé et de pouvoir retourner en Allemagne de l’est.

« Je veux partager le message du royaume des cieux a ceux qui ont grandi comme moi, en tant qu’athée », a-t-il déclaré.

D’autres jeunes semblent avoir retrouvé l’énergie nécessaire pour poursuivre leurs efforts. Samuel Naumann, 25 ans, un étudiant de l’Université de Leipzig, a partagé la joie qu’il a ressenti après avoir distribué des exemplaires gratuits du livre d’Ellen White « Le grand conflit », entre autres livres. Sa famille a un stand de livres, qu’elle présente aux festivals allemands et dans les foires.

« Beaucoup de chrétiens sont passés pour nous dire que c’était exactement ce en quoi ils croyaient ! Ils pensaient être les derniers à croire simplement à la Bible », a-t-il conclu, debout auprès d’un stand de livres situé dans le hall du centre des congrès.

De Andrew McChesney, Adventist Mission

Source : https://news.adventist.org/en/all-news/news/go/2017-10-24/german-young-people-urged-to-be-missionaries-at-home/

Traduit par Tiziana Calà

 

L’EGLISE ANGLOPHONE DE GENEVE A L’EXPAT-EXPO
UN ADVENTISTE AVEUGLE, SÉNATEUR ET DÉSORMAIS DOCTEUR