Des rencontres d’évangélisation au Japon soutenues par la prière !

Des rencontres d’évangélisation organisées par les Adventistes du Septième Jour dans tout le Japon ont officiellement débuté le vendredi 4 mai. Des mois et même des années auparavant cependant, l’initiative « Tout le Japon 2018 Maranatha » a commencé par une planification minutieuse, des décisions audacieuses et d’innombrables séances de prière.

« La prière est essentielle pour le succès de ces rencontres, » a reconnu le président de l’Eglise Adventiste, Ted N.C. Wilson, alors qu’il s’adressait aux membres d’église de la Fédération de l’Est du Japon lors d’une réunion de prière commune à l’église Adventiste du Septième Jour d’Amanuma, le 2 mai. « Des milliers d’Adventistes du Septième Jour prient pour le Japon. »

Des Prières Dans le Monde Entier

A des milliers de kilomètres de Tokyo, Dwight Nelson, pasteur de Pioneer Memorial Church, partage cette vision. Sur le campus de l’Université d’Andrews, une institution éducative Adventiste qui se trouve à Berrien Springs, dans le Michigan, aux États-Unis, il a enrôlé un groupe de personnes pour jeûner et prier pour le Japon. Dwight Nelson, qui est né au Japon dans une famille missionnaire, connaît très bien les défis à relever. Il se rendra au Japon dans les prochains jours pour tenir des réunions d’évangélisation.

« Je prêcherai sur le campus de Saniku Gakuin [à Isumi-gun, Chiba], une université de 201 étudiants, dont 70% ne sont pas chrétiens, » a-t-il dit à Adventist Review.

Dwight Nelson emmène avec lui douze étudiants en théologie, qui travailleront spécifiquement pour établir le contact avec les étudiants non-chrétiens lors des réunions du matin et du soir du 14 au 19 mai.

Le mois dernier, l’église de Dwight Nelson a organisé une Journée de Prière et de Jeûne pour demander à Dieu d’intervenir. « Notre emphase était ‘Contre les Forteresses,’ » a dit Dwight Nelson. « Et nous sollicitons les prières de la grande famille des Adventistes du Septième Jour, alors que nous entrons dans cette … stratégie d’évangélisation. »

Prier pour le Japon – Dans Tout le Japon

Les membres de l’église d’Amanuma connaissent bien la prière. En 2017, ils ont consacré la plus grande partie de l’année à une Formation Pratique en Evangélisation et à des initiatives d’évangélisation qui exigeaient, entre autres choses, d’innombrables heures de prière.

« L’Eglise d’Amanuma … a pris la prière au sérieux, » a déclaré Ron Clouzet, directeur de l’Association Pastorale de l’Asie Pacifique Nord (NSD), en décrivant l’initiative qu’il a menée en octobre 2017. « Pendant chacun des 40 jours précédant le premier jour des réunions d’évangélisation, 20 ou 30 membres se sont réunis tôt le matin pour prier pour les rencontres. Les équipes de prière se sont également impliquées en priant tout en marchant dans diverses sections de la ville, demandant que le Saint-Esprit soit déversé sur les gens qu’elles rencontraient dans les rues, les gares et les magasins.

Lors de la réunion du 2 mai, une partie importante du service était également consacrée à la prière. Les membres d’église se sont agenouillés en petits groupes et ont prié avec ferveur pour que Dieu ouvre la porte du cœur des membres de leur famille, leurs collègues et leurs voisins.

D’autres églises Adventistes à travers le Japon ont également passé le week-end de lancement de leurs initiatives d’évangélisation dans la prière. A l’église Adventiste du Septième Jour de Toyohashi, à trois heures au sud-ouest de Tokyo, les membres peu nombreux et vieillissants de la congrégation de langue japonaise se sont agenouillés pour demander à Dieu de bénir leurs efforts. Même si l’église Adventiste de la région a connu une croissance constante au sein des populations immigrantes – principalement des Brésiliens et des Philippins – la congrégation japonaise a cessé de croître il y a des années, selon les dirigeants des églises locales.

Il y a un mois, Shigenori Matsueda, un jeune pasteur stagiaire japonais est arrivé. Lui et son épouse Satoe font de leur mieux pour changer les choses.

« Il y a de grands défis qui nous attendent, » concèdent-ils. « C’est la raison pour laquelle nous avons besoin de la prière plus que jamais. »

A une heure de route à l’ouest de Toyohashi, au cœur de la région industrielle de Toyota-Nagoya, le pasteur de l’église Adventiste du Septième Jour Internationale de Kariya, Roger Ueno, espère lui aussi que la prière et beaucoup de travail permettront que Dieu bénisse leurs efforts.

« Nous vivons dans une région prospère, et les gens sont devenus extrêmement matérialistes, » a-t-il dit à Adventist Review. « Ils étudient et acceptent la vérité biblique, mais observer le sabbat est généralement le dernier obstacle. » Roger Ueno a expliqué que dans une société qui accorde beaucoup d’importance au fait de travailler dur, garder le sabbat signifie généralement perdre son emploi, car les arrangements religieux sont rares. « Certaines personnes ont achevé leurs études bibliques et sont prêtes à être baptisées, sauf qu’elles ont encore du mal à prendre l’engagement du repos du sabbat, » a-t-dit-il. « C’est un défi, c’est certain. »

Prier pour le Saint-Esprit

D’après Ted Wilson, la clé de toute entreprise d’évangélisation réussie est de faire appel à la puissance du Saint Esprit. « Quelle bénédiction ce sera de laisser le Saint Esprit prendre le contrôle des rencontres! » a-t-il dit lors de la réunion de prière du 2 mai. Mais nous devons demander la présence du Saint Esprit, a-t-il dit, et prier pour qu’Il intervienne.

« Prions pour que le Saint Esprit remplisse cette salle et pour que les gens [qui ont été invités] viennent, » a-t-il dit.

« Nous vivons une époque très spectaculaire parce que Jésus vient bientôt, » a ajouté Ted Wilson sur une note d’espoir. « Alors que nous faisons appel à la puissance du Saint Esprit, nous serons à nouveau témoins de miracles. »

Marcos Paseggi, Adventist Review

Traduction: Patrick Luciathe

NOUVEAU MAGAZINE POUR LA LIBERTÉ RELIGIEUSE AU BRÉSIL
LA BIBLE DÉCOUVERTE DERRIÈRE UN MANUSCRIT DU CORAN !

Leave a Comment