Si vous avez vécu avant le 6 mai 1954, vous savez qu’il était impossible de courir un mile en quatre minutes (1 mile correspondant environ à 1,61km, ndlr). Même si plusieurs ont essayé, personne (enregistré dans l’histoire) n’a accompli cet exploit. Ceci jusqu’à un certain Richard Bannister qui a couru un mile en 3’59’4 à Oxford, en Angleterre. Dans les semaines qui ont suivi, l’australien Peter Landy a couru encore plus vite, passant en dessous des 4 minutes, et aujourd’hui la plupart des athlètes courant cette distance peut faire la même chose. Il faut quelqu’un avec un courage supérieur, de la technique, de la recherche et de la détermination, pour battre un record. Une fois le record battu, l’obstacle devient possible pour d’autres.

Si vous étiez un Israélite vivant 1000 ans av. J.-C., vous sauriez que les géants ne pouvaient être vaincus. Personne n’avait tué aucun géant philistin de Gath. Les seuls Israélites, tueurs de géants, étaient Caleb et sa famille qui connaissaient les promesses de Dieu, tout comme Israël qui, plusieurs générations auparavant, avait conquis Canaan. Cependant, David, un berger musicien, a tué Goliath, un géant de trois mètres (1 Samuel 17) grâce à sa foi en Dieu et les armes qu’il savait utiliser. Il a prouvé que, stratégiquement, ce sont les meilleurs ingrédients pour un duel.

« Lorsque des humains comme David, vous et moi, font des choses extraordinaires, cela aide les autres à agir de même. »

Les faits de guerre héroïques de David ont inspiré beaucoup d’Israélites à accomplir des actes de guerres incroyables (2 Samuel 23.8-39). David avait une liste de récompense de guerres comparable à aucune autre. La Bible relate le nom de seulement quatre autres tueurs de géants – tous de la famille de Bethlehem, la ville de David (2 Samuel 21.18-22, 1 Chroniques 20.4-8). En tuant un géant, David en a inspiré plusieurs qui le connaissaient.

Lorsque des personnes ordinaires comme David, vous et moi, font des choses extraordinaires, cela aide les autres à faire de même. Cela s’appelle l’influence. Les vrais leaders inspirent les autres à faire l’impossible et à briser des barrières – non pas par obligation ou par autorité, mais par l’exemple. Les leaders développent le meilleur chez les autres, non par décrets ou discours mais par des relations intentionnelles. Il existe un monde qui a besoin que les barrières du racisme, du sexisme, du tribalisme, du capitalisme, du communisme … soient brisées par l’amour de l’évangile. Voulez-vous, briser la barrière et inspirer d’autres à faire la même chose ?

 

Écrit par Glenn Townend

Traduit par Corine Claus

L'ÉGLISE ADVENTISTE MONDIALE S'INTÉRESSE À L'ÉVANGÉLISATION EN INTER-AMÉRIQUE
LES PERSÉCUTIONS CONTRE LES ENFANTS DES TÉMOINS DE JÉHOVAH