Les initiatives d’évangélisation de l’Église adventiste du septième jour semblent inclure un espace de plus en plus grand pour que les enfants puissent jouer un rôle actif. Ils ne sont peut-être pas prêts à faire des études bibliques ou à aller de porte en porte, mais lorsque leur cœur est animé par l’amour de Jésus, leur témoignage peut montrer à beaucoup de gens le chemin du salut.

C’est ce qui est arrivé au Brésil à José Fernandes, connu sous le nom de Fernando, et à sa petite-fille Maria Clara. Fernando, 65 ans, avait retardé sa décision de baptême pendant plus de 30 ans. Maria Clara, d’autre part, n’a que 8 ans et fréquente son église depuis qu’elle est bébé.

Pendant des années, les membres de l’Église adventiste du septième jour de Cabo Frio, à Rio de Janeiro, et les parents priaient pour Fernando. Il fréquentait souvent l’église et soutenait même certaines initiatives de la congrégation. Mais il y a un an, lorsque Maria Clara annonçât à son grand-père qu’elle avait demandé une préparation au baptême et qu’elle prévoyait de le faire après ses 8 ans, il lui répondit : “Grand-père sera baptisé avec toi !”.

Comme il savait que tout le monde allait être excité par la nouvelle, il demanda à Maria Clara de garder sa décision secrète.

“Chaque fois que je lui rendais visite, je lui rappelais notre surprise. Elle a fait sa part et n’a pas parlé à ses parents de ma décision”, a partagé Fernando après la cérémonie du baptême.

Une cérémonie mouvementée

Ce fut un moment de rire et de larmes quand, le sabbat du 28 avril 2018, Fernando entra dans la baptière avec Maria Clara dans les bras.

“Pendant de nombreuses années, j’ai hésité à me faire baptiser”, a partagé Fernando, les larmes aux yeux. “Sans l’influence de Maria Clara, je n’en serais jamais arrivé là.”

Il a dit qu’il se sentait attiré par Jésus après avoir été témoin du comportement exemplaire de la jeune fille, de sa dévotion aux choses célestes et de son engagement envers l’église de Dieu. “Les parents devraient s’efforcer d’inculquer la crainte de Dieu à leurs enfants”, conseille Fernando. “Il est facile de voir la différence que ça fait.”

Maria Clara dit se sentir “importante aux yeux de Dieu” à chaque fois qu’elle se souvient de l’acte de son grand-père, qui est désormais “une étoile dans sa couronne”. Je suis heureuse parce que je sais que je suis spécial pour Dieu… et parce que Dieu s’est servi de moi.”

Elle encourage d’autres enfants comme elle à commencer à partager l’amour de Jésus avec d’autres personnes. “Les enfants ne devraient jamais avoir peur de parler de Jésus et d’inviter d’autres personnes à l’église.

Un changement d’orientation

Le changement d’orientation, opéré par les leaders d’église et ouvrant de plus en plus d’espaces aux enfants, semble porter ses fruits. Les enfants ont une capacité exceptionnelle pour conduire les gens à Jésus, a déclaré Raquel Souza, directrice des Ministères de l’enfance de la Conférence de Rio Fluminense (ARF). “Les enfants influencent leur environnement”, explique-t-elle, “mais pour que leur influence soit significative, la motivation est essentielle.”

“Dans ce contexte, le rôle des parents est crucial. Les parents doivent participer avec leurs enfants, les encourager et l’église doit être prête à les soutenir “, a-t-elle aussi déclaré. “C’est un processus qui leur permet de développer leur caractère et de devenir des adolescents et des jeunes adultes engagés dans les affaires de Dieu.”

L’église régionale fait également la promotion d’un concours biblique qui invite les enfants à connaître la Parole de Dieu en la lisant chaque jour. “C’est un projet qui encourage les parents à lire la Bible avec leurs enfants à l’heure du coucher “, a déclaré Filipi Ribeiro, directeur du Club des Explorateurs de l’ARF. “De cette façon, une graine est plantée dans le cœur des enfants.”

Dans toute l’Église adventiste, les clubs d’explorateurs offrent des activités physiques, intellectuelles, sociales et spirituelles aux enfants de 6 à 10 ans. “Cela peut être une expérience qui change la vie”, a dit Ribeiro. “Et comme nous l’avons vu dans le cas de Fernando, lorsqu’un enfant rêve du ciel, il n’a pas peur de partager son rêve avec les personnes qu’il aime le plus.”

Adventist Review

LES ENFANTS ABANDONNÉS EN MOLDAVIE
LES DANGERS DES RÉGIMES HYPERPROTÉINÉS !

Leave a Comment