Main Menu

ON LE DISAIT DÉJÀ IL Y A PLUS DE 100 ANS – INFLUENCES PRÉNATALES SUR LA VIE DU FUTUR BÉBÉ

Shares

En bonne santé, du berceau à la tombe.

Trudy Voortman, professeure et chercheur au Centre Médical de l’Université Erasmus aux Pays-Bas. Image du Pôle Santé de l’Université de Loma Linda

Pour les Adventistes du Septième Jour, ce n’est pas une grande surprise d’entendre parler de l’importance des influences prénatales sur la vie du futur bébé. Après tout, c’est Ellen G. White, cofondatrice de l’Église Adventiste, qui a écrit il y a plus d’un siècle: « On commet généralement l’erreur de ne pas apporter de changements dans la vie d’une femme avant la naissance de ses enfants. Pendant cette période importante, son travail devrait être allégé. De grands bouleversements se produisent en elle. Cela requiert une plus grande quantité de sang et par conséquent un surcroît de nourriture de qualité destinée à être transformée en sang. Si elle ne consomme pas une quantité suffisante d’aliments nourrissants, elle ne peut conserver toute sa vigueur physique, ce qui altère la vitalité de l’enfant qu’elle attend. » ( Le Foyer Chrétien, p. 247).

Pour beaucoup, il peut être rassurant, cependant, d’apprendre comment la recherche scientifique contemporaine appuie la déclaration visionnaire d’Ellen White.

Santé Pendant la Grossesse et Obésité Infantile

« Le régime alimentaire maternel et le mode de vie pendant la grossesse peuvent avoir un effet direct sur la croissance du fœtus, mais aussi des effets à long terme sur la croissance ou la composition corporelle, » a déclaré Trudy Voortman, professeure et chercheur au Centre Médical de l’Université Erasmus aux Pays-Bas. C’est ce que la science appelle maintenant « la programmation fœtale. »

Les participants de tous âges ont suivi une présentation sur l’alimentation et la santé des os le 26 février. Image du Pôle Santé de l’Université de Loma Linda

Dans le contexte de l’obésité infantile croissante dans le monde, il est important de mettre l’accent non seulement sur le mode de vie pendant l’enfance, mais aussi sur les influences au début de la vie qui, selon elle, « façonnent la trajectoire de prise de poids et la graisse corporelle tout au long de la vie. »

Par exemple, Trudy Voortman a partagé un aperçu des preuves scientifiques des effets potentiels des régimes alimentaires à base de plantes pendant la grossesse sur la croissance et l’obésité de l’enfant. Elle a déclaré que même si un lien ne pouvait être établi entre les vitamines B12 et D, un apport protéique maternel plus élevé est associé à une masse sans graisse plus élevée chez les enfants plus tard dans la vie. Il n’y avait pas de différence significative entre la source – végétale ou animale – des protéines.

« Aucune association indépendante entre les habitudes alimentaires maternelles et l’obésité n’a été trouvée, » a déclaré Trudy Voortman. Cela signifie que non seulement le régime alimentaire, mais tous les aspects de la santé de la mère et celle de l’enfant doivent être pris en compte, car une bonne santé n’est pas le résultat d’un seul aspect, a-t-elle rappelé.
« Le mode de vie de l’enfant peut être plus important que le fait que la mère mange des aliments à base de plantes, même si c’est un sujet qui mérite d’être étudié plus profondément, » a-t-elle dit.

Un Acide Essentiel pour la Gestation et l’Enfance

Susan E. Carlson, professeure à l’Université du Kansas, a discuté du rôle essentiel de l’apport en acide docosahexaénoïque (DHA) pendant la grossesse et l’enfance. C’est un sujet de la plus haute importance, a-t-elle dit, non seulement pour ses bienfaits avérés sur le développement cérébral du nourrisson, mais aussi parce que le DHA n’est pas présent dans les plantes mais surtout dans les poissons et les œufs.

Le transfert de DHA au bébé est naturel pendant l’allaitement, mais pendant de nombreuses années, il n’a pas été disponible dans les préparations pour nourrissons. « Dans le même temps, la présence de DHA dans le lait maternel varie à travers le monde, et dépend de l’alimentation de la mère, » a déclaré Susan Carlson.

Pour un vieillissement en bonne santé, « même de petits changements [alimentaires et dans le style de vie], s’ils vont dans la bonne direction, produisent des résultats significatifs. Et il n’est jamais trop tard pour mettre en œuvre ces changements, » a déclaré le chercheur espagnol Aleix Sala-Villa. Image du Pôle Santé de l’Université de Loma Linda

Susan Carlson a expliqué que l’apport prénatal en DHA a généré des effets positifs tels que la réduction des naissances prématurées, la tolérance au stress, la diminution des incidences de respiration difficiles et d’asthme, et une plus grande incidence de masse corporelle faible en graisse, entre autres. « Des études ont montré que la réponse au cortisol du nourrisson pour faire face au stress diminuait, et que l’apport en DHA empêchait une augmentation de la pression artérielle systolique chez les enfants qui sont devenus obèses ou en surpoids, » a-t-elle dit. « Elles ont également démontré un niveau cognitif plus élevé et moins d’allergies chez les enfants longtemps après l’arrêt de l’apport en DHA. »

Mais alors, que doit faire une femme enceinte qui a un régime alimentaire à base de végétaux?

Susan Carlson a recommandé des compléments de DHA à base d’algues, qui constituent un moyen naturel pour les futures mamans de s’assurer que leurs bébés seront « programmés » pour de meilleurs résultats plus tard dans la vie.

« Les compléments à base d’algues peuvent être facilement incorporés à un régime végétarien, avec des résultats optimaux, » a-t-elle déclaré.

Des Noix, Quand on Prend de l’Age

« Promouvoir un vieillissement en bonne santé est de la plus haute importance, » a indiqué Aleix Sala-Villa, de la Clinique des Lipides à Barcelone, en Espagne. « Et il y a de plus en plus de preuves que la diminution des télomères, les structures qui aident à maintenir la stabilité du génome, conduit à la sénescence de certaines cellules. »

En conséquence, Aleix Sala-Villa a déclaré que les études contemporaines dans ce domaine ont cherché à mesurer la longueur des télomères comme marqueur du vieillissement biologique, car les télomères sont très sensibles au stress oxydatif et donc des cibles plausibles pour les régimes riches en aliments tirés de végétaux qui sont riches en antioxydants. »

Aleix Sala-Villa a appliqué ces connaissances à un projet de recherche visant à tester les effets de la consommation de noix sur le déclin cognitif lié à l’âge et la dégénérescence maculaire chez les aînés qui ont un style de vie libre. L’étude a conclu que « les sujets dont les régimes sont riches en aliments dérivés de plantes maintenaient la longueur de télomères » et que « le régime alimentaire végétarien semble être une bonne approche pour préserver la longueur des télomères, » retardant ainsi le vieillissement.

A ce sujet, Aleix Sala-Villa a conclu que, pour un vieillissement en bonne santé, « même de petits changements [dans l’alimentation et le style de vie], s’ils vont dans la bonne direction, produisent des résultats significatifs. Et il n’est jamais trop tard pour commencer à mettre en œuvre ces changements. »

Les Végétariens Peuvent-ils Avoir des Os Solides?

Trudy Voortman est revenue pour une deuxième présentation plus tard le 26 février, au cours de laquelle elle a discuté de « Régimes à Base de Plantes et la Santé des Os Tout au Long de la Vie. » La masse osseuse atteint son niveau maximum au début de la vie adulte et dépend en partie du régime alimentaire adopté dès le plus jeune âge et qui affecte l’accumulation de la masse osseuse, a-t-elle dit. Dans le même temps, le régime alimentaire adopté plus tard dans la vie peut aider à limiter la perte osseuse et empêcher l’ostéoporose et diminuer ainsi les risques de fracture. C’est d’une importance vitale puisque les données montrent que l’ostéoporose affecte 1 femme sur 3 et 1 homme sur 5 âgé de plus de 50 ans.

Lors du Congrès International sur la Nutrition Végétarienne, les collations sont généralement composées de fruits, de jus de fruits, de noix et de yaourt. Image du Pôle Santé de l’Université de Loma Linda

La santé des os est affectée par l’absorption du calcium, mais aussi par des interactions avec d’autres éléments tels que la vitamine D et les fibres, a dit Trudy Voortman. C’est la raison pour laquelle une approche plus globale est souhaitable.

« Dans les recherches et aussi dans les conseils de santé publique, l’accent est mis sur l’importance de nutriments spécifiques tels que le calcium et la vitamine D et des aliments tels que les produits laitiers pour la santé des os, » a-t-elle dit. « Bien que les études sur les éléments nutritifs seulement ont fourni des informations importantes … l’étude des schémas alimentaires généraux ont des avantages supplémentaires. »

Trudy Voortman a ensuite partagé une vaste étude menée aux Pays-Bas où les chercheurs ont mesuré la variation selon que l’on ait une alimentation végétale par rapport à une alimentation carnée dans différentes phases de la vie, et ses effets sur la santé osseuse au fil du temps.

« Chez les nourrissons et les enfants, le régime alimentaire permettant d’anticiper de meilleurs résultats en matière de masse osseuse, est un régime contenant beaucoup de grains complets, des noix, des produits laitiers, des légumes et des œufs, » a-t-elle indiqué. « Les résultats ont montré que les ovo-lacto-végétariens et les non-végétariens avaient une Densité Minérale Osseuse (DMO) similaire. Les végétaliens d’un autre côté, ont montré un plus grand risque de fracture que les non-végétariens. »

Dans l’ensemble, Trudy Voortman a indiqué que les deux bords – un régime complètement basé sur les végétaux ou un régime entièrement carné – débouchent sur une masse osseuse inférieure au fur et à mesure que l’individu prend de l’âge.

« Le point optimal semble être quelque part au milieu, » a-t-elle dit.

Marcos Paseggi, correspondant, Adventist Review

Traduction: Patrick Luciathe

LA GRANDE PLUIE DE MÉTÉORES DU 12 NOVEMBRE 1833 ET MON TÉMOIGNAGE
APRÈS L’ÉTAT ISLAMIQUE, LA HAINE DE LEURS CONGÉNÈRES EN IRAK

Laissez votre commentaire

E-MAGAZINE

ADVENTISTE MAGAZINE TV

Top