Le 7 octobre 2017, notre église a accepté le défi de consacrer les premières minutes de chaque journée à Dieu. Cette expérience a été nommée : Dieu en premier ! Durant 40 jours, au petit matin, nous avons pensé en premier à Dieu, par la prière et la lecture d’un texte d’Ellen White. Pour renforcer cette expérience spirituelle, chacun a choisi 5 personnes pour qui élever des prières d’intercession durant ces 40 jours. La condition était de ne révéler le nom de ces personnes qu’à la fin du défi. Chaque matin, nous avons senti que notre communion avec Dieu se fortifiait et de fortes expériences ont été vécues. Celles-ci nous ont poussé à partager ce que nous vivions. L’envie d’être ensemble, unis, était très forte. D’où l’organisation d’une retraite spirituelle pour clôturer notre campagne « Dieu en premier ». Nous nous sommes donc réunis du 17 au 19 novembre au chalet Les Bosquets, aux Diablerets, dans les montagnes vaudoises.

Rien que le paysage qui entoure le chalet était une raison suffisante pour vouloir participer à ce week-end. Mais c’est la présence des frères et sœurs ainsi que des nombreux visiteurs qui a rendu cet événement si spécial. Nous étions au total 54, entre adultes et enfants. Quelle joie pour notre groupe de remplir toutes les chambres du chalet !
Pour rendre cet événement encore plus spécial, nous avons invité le pasteur Nahor Muchiutti, venu d’Allemagne pour partager avec nous de sagesse acquise tout au long de son ministère pastoral, et ses multiples connaissances pour améliorer et préserver une bonne santé.
Du haut de ses 71 ans, et grâce à toute son énergie, le pasteur Nahor a captivé l’attention de tous avec ses histoires de marathons auxquels il participe jusqu’à aujourd’hui. Il a aussi raconté les découvertes qu’il a faites, au travers d’études et d’expériences personnelles, pour améliorer sa santé en adoptant de petits changements.
Tout le week-end s’est focalisé sur notre communion avec Christ et nos expériences vécues durant l’expérience « Dieu en premier ».

Le sabbat a été intense, rempli d’activités à chaque heure. Les enfants n’ont pas été en reste. Des activités étaient prévues pour les enfants et adolescents. Les parents ont reçu une formation sur l’importance du culte en famille et sur comment le rendre plus dynamique. Les visiteurs ont découvert les merveilles de la Bible à travers des études adaptées pour eux.
Le samedi après-midi, le point fort a été notre balade spirituelle. Nous avons suivi un chemin plongé dans la nature, dans lequel la neige a sublimé le paysage. A certaines étapes, nous nous arrêtions pour lire une méditation parlant de l’attention que Dieu nous porte. Plus nous approchions de l’arrivée, plus le chemin devenait difficile à suivre et à parcourir. Mais nous sommes tous arrivés à notre destination finale, en nous aidant les uns les autres, pour éviter de tomber ou de glisser. La récompense a été merveilleuse : un refuge à côté d’une cascade, où nous pouvions nous sentir en sécurité. Nous sommes arrivés à la conclusion que notre vie spirituelle connaît de tels chemins. Souvent nous avons besoin de l’aide des autres pour dépasser les épreuves de la vie, mais aussi d’offrir notre aide pour aider notre prochain. Un parallèle a été fait entre la vision d’Ellen White qui décrit le chemin parsemé d’embûches que suivent les justes pour arriver au royaume céleste. La ressemblance était frappante et nous avons pu comprendre pleinement ce message dans la pratique.
De retour au chalet, nous avons passé un moment d’intercession les uns pour les autres. Ce fut la conclusion de nos 40 journées de prière et méditation. Je pense que cette habitude créée durant ces 40 matins est devenue essentielle dans la vie de chacun, un élément vital.

Nous avons aussi eu des moments de détente : des jeux intergénérationnels où l’âge n’avait aucune importance. Autant d’occasions de rire, surtout lors de la bataille de boules de neige !

Nous remercions la famille Miolli, de l’église hispanophone de Lausanne, qui a sacrifié son week-end tranquille de repos pour être avec nous et s’occuper gracieusement de la cuisine.

Dans une superbe ambiance pleine d’amitié et d’unité, nous avons dit au revoir à ce week-end vraiment spécial, qui a, de toute évidence, renforcé notre esprit de famille et d’église. Nous attendons maintenant la prochaine retraite spirituelle avec impatience !

Alessandra Vieira, membre de l’église luso-hispanique de Neuchâtel

Source : http://adventiste.ch/dieu-en-premier-lusohispanique-neuchatel/

DE LÉGIONNAIRE À SOLDAT DE L’ARMÉE DE DIEU – BAPTÊMES DE CSABA ET CATHERINE
STAND SANTÉ - L’ÉGLISE ANGLOPHONE DE GENÈVE APPLIQUE LA MÉTHODE DE JÉSUS