Main Menu

Le père a arrêté, la mère a arrêté, mais David a continué à prier

Shares

En Espagne, la réponse miraculeuse de Dieu à la prière du petit garçon a surpris ses parents.

David Lucas Dolete Druga, neuf ans, avait beaucoup de questions.

« D’où vient l’être humain ? », a-t-il demandé à son père. « Pourquoi sommes-nous ici ? Pourquoi dites-vous que Dieu nous a créés, alors qu’à l’école on me dit que nous avons évolué à partir de singes ? ».

Le père avait enseigné à David que Dieu avait créé l’Homme, pourtant, à l’école publique de Madrid (Espagne), on lui enseignait autre chose.

Son père était heureux de quitter Madrid pour aller étudier la théologie au Collège Adventiste de Sagunto, situé à 385 kilomètres plus à l’est, près de la mer Méditerranée. Là-bas, il y avait une école primaire où David pourrait apprendre la création, comme elle est racontée dans la Bible.

Mais un mois avant le début de l’année scolaire, son père apprit qu’il n’y avait pas de place pour David à l’école. Il y avait déjà beaucoup d’enfants sur la liste d’attente, David n’était que le treizième.

« Prions pour ça », dit le père.

Lors du culte familial, le père, la mère et David priaient pour que David soit en quelque sorte autorisé à fréquenter l’école adventiste. Ils ont prié tous les jours pendant un mois, sans toutefois voir de résultat.

« Nous n’avons pas de place pour David », insista le directeur de l’école. « Vous devez l’inscrire ailleurs, nous sommes désolés ».

David fut donc été inscrit à l’école publique.

Mais la famille continuait de prier à ce sujet. Pendant le culte familial, le père, la mère et David continuaient à prier pour que le garçon puisse fréquenter l’école adventiste. Un mois s’est écoulé. Puis deux mois.

La mère arrêta de prier à ce sujet, tout comme le père.

« Dieu doit avoir un plan pour David à l’école publique », déclara le père. « David est peut-être appelé à être un bon témoin pour ses camarades ».

David, cependant, continua à prier. Chaque soir, il rendait grâce à Dieu pour ses parents et terminait sa prière en disant : « Dieu, si tu veux que j’aille à l’école adventiste, donne-moi une place».

Le père était inquiet, il ne voulait pas que David soit déçu.

« Ne presse pas Dieu », dit-il au garçon. « Dieu ne nous répond pas toujours comme nous le voulons ».

Mais David continua à prier. Un autre mois s’écoula.

Quatre mois après le début de l’année scolaire, son père reçut la nouvelle inattendue qu’un élève de quatrième année avait quitté l’école adventiste. Il s’est précipité au bureau du directeur pour demander si David pouvait se joindre à la classe.

« David sera le bienvenu à l’école », a dit le directeur. « Mais ne vous emballez pas trop vite. Vous devez obtenir la permission du bureau de l’éducation de la ville pour transférer David de l’école publique à l’école adventiste. À cette période de l’année scolaire, il est très difficile d’obtenir cette autorisation ».

Les parents de David décidèrent d’essayer quand même, bien qu’ils ne soient pas totalement confiants. Quarante minutes plus tard, ils tenaient le document de transfert entre leurs mains.

Ils n’arrivaient pas à y croire. En quittant le bureau, ils s’arrêtèrent pour prier Dieu et le louer.

« Qu’est-ce que l’homme, pour que tu te souviennes de lui ? Et le fils de l’homme, pour que tu prennes garde à lui ? », a prié le père, en récitant le Psaume 8.4. « Tu nous as donné tout cela malgré notre manque de foi. Tu nous as montré que tu es puissant et que tu peux aider n’importe qui, même ceux qui ont peu de foi. Tu nous donnes tout ce dont nous avons besoin ».

David était à la maison quand ses parents sont rentrés.

« Regarde ça », s’exclama le père, le papier de transfert à la main. « Voilà à quel point Dieu est puissant. C’est ainsi qu’Il a exaucé ta prière ».

Un immense sourire illumina le visage de David, qui commença à sauter de joie partout dans la maison.

« Prions encore, remercions Dieu », dit le père.

David inclina la tête et pria.

« Merci, Jésus d’avoir écouté ma prière. Aide-moi à profiter de cette école » a-t-il prié.

En rouvrant les yeux, il se tourna vers son père et demanda : « Tu veux jouer au foot avec moi ? ».

 

Andres McChesney

Source https://news.eud.adventist.org/en/all-news/news/go/2019-02-11/father-stopped-mother-stopped-but-david-prayed/

Traduit par Tiziana Calà

Partager la Parole de Dieu au British Museum
Trois rencontres avec des démons et la mort en Finlande

Laissez votre commentaire

Inscrivez-Vous

Inscrivez-vous pour recevoir les notifications dans votre e-mail

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de protection de données.

E-MAGAZINE

ADVENTISTE MAGAZINE TV

Top