Main Menu

Cyclistes missionnaires

Shares

Ce ministère initié en 2018 réunit déjà 454 cyclistes du Brésil, d’Argentine et des Etats-Unis.

En 2018, la production de vélos au Brésil a augmenté de 49,8% par rapport à l’année précédente, selon l’association brésilienne des fabricants de motocyclettes, cyclomoteurs, scooters, bicyclettes et autres. La statistique reflète l’augmentation du nombre d’adeptes de transport sur deux roues dans le pays.

Au-delà d’agiter le marché cycliste, cette tendance a créé de nouvelles opportunités au ministère Seven Bikers, né en février à l’initiative du cycliste Heber Giotto. Il a décidé d’utiliser les balades entre amis du week-end comme moyen d’évangélisation. “Un de nos principaux objectifs est de fortifier l’amitié et offrir à ceux que nous rencontrons une expérience de vie avec Christ”, explique-t-il.

Bien qu’il soit récent, le groupe grandit et conquit des cyclistes d’ailleurs. Un réseau s’est formé regroupant déjà des personnes de 29 villes différentes du Brésil, d’Argentine et des Etats-Unis.

Julio, qui s’est fait baptiser après avoir étudié la bible grâce aux Seven Bikers. Photo : Adonai Bento

Lanei Poll est un des premiers à avoir intégré le projet. Il faisait déjà du vélo avec des amis chaque semaine dans la région de São Paulo et désirait connaître le ministère Seven Bikers après avoir entendu Sérgio Simonato, collègue cycliste, parler de cette initiative.

C’est aussi par l’intermédiaire de Sérgio, membre de l’église à Indaiatuba, que Júlio Vieira, un autre cycliste de la région de São Paulo, a intégré le ministère. “Le groupe grandissait chaque semaine et cela me donnait envie d’aller à l’église pour les rencontrer”, raconte ce dernier. Avec le temps, il s’est aussi intéressé au message adventiste et a commencé à fréquenter l’école du sabbat. Après avoir étudié la Bible, le cycliste a décidé de se faire baptiser au mois de juillet. Aujourd’hui il dirige un groupe de 84 participants au Seven Bikers à Indaiatuba.

De nouveaux projets

Attentif à cette tendance durable de se déplacer en vélo, le ministère des cyclistes adventistes cherche à attirer cette partie de la population qui a choisi le vélo comme hobby ou qui utilise ce moyen de transport au quotidien. Les objectifs sont grands. “Nous voulons être le plus grand réseau de cyclistes dans le monde et impacter la vie des gens et des communautés auxquels l’accès sans vélo est restreint”, affirme Lanei Poll, aujourd’hui responsable de faire connaître ce projet.

Pour que le ministère fonctionne de manière organisée, chaque participant est invité à s’inscrire et possède une carte d’identification contenant ses données et celles de son vélo, ce qui est également une mesure de sécurité. Le site officiel de ce ministère (sevenbikers.com.br) explique comment faire partie du groupe ou comment former un noyau de Seven Bikers dans son église locale. Il propose aussi des études bibliques personnalisées à télécharger. Le prochain pas sera de lancer une application avec les fonctions spécifiques à l’évangélisation sur deux roues.

Sabrina Tavares Girotto, étudiante en journalisme 

Source www.revistaadventista.com.br/blog/2019/01/24/pedal-missionario/…
Traduction Eunice Goi

Décès d’un adventiste dans les conflits au Venezuela
Les millenials n'aiment pas évangéliser

Adventiste Magazine

La revue officielle de la Fédération des Églises Adventistes du Septième jour de la Suisse romande et du Tessin.

Laissez votre commentaire

Inscrivez-Vous

Inscrivez-vous pour recevoir les notifications dans votre e-mail

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de protection de données.

E-MAGAZINE

ADVENTISTE MAGAZINE TV

Top