Main Menu

Chine : Une église contrainte de supprimer le premier commandement de son mur

Shares

En Chine, les églises de maison ne sont pas les seules à subir les vexations du gouvernement communiste. En novembre dernier, au cours d’une inspection, les autorités de la province de Luoning ont intimé l’église des trois autonomies de Dongcun de supprimer le 1er commandement biblique inscrit au mur, rapporte l’organisme de surveillance de la persécution Bittner Winter.

Affirmant «Tu n’auras pas d’autres dieux devant moi», ce commandement fait partie de la loi donnée par Dieu lui-même à Moïse. Alors que les responsables de l’église en question protestaient, l’officier gouvernemental a répondu que le président Xi Jinping s’opposait à une telle déclaration.

Avertie que c’est une «politique nationale», l’église a dû obtempérer. «Ils falsifient les paroles de Dieu ; c’est s’opposer à lui», s’est indigné un des croyants.

Ce n’est pas la première fois que cette église, faisant pourtant partie des églises reconnues, était ciblée. En août, sa croix avait été démantelée par le gouvernement.

L’organisme Bittner Winter commente qu’en Chine, toutes les croyances religieuses doivent être subordonnées au gouvernement: «En d’autres termes, les citoyens religieux doivent d’abord adorer le Parti communiste, ensuite seulement ils peuvent adorer leur Dieu».

 

Source www.evangeliques.info/articles/2019/01/11/chine-une-eglise-officielle-contrainte-de-supprimer-le-premier-commandement-de-son-mur-19333.html

Image Google (libre de droit)

Pour mes amis, la prière est à un "like" de distance
Une perspective de foi basée sur le droit humain fondamental : la position centrale de la liberté religieuse

Laissez votre commentaire

Inscrivez-Vous

Inscrivez-vous pour recevoir les notifications dans votre e-mail

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de protection de données.

E-MAGAZINE

ADVENTISTE MAGAZINE TV

Top