L’église est communément appelée la maison de Dieu. Et bien qu’on sache qu’elle est ouverte à tous, il peut arriver qu’on n’ose y entrer que si on y est invité. C’est le cas de Csaba et Catherine. Malgré différentes expériences personnelles avec Dieu, le couple ne se sentait pas à l’aise à l’église. Alors Dieu a fait emménager un pasteur la porte à côté pour les inviter dans Sa maison. Le début pour eux d’une nouvelle vie, concrétisée par leur baptême le 7 octobre 2017 à l’église adventiste Vivo (voir la vidéo de la cérémonie).

  • Témoignage de Csaba

Je m’appelle Csaba, je suis d’origine hongroise. Cela fait 17 ans que j’habite en France et cela fait 17 ans que je suis légionnaire, c’est-à-dire je travaille à la Légion Etrangère. Je suis également marié avec Catherine et père de trois enfants. J’aimerais partager avec vous comment j’ai connu Dieu.

J’ai eu une enfance très, très, dure. À l’époque, en Hongrie, il y avait le communisme, et pour différentes raisons j’ai dû grandir sans ma famille. J’ai vécu dans un orphelinat jusqu’à l’âge de 18 ans. J’ai dû faire le service militaire et puis je me suis engagé dans l’armée hongroise. Je peux vous dire qu’avant l’armée, je n’étais pas un ange… hahaha ! Mais cela m’a permis d’être plus “cadré“, évidemment, dans le bon sens. Vous imaginez qu’à cette époque, Dieu ne faisait pas partie de ma vie ni de mes priorités, tout simplement pour moi il n’existait pas.

Ensuite, j’ai atterri en France et je me suis engagé à la Légion Etrangère. Là bas ce n’était pas plus facile. Je peux vous dire que c’était même plus dur, car en peu de temps j’ai fait beaucoup de guerres : Kosovo, Bosnie, Côte d’Ivoire, Liban, Afghanistan et Centre Afrique. Dans l’une de ces guerres, en Afghanistan, mes camarades et moi, nous sommes tombés dans une embuscade, un guet-apens. Les ennemis étaient trois fois plus nombreux que nous. Nous avons perdu des soldats et il y a eu aussi des blessés. Nous avons passé toute la nuit dans ce lieu où les balles arrivaient de partout. Cette nuit-là, j’ai eu peur pour ma vie. Et j’ai dit à Dieu : « Si tu existe, sors moi d’ici vivant, et je vais croire en toi ». Je suis sorti de là bas et j’ai donc commencé à croire qu’il existe un Dieu.

Comment Dieu a produit ce changement ? Deux éléments ont beaucoup marqué ma vie. Le premier s’est passé pendant l’année 2014. J’étais en Centre Afrique pour une mission. Les choses que j’ai vu et vécu là bas, je ne peux pas vous les raconter. J’en garde des blessures jusqu’à aujourd’hui. Le deuxième événement c’est quelques temps après celui-ci. Je me suis marié avec Catherine, ma femme, et nous avons eu Tomi. Ma belle mère, Gisele, était adventiste et elle a commencé à me parler de Jésus. Petit à petit, j’ai commencé à fréquenter l’église du campus à Collonges. Mais, je ne sentais pas d’intérêt pour la Bible. Puis, nous avons eu une triste nouvelle, ma belle mère s’est endormie, et cela m’a affecté énormément. Je ne trouvais pas ma place dans l’église. Et je ne comprenais pas pourquoi Dieu avait permis tout ça. Quelques mois avant tous ces événements, quelqu’un a emménagé à côté de chez nous. Nous avions un nouveau voisin. Et nous avons appris qu’il était pasteur. Un jour, mon voisin m’a invité à son église. Il m’a dit « Viens et vois ». Je suis venu, j’ai vu et je suis resté. J’espère jusqu’au retour de Jésus.

Après quelques mois, le pasteur m’a proposé d’étudier la Bible avec lui. Petit à petit, et grâce à lui, je suis là aujourd’hui et je me sui baptisé !  J’ai commencé à découvrir la Bible, ses valeurs et j’ai commencé à prier. Pendant ces deux dernières années, ma femme et moi, nous avons vu à plusieurs reprises les miracles que Dieu est capable de faire. Jésus a changé ma vie radicalement. J’ai pris conscience de mes péchés, j’ai compris que je devais changer mais je ne pouvais pas réussir tout seul, j’avais besoin du Saint-Esprit. Aujourd’hui, je ne suis pas parfait, j’ai encore beaucoup de choses à changer, mais maintenant, je sais qu’avec l’aide de Dieu tout est possible.

  • Témoignage de Catherine

Je m’appelle Catherine et je suis maman de 3 enfants, Nina, Valentin et Tomi. Je suis mariée à Csaba. Depuis mon plus jeune âge j’ai fréquenté l’église adventiste de Collonges, grâce à ma maman qui était fervente dans sa foi. Puis je me suis éloignée de l’église pendant plusieurs années, vivant une vie sans la présence de Jésus. J’ai fait mes propres choix, j’ai pris mes décisions, sans demander à mon Seigneur ce qu’il en pensait. Evidemment, j’ai commencé à accumuler les échecs, les fardeaux, les tristesses, que j’ai essayé de porter seule. Jusqu’au jour où… j’ai rencontré mon nouveau voisin.

Avec mon mari, cela faisait quelques temps que nous commencions à fréquenter l’église de Collonges. Mais je voyais mon mari mal à l’aise, pourtant j’avais très envie que mes enfants connaissent Dieu et reçoivent les mêmes valeurs que j’ai reçues. Petit à petit, nous avons fait connaissance avec ce nouveau voisin. Et là, le premier miracle dans notre début de cheminement spirituel… Dieu place un pasteur adventiste à côté de nous. Au fil des semaines et des mois, des liens se sont tissés entre ce pasteur, sa famille et nous. Et là, deuxième miracle ! Un jour je vois mon mari occupé à commander sur internet la plus jolie des bibles possible, pour commencer ses études bibliques avec ce pasteur, Léo. Dans ma tête, je me suis dit « il est fort ce voisin ». Cela m’a donné envie d’étudier la Bible avec lui aussi. Nous avons commencé à fréquenter régulièrement l’église adventiste de Vivo. Au fil des études, j’ai pu constater à quel point je me suis égarée, à quel point j’ai essayé de me baser sua ma propre force pour régler des problèmes et porter des fardeaux.

J’ai pris un petit livre, « Pas à pas vers un réveil spirituel », qui n’attendait que moi, sur mon étagère, et ça a été un déclic. Je me suis rendue compte que Jésus n’attendait qu’une chose, que je demande son aide. Il m’a dit : « Je toque à la porte de ton cœur, réveille-toi ! Laisse-moi entrer. » Alors je me suis mise à prier, à demander à Dieu qu’il ne donne Sa force, qu’Il me remplisse de Son Esprit. Je remercie Dieu d’avoir porté une fois pour toutes mes péchés.

Source : http://adventiste.ch/baptemes-csaba-et-catherine/

LE POURQUOI DU MINISTÈRE DES BESOINS SPÉCIAUX !
DIEU EN PREMIER – UNE EXPÉRIENCE DE 40 JOURS À L’ÉGLISE LUSO-HISPANIQUE DE NEUCHÂTE