Main Menu

Un Dieu qui cache les objets ? – Baptême d’Elis

Shares

Elle a seulement 9 ans, mais c’est en partie grâce à Marie-Ilaria que sa maman a finalement décidé de se baptiser.

Parlons d’abord de la maman, Elis. C’est à l’âge de 10 ans qu’elle a connu l’église adventiste dans son pays d’origine. Mais à 17 ans elle a tout quitté pour, tel le fils prodigue de l’évangile de Luc, pour aller « profiter » de la vie. S’en est suivi un parcours de 25 ans d’insouciances loin des valeurs qu’elle a cru pendant son enfance, protégée par sa maman, très croyante.

Désormais en Suisse depuis quelques années, loin de Dieu et loin de sa famille, Elis a énormément souffert d’un grand vide dans son cœur. Une douleur silencieuse. À chaque fois qu’elle rentrait tard le soir de ses sorties en boîte de nuit, un grand sentiment de solitude et culpabilité la rongeait.

Avec l’âge et son mariage, pour calmer les appels de son âme, elle fréquentait l’église exporadiquement, où elle a été à chaque fois bien accueillie. Sa fille avait aussi du plaisir à participer à l’école du sabbat des enfants.

Par contre, la subite maladie de son frère vient aggraver son regard négatif vis-à-vis de Dieu. Sa maman, une adventiste très engagée, a énormément prié pour la guérison de son fils. Mais il a fini par mourir. Ce départ inattendu, et toute la foi de sa maman dans ce Dieu qui « n’a rien fait » l’ont poussé à se révolter contre Celui-ci. Désormais elle décide de ne plus jamais venir à l’église.

Cela c’est sans compter sur la semence déjà plantée dans le cœur de Marie-Ilaria. Elle aimait bien venir à l’église et cela lui manque. Malgré tout, les enseignements reçus sont restés dans son petit cœur. Elle avait notamment « averti » sa maman que certains de ces choix dans la vie n’étaient pas corrects par rapport à ce qu‘elle avait appris à l’église. Marie-Ilaria commence donc à « prêcher » à sa propre maman. Elle a même prié pour que sa maman perde un bijou qu’elle aimait beaucoup, mais qui prenait une importance disproportionnée dans sa vie. Et finalement Marie-Ilaria a été entendue et sa maman a perdu cet objet. Et quand on lui demande si Marie ne l’avait pas vu, elle est incisive dans sa réponse en déclarant que ce n’était pas la peine de chercher, parce que « Dieu l’avait caché ».

Touchée par cet acte de foi de sa fille, Elis revient à l’église et donne une « deuxième chance à Dieu » …. Elle comprend que Dieu n’a pas souhaité le décès de son frère et qu’au contraire, cette maladie a fait en sorte qu’il puisse donner sa vie totalement à Dieu avant son décès. Elle a gravi un échelon dans sa foi.

Entourée par une église qu’elle dit « très aimante » et les visites pastorales, Elis a compris qu’il fallait se battre pour se donner totalement à Dieu. Très attachée aux feuilletons (« novelas ») de son pays, elle décide de suivre les conseils de son pasteur : lire tous les jours l’évangile de Jean et passer moins de temps devant la télé. Bingo! Une nouvelle étape commence dans sa relation avec Dieu. Elis s’affermit dans les valeurs de la parole de Dieu et après des mois de cheminement elle se décide de se donner totalement à Dieu par les eaux du baptême.
C’est donc le 23 juin 2018 qu’aux abords du lac Léman que Elis s’est fait baptiser par le pasteur Andrey Ostrovsky et devient membre de l’église hispanique de Lausanne. Lors de cette cérémonie, elle ressentait une forte présence de Dieu dans son cœur. Selon ses propres mots, elle a le sentiment d’avoir vécu le baptême de l’eau et du Saint-Esprit au même moment.

Le plus grand désir d’Elis est de témoigner de sa foi et faire grandir son église par le travail d’évangélisation de toute la communauté. « Quand je suis à l’église, je me sens souvent mieux qu’à la maison, puisque je me sens, grâce à la présence de mes frères et sœurs, plus proche de Dieu » dit-elle.

Voilà comme la simplicité d’une prière d’enfant a pu compter dans un parcours de reconnexion avec Dieu…

Rickson Nobre, d’après les propos d’Andrey Ostrovsky et Elis Regina.

Les enfants peuvent aussi servir !
Un retard fatal

Adventiste Magazine

La revue officielle de la Fédération des Églises Adventistes du Septième jour de la Suisse romande et du Tessin.

Laissez votre commentaire

E-MAGAZINE

ADVENTISTE MAGAZINE TV

Top