Main Menu

APRÈS UNE TRAHISON, CE MARIAGE RENAÎT DE SES CENDRES

Shares

Motivé par la parole de Dieu et par le Saint-Esprit, ce couple cherche à prospérer.

Un après-midi j’étais dans mon bureau prête à rentrer chez moi quand j’entendis frapper à la porte. En l’ouvrant, je suis tombée sur une femme appelée Channel qui se tenait là toute seule. Channel n’arrivait pas à se contenir.

« Je viens d’arriver d’Europe pour faire une surprise à mon mari Clayton pour son anniversaire. Il y a quelques jours je lui ai dit que mon travail allait m’empêcher d’arriver à temps ».

Elle était avocate. Heureusement le cas qu’elle suivait s’était réglé plus rapidement que prévu, lui permettant ainsi de rentrer plus tôt aux États-Unis. Elle n’avait qu’une chose en tête : faire ce long vol pour ensuite pouvoir embrasser son mari et profiter d’une agréable soirée avec lui.

 

Le pire comité d’accueil

En entrant chez eux, elle remarqua que la maison est dans le noir complet. Il y avait de la musique et, dans le salon, plusieurs couples s’embrassaient. Plus surprenant encore, que des hommes !

Elle jeta un coup d’œil dans la salle mais ne voyait son mari nulle part. Elle courrut alors dans leur chambre à coucher, d’où provenait de la musique en provenait. Elle ouvrit la porte. Son mari se tenait là, avec un autre homme.

« Channel ! », cria Clayton. Elle se tourna rapidement, sortit de la maison pour prendre la voiture et s’en aller rapidement, en pleurant, totalement perdue. Elle continuait à se demander si elle avait vraiment vu son mari avec un autre homme. Elle ne savait pas qu’il était gay ou bisexuel. Ils étaient mariés depuis 15 ans et n’avait jamais suspecté rien de tel.

« Penses-tu qu’il était bisexuel quand on s’est mariés ? », me demanda-t-elle.

Je lui répondis que ce qu’elle venait de voir cette nuit-là n’était pas l’aventure d’un soir. C’était trop calculé pour l’être. Je suspectais Clayton de très bien connaître cet homme qui, vraisemblablement, avait déjà été chez eux, tout comme les autres hommes.

 

Ce mariage peut-il être sauvé ?

Une récente enquête nationale publiée par le Centre du contrôle et la prévention des maladies (CDC) a indiqué que chaque fois plus d’américains s’identifient comme étant bisexuels. En outre, chaque fois plus d’hommes hétérosexuels admettent avoir eu des expériences gay. Les chercheurs ont interrogé plus de 9 000 personnes entre 18 et 44 ans. Parmi eux, 6,2% d’entre eux admettent avoir eu au moins une fois une expérience sexuelle avec une personne du même sexe. Et de ce pourcentage, 2,3% s’identifient comme hétérosexuels.

Après plusieurs semaines de thérapie, j’ai encouragé Channel à penser à l’avenir de leur mariage. Clayton lui avait laissé des messages en lui disant qu’il voulait parler avec elle pour chercher à résoudre la situation. Elle décida de rencontrer son mari pour entendre ses explications ; elle me demanda d’être présente à la rencontre. J’ai proposé de nous retrouver dans mon bureau et Clayton a accepté. Tout en préparant le rendez-vous, je notais le malaise de plus en plus grand de Channel, toutefois elle restait concentrée dans la prière.

Puis, un jeudi après-midi, Clayton entra dans mon bureau, nous salua, s’assit et commença à pleurer. Il avait tellement honte, cherchant à expliquer la situation à Channel. Il admit être bisexuel et avoir cherché à arrêter ce style de vie quand ils s’étaient connus, pour ensuite recommencer. Il commença à implorer Channel de ne pas divorcer.

« Je ne te déteste pas mais je ne peux plus être ta femme. Je ne sais plus qui tu es. Il me semble avoir été mariée à un total inconnu », rétorqua Channel.

Clayton assura qu’il allait remplir les papiers nécessaires pour le divorce et payer toutes les dépenses. Après l’avoir remercié, le silence s’imposa dans le bureau.

« Je t’aime. Je n’ai jamais voulu te faire de mal », a finalement lâché Clayton.

Clayton se leva pour embrasser sa femme et c’est à ce moment-là qu’il s’aperçut qu’elle était enceinte. Elle ferma rapidement sa veste mais elle savait qu’il avait tout compris. Ils avaient essayé pendant des années d’avoir un enfant et maintenant ils allaient être parents dans cinq mois. Clayton, accablé par les émotions, commença à la supplier de lui permettre d’aller en thérapie pour vaincre son désir d’être avec d’autres hommes. Il savait que c’était Dieu qui lui parlait, afin qu’il change sa vie et devienne un mari et un père.

 

Situation sinistre

Clayton a admis avoir expérimenté l’homosexualité pendant le collège. Il était émotionnellement dépendant des hommes car son père n’avait pas été présent dans sa vie jusqu’à la fin de ses études de droits. Il voulait être hétérosexuel mais satan avait une emprise sur lui et luttait pour diriger sa vie.

Clayton avoua que lorsque Channel n’était pas en ville pour des raisons professionnelles, des hommes se présentaient chez eux. Comment est-ce possible ? Il découvrit que le secrétaire de Channel était homosexuel et qu’il connaissait Clayton via son ancien camarade de chambre. Vu qu’il connaissait le planning et les rendez-vous de Channel, le secrétaire avertissait des hommes quand elle partait en voyage.

Dans notre livre « Attitude Adjustment of the Christian Man and Women », mon défunt mari, Arthur Nowlin, a développé le concept de module comportemental appelé le syndrome RACE qui correspond à : Rejet, Aliénation, Complication et Expérimentation.

Le syndrome RACE est une conséquence de la peur et de l’anxiété qui gênent le développement positif des comportements chez les hommes et les femmes. Le rejet se rapporte à la peur, la peur du rejet, qui implique qu’on n’est pas en paix dans sa propre relation avec l’autre. On n’arrive pas à révéler ses vrais sentiments à cause de la peur. L’aliénation est liée au manque de confiance en soi, à la honte et au sens de culpabilité. La complication est une préoccupation démesurée qui résulte de l’acceptation du péché, d’avoir pris un autre chemin que celui présenté par Dieu. L’expérimentation empêche la capacité de socialisation d’atteindre son vrai potentiel et diminue l’opportunité de devenir une influence positive.

 

L’espoir

Avec le guide qu’est la parole de Dieu, le Saint-Esprit et la thérapie, ce couple a accepté de continuer à travailler avec moi. Leur fort désir d’élever leur enfant ensemble leur donna l’espoir et la motivation pour reconstruire leur mariage. Elle lui demanda de vendre la maison et d’en acheter une autre. Il accepta. Elle décida aussi de ne plus partir en voyage à cause de sa grossesse et de la thérapie de couple.

Clayton accepta bien volontiers la proposition de la thérapie chrétienne. Ses nombreuses cicatrices émotionnelles avaient besoin de guérison. Il était vraiment motivé à changer son style de vie et voulait laisser derrière lui son orientation homosexuelle pour vivre pleinement les enseignements bibliques. Voilà les raisons pour lesquelles cela a fonctionné. Le dur travail implique patience et persévérance. Il cherchait une transformation qui provenait de sa relation personnelle avec Jésus-Christ.

Etant leur thérapeute, je suis heureuse de partager avec vous qu’ils sont allés au bout du parcours décrit dans notre livre et que Clayton n’a plus eu de relation homosexuelle depuis sept mois. Il a aussi cessé tout contact avec ses anciens associés. Le couple a déménagé dans sa nouvelle maison et attend l’arrivée de leur bébé. Channel travaille avec moi pour reconstruire son rapport de confiance envers son mari et Clayton travaille pour reconstruire sa relation avec Dieu et avec sa femme.

 

Les noms des personnages ont été changés pour protéger le nourrisson.

 

 

De Kim Logan-Nowlin

Source https://www.messagemagazine.com/relationship/marred-deep-deception-marriage-makes-comeback/

Traduit par Tiziana Calà

BANNIR LE SUCRE OU NON ? – EXPÉRIMENTATION D’UN MOIS
LANCEMENT DE HOPE MEDIA FRANCE

Adventiste Magazine

La revue officielle de la Fédération des Églises Adventistes du Septième jour de la Suisse romande et du Tessin.

Laissez votre commentaire

E-MAGAZINE

ADVENTISTE MAGAZINE TV

Top