Main Menu

Appel à la prière : Des écoles adventistes menacées en Bolivie

Shares

Après une élection contestée le 20 octobre 2019, de grandes manifestations publiques et des protestations sociales ont éclaté dans l’ensemble de cette nation sud-américaine. Selon des rapports régionaux, cet état de tension a entraîné la cessation de nombreuses activités professionnelles, le blocage des rues dans les grandes villes, des pénuries et un état général d’agitation dans la population.


Prier et jeûner

Hiram Kalbermatter, président de l’Église adventiste en Bolivie, a déclaré que, face à l’escalade de la situation, les dirigeants de l’église ont compris que ce qu’il y avait de mieux à faire pour eux était de passer du temps à prier et à jeûner. Selon les dirigeants d’église, les églises locales et les foyers sont devenus des centres où les membres se réunissent pour prier, demandant à Dieu d’intervenir.

« Des séances de prière quotidiennes ont été organisées à 10h00, 15h00 et 20h00 dans tout le pays, » a déclaré Hiram Kalbermatter. « Samedi [sabbat] 9 novembre, plus de 125000 membres d’église en Bolivie ont été invités à jeûner et à prier. »


La position de l’Église adventiste

Hiram Kalbermatter a souligné que l’Église adventiste en Bolivie respecte les dirigeants politiques dûment mis en place, selon les conseils prodigués par la Parole de Dieu à ce sujet.

« Suivant l’exemple de Jésus, la position officielle de l’Église adventiste du septième jour est de ne pas s’immiscer dans les questions liées à la politique partisane, » a déclaré Hiram Kalbermatter. « Nous soutenons la décision de chaque membre de voter aux élections selon sa conscience. »

Hiram Kalbermatter a également expliqué que l’Église adventiste s’opposait à toute forme de violence et d’abus pouvant porter atteinte à la liberté de conscience et à la liberté de choix.

« Nous défendons les principes d’amour, de joie, de paix, de patience, de bonté, de bénignité, de fidélité, de douceur et de maîtrise de soi tels que définis par l’apôtre Paul comme le fruit de l’Esprit dans
Galates 5:22-23,» a déclaré Hiram Kalbermatter.


Apporter de l’espoir au milieu des conflits

Les dirigeants et les membres de l’Église dans toute la Bolivie ont décidé d’offrir la paix et l’espoir au milieu des conflits qui ont submergé le pays. Dans la région orientale, les membres du Club des Éclaireurs et d’autres jeunes adventistes sont descendus dans les rues pour prier pour la paix. Ils ont également distribué de la littérature sur le thème de l’espoir et sur la façon de le trouver, ont indiqué les dirigeants de l’église.

Dans l’Ouest de la Bolivie, les dirigeants et les membres d’église ont prié pour que Dieu protège les écoles adventistes de la région.

Dans la région centrale, à Vinto, Cochabamba, des manifestations publiques se sont tenues à proximité du campus de l’Université Adventiste de Bolivie. Les dirigeants locaux ont indiqué que les professeurs, le personnel et les étudiants se sont réunis pour prier, demandant au Seigneur de prendre soin de l’école et de ses résidents.

« Nous louons Dieu parce que, au milieu de pillages et de destructions généralisés, jusqu’ici, les écoles et les églises adventistes n’ont subi aucun dommage, selon nos rapports, » a déclaré Hiram Kalbermatter.

Source www.interamerica.org/fr/2019/11/des-ecoles-adventistes-en-bolivie-menacees-alors-que-les-dirigeants-appellent-les-membres-a-prier
Traduction : Patrick Luciathe

Offre d'emploi : Pasteur-e au Tessin
Une Église prête

Laissez votre commentaire

E-MAGAZINE

ADVENTISTE MAGAZINE TV

Top