La survie de l’Eglise Adventiste est garantie par la grâce de Dieu, dit Mark Finley.

12 avril 208 | Silver Spring, Maryland, États-Unis | Adventist Review

« Malgré de nombreux défis, l’église de Dieu triomphera, » a déclaré Mark Finley dans son message de dévotion lors de la journée d’ouverture du Concile de Printemps, une rencintre administrative du Comité Exécutif de l’Eglise Adventiste du Septième Jour, qui s’est tenue à Silver Spring, dans le Maryland aux États-Unis le 10 avril 2018. « L’église de Dieu parviendra à sa destinée, et les portes du séjour des morts ne prévaudront point contre elle. »

Mark Finley, évangéliste chevronné et assistant du président de l’Eglise Adventiste mondiale, a basé son message sur Matthieu 16:15, où Jésus demande à ses disciples, « Qui dites-vous que je suis? »

« C’est une question pour tous les cœurs, » a-t-il dit. « C’est une question à laquelle chacun de nous doit répondre. » Et c’est quelque chose, a-t-il reconnu, qui éclairera la nature de nos interactions avec l’église de Dieu.

Les Défis Actuels pour l’Eglise

Mark Finley a expliqué que les questions contemporaines plus larges présentent des défis majeurs pour une église florissante. « Nous vivons dans une période de cynisme, » a-t-il déclaré. « Les gens se méfient des organisations. »

L’opposition à l’organisation de l’église – dans ce cas à l’adventisme – transcende les approches idéologiques, a déclaré Mark Finley. « L’extrême droite et l’extrême gauche ont une chose en commun: ils sont unis dans leur critique visant l’église, » a-t-il dit. « Et peu importe à quel point vous êtes conservateur, il y a une autre personne dix fois plus conservatrice que vous qui va vous « tirer dessus. »

Mais aller à un extrême ou à un autre n’est pas la réponse, a-t-il dit. « Si votre religion vous rend plus contrarié, il y a quelque chose qui ne va pas avec votre religion, » a déclaré Mark Finley. « Et si votre religion vous rend tolérant au péché, il y a quelque chose qui ne va pas dans votre religion. »

L’Église et Nous

Mark Finley a expliqué que s’engager dans l’église ne signifie pas fermer les yeux sur ses défauts. « L’église n’est pas parfaite; Il ne fait aucun doute que dans de nombreux domaines nous pourrions faire beaucoup, beaucoup, beaucoup mieux, » a-t-il souligné.

En effet, être un leader signifie entre autre, ne jamais se satisfaire [d’être] là où vous êtes arrivé, parce que Jésus nous conduit toujours vers davantage, a dit Mark Finley. « Mais si quelqu’un écrivait un livre recensant toutes les fautes de votre femme, le liriez-vous sans être prêt à la défendre? » a-t-il demandé, en référence à des publications occasionnelles qui sont très critiques envers l’église. « L’église est l’épouse du Christ, » a-t-il rappelé à ceux qui écoutaient.

Mark Finley a également rappelé que l’église n’est pas une institution bureaucratique mais qu’elle est composée de personnes. Et chacun de nous, a-t-il dit, est un chantier en cours, car Dieu nous cisèle jusqu’à ce que nous devenions ce qu’Il veut que nous soyons. « L’église n’st pas faite de pierres déjà entièrement polies », a-t-il souligné. « Dieu est à l’œuvre pour construire un temple de vérité dans lequel les hommes et les femmes révèlent le caractère de Dieu. »

Un Engagement Envers Christ et Son Eglise

Aucun temple de vérité n’est construit avec une seule pierre, a expliqué Mark Finley. « Jésus est le fondement, et des hommes et des femmes fidèles à travers les âges ont bâti sur cette fondation. »

La foi authentique exige une réponse personnelle à l’appel de Dieu, a-t-il souligné. Et cet engagement est essentiel si nous voulons changer le monde.

« L’éducation … la science … la puissance militaire … la religion formelle ne changeront pas le monde. Seul Jésus le fera », a-t-il dit. Et alors que nous essayons de devenir des agents de changement dans le monde, nous devons nous rappeler qu’une seule chose peut nous qualifier. « Connaître le Christ vivant, et être changé par Sa grâce et transformé par Son amour, » a déclaré Mark Finley.

Une fois que nous rencontrons Jésus, l’église doit aller de l’avant pour accomplir la tâche fixée par le Seigneur Lui-même. Rien ne devrait distraire l’église de cet objectif, a dit Mark Finley. « Dieu appelle Son église à ne pas se concentrer sur des décisions administratives importantes qui négligent la chose la plus importante: prêcher le Christ vivant. »

L’Avenir de l’Eglise

Que nous décidions de soutenir l’église de Dieu ou de la combattre, la survie de l’église est garantie par la grâce de Dieu, a souligné Mark Finley. Partageant des leçons importantes tirées d’Ephésiens 5, il a rappelé qu’en dépit de ses erreurs et de ses faiblesses, Jésus aime Son église, et Il promet de la sanctifier et de la purifier. « Et l’avenir de l’église de Dieu est glorieux, » a rappelé Mark Finley, « parce qu’Il a promis de présenter Son église sans reproche. »

D’après Mark Finley, c’est une pensée encourageante. « L’église de Dieu, le peuple de Dieu, la vérité de Dieu, triompheront, » a-t-il dit.

Adventist Review

Traduction: Patrick Luciathe

Photo by Christian Stahl on Unsplash

LES 7 QUESTIONS POUR LES MINISTÈRES DE SOUTIEN À L’ÉGLISE
LES CINQ ÉLÉMENTS QUI ONT PERMIS AUX ADVENTISTES DE FINIR 2017 AVEC UN GAIN FINANCIER