Main Menu

ADRA SUISSE VIENT EN AIDE AUX ENFANTS-ESCLAVES EN HAÏTI

Shares

En Haïti, il y a trois groupes d’enfants qui risquent d’être expulsés de l’école : les enfants qui travaillent chez des “familles d’accueil” pour logement et nourriture – une forme spéciale d’esclavage des enfants – les enfants des rues et les orphelins. En tant qu’adultes pauvres et sans instruction, ils transmettent leur sort à leurs propres enfants.

Dans ce pays environ une personne sur deux ne sait pas lire. Pour améliorer la situation, des écoles publiques gratuites ont été mises en place. Les parents doivent payer les uniformes et le matériel scolaire. Mais pour beaucoup de familles, des dépenses sont trop élevées. Les enfants de familles à faible revenu rencontrent encore des difficultés pour apprendre à lire et à écrire. En outre, les écoles publiques n’accueillent environ que 20 % des enfants.Les autres enfants fréquentent des écoles privées ou ne vont pas du tout à l’école.

A Petit-Goâve, des enfants qui grandissent dans un environnement précaire reçoivent un accès facilité à l’école. L’accent est mis sur les enfants qui grandissent dans une situation d’esclavage. L’environnement est également informé sur les droits des enfants. Ceci, afin d’amener un changement dans la société à long terme.

Beaucoup d’enfants ont besoin d’un accompagnement spécial étant donné qu’ils vont souvent à l’école pour la première fois. Ils doivent donc être préparés pour une intégration régulière dans une classe. Les enfants sont divisés en groupes selon leurs connaissances. La préparation dure environ 10 mois. Une fois qu’un enfant est intégré dans une classe régulière, les frais de scolarité et toutes les autres dépenses seront pris en charge par le projet ADRA. A l’école, les enfants reçoivent au moins un repas équilibré par jour. Cela favorise une croissance saine et la concentration. Des bus scolaires amènent les enfants à l’école si nécessaire.

Comme les enfants n’ont pratiquement pas la possibilité de jouer en plus de leur travail, des activités telles que des visites de musées sont proposées. Les enfants des “familles d’accueil” sont également invités. Les familles d’accueil, pour leur part, reçoivent des cours pour les sensibiliser concernant le cercle vicieux de la pauvreté et les enfants-esclaves. Ces cours comprennent également des sujets tels que la planification familiale, l’hygiène et les maladies transmissibles. Pour obtenir un meilleur traitement des enfants, l’environnement plus large comme les autorités et les représentants de la commune sont également impliqués dans le projet.

ADRA Suisse a déjà soutenu la phase pilote. Ce projet en est la suite et garantit que les enfants peuvent continuer à aller à l’école.

Pour aider ce projet avec un don, suive ce lien : https://adra.ch/fr/donation/formulaire-donation/#zweck3

ADRA Suisse

SAUVONS NOS FILLES DE L'IMPACT DE LA PORNOGRAPHIE
UN BÉNÉVOLE DE MARANATHA VOLUNTEERS GRAVEMENT BLESSÉ

Adventiste Magazine

La revue officielle de la Fédération des Églises Adventistes du Septième jour de la Suisse romande et du Tessin.

Laissez votre commentaire

E-MAGAZINE

ADVENTISTE MAGAZINE TV

Top