Main Menu

500 ANS APRÈS, RÉFORMER ENCORE…

Shares

Ce 31 octobre 2017, nous fêterons les 500 ans de la Réforme protestante qui a tant changé le paysage du christianisme en Europe et dans le monde entier. Adventiste Magazine ne pouvait laisser passer cette occasion sans vous présenter un numéro spécial sur le sujet.

Il est impressionnant de voir comment, en si peu de temps (quelques décennies au début du XVIème siècle), plusieurs facteurs ont été réunis pour permettre à la parole de Dieu d’être au centre de la vie de l’être humain. Cela s’est passé en même temps que le développement de la technologie et la modernisation de la société. C’est comme si une main invisible avait écrit une nouvelle partition pour un changement spirituel et pour une liberté de pensée. La vraie main de Dieu… pas celle de Maradona.

Des hommes comme Luther, Calvin, Zwingli, Théodore de Bèze, Farel et bien d’autres, ont eu le courage d’affronter la puissante Église catholique et sa vente d’indulgences qui étaient comme une réponse à l’angoisse des âmes et remplaçaient la certitude du salut. Pourtant, elle ne s’achète pas, personne ne peut nous la retirer ! C’est par la foi seule que l’individu est sauvé.
Ces hommes ont développé l’exégèse biblique et c’est grâce à eux que le texte originel de la Bible s’est trouvé ainsi restauré. L’avènement de l’imprimerie par Gutenberg, qui permet de dupliquer la traduction de la Bible de Luther en allemand, va donner le « pouvoir du savoir » à chaque individu. Tout cet élan permettra à de nombreux princes européens de se rebeller contre la théocratie universelle et la pensée unique qui dominaient la société de l’époque. Malheureusement, comme plusieurs fois dans la bible, c’est dans le sang que cette liberté d’adoration et de pensée sera acquise. J’ai l’impression que les gens qui ont vécu cette époque connaissaient réellement le prix de la liberté.

Et nous aujourd’hui ? Les post-modernes, les « milleniaux »… Donnons-nous la juste valeur à cette liberté si chèrement acquise ? Nous n’avons jamais été autant en recherche de sens dans nos vies et en même temps si vides. J’aimerais tellement que, le 31 octobre 2017, quelqu’un puisse à nouveau clouer sur un mur (réel ou virtuel) de nouvelles thèses contre l’indifférence, le manque de foi, l’égoïsme, le matérialisme, le consumérisme, bref… contre le monde vide de Dieu ! Nous avons la liberté de penser et de croire, mais nous en faisons mauvais usage, voire, nous ne l’utilisons pas du tout. La réforme commencée il y a 500 ans doit continuer, mais peut-être avons-nous besoin d’une deuxième réforme, encore plus profonde que la première, pour enfin trouver l’équilibre dans la relation entre Dieu et l’être humain, et ainsi, recevoir la paix du salut en Jésus Christ.

Ce qui a permis la réforme au XVIème siècle est toujours d’actualité : le « mal croire » ! L’invitation de nous réformer est donc toujours nécessaire. La Bible elle-même nous le demande : « Ainsi parle l’Éternel des armées, le Dieu d’Israël : réformez vos voies et vos œuvres, et je vous laisserai demeurer dans ce lieu ». Jérémie 7.3.

HOMMAGE À NOËLLE VITRY-ANGEARD
« SEIGNEUR, JE REVIENS... POUR NE PLUS JAMAIS ERRER » – BAPTÊME ANGLOPHONE À GLAND

Rickson Nobre

Pasteur et secrétaire FSRT

Laissez votre commentaire

Inscrivez-Vous

Inscrivez-vous pour recevoir les notifications dans votre e-mail

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de protection de données.

E-MAGAZINE

ADVENTISTE MAGAZINE TV

Top