Mettez 4 000 personnes entre 16 et 25 ans venues de toute l’Europe dans un grand auditorium, ajoutez-y un riche mélange de musique, de culture espagnole locale, de reportages, de rapports vidéo dynamiques… et voilà un cocktail détonant pour des jeunes du XXIe siècle. Ils étaient prêts et enthousiastes pour « The Journey » (Le voyage), thème du Congrès européen de la jeunesse de deux divisions européennes (Trans-européenne et Intereuropéenne), qui a eu lieu du 1er au 5 août dans la ville de Valence en Espagne. Certains jeunes ont voyagé pendant plus de 20 heures, mais cela ne les a pas empêchés d’être « au taquet » !

20545448_1283899475069737_7547490832084085628_o

 

Une délégation de la Fédération Suisse romande et du Tessin était également présente à Valence. Pierrick Avelin, directeur de la jeunesse et responsable du groupe de la FSRT, nous raconte le vécu de nos jeunes là-bas : « Comme tous les quatre ans, nos compagnons et jeunes adultes (16-35 ans) ont l’opportunité de vivre une rencontre unique en Europe : le congrès spirituel de notre jeunesse adventiste qui rassemble des jeunes de toute l’Europe, et même du monde entier. Cette année aura été un record puisque nous étions près de 4’000 inscrits. Mais également pour notre délégation suisse puisque nous étions 26 (sans compter 14 jeunes du Tessin qui ont décidé de se joindre à la délégation italienne), donc 40 jeunes FSRT ! Ce congrès aura été un moment fort dans la vie des participants avec des invités spirituels de qualité, dont notamment Sam Leonor qui a su les interpeller et les appeler à une nouvelle dimension de vie avec Dieu. Ils ont vécu une belle expérience tant humaine que spirituelle dont ils se rappelleront toute leur vie. D’ailleurs, ces congrès sont souvent le lieu de grands changements et de décisions importantes. Au cours de cette rencontre, quatre de nos jeunes ont demandé à pouvoir suivre des études bibliques et cinq ont souhaité pouvoir être baptisés. Sans compter ceux qui ont désiré renouveler leur engagement pour le Seigneur. De belles décisions qu’il nous faut maintenant, nous, responsables, pasteurs et membres d’églises, pouvoir entourer et accompagner. Ces jeunes ont fait un bout de chemin dans leur parcours avec Dieu et ont maintenant besoin de vous pour continuer la route ! »

Les adultes présents ont oublié combien ils pouvaient être aussi jeunes et enthousiastes ! Dans un auditorium bruyant et chaleureux, de sympathiques présentateurs ont introduit les nombreux pays représentés.

Un tonnerre d’applaudissements a rempli la salle lorsque le chant préféré du culte  « 10 000 reasons » a été projeté sur l’écran. Il a été suivi d’un autre chant tout aussi entraînant, malgré le fait que, pour la plupart des jeunes, l’anglais est leur deuxième ou troisième langue.

20643170_1283813518411666_741465150333501832_o

“Les musiciens sont excellents”, affirme Jeff de Scandinavie… “La louange élève l’esprit” ajoute un autre participant.

Certains jeunes ont exprimé leur désir de vivre une expérience spirituelle plus profonde avec Jésus, d’accroître leur réseau d’amis et d’apprendre à travers les vingt ateliers qui ont été organisés chaque jour.

Grâce à une belle chorégraphie dansées et des musiques folkloriques espagnoles accompagnées de photos de tout le pays, chacun a pu découvrir un peu de la culture de ce beau pays. Mais c’était plus qu’un simple voyage à travers l’Espagne… Avec ces images et ces danses, c’était aussi l’histoire du « voyage », celui d’une fille en quête d’un sens à sa vie. Tout prendra alors sens lorsqu’elle découvrira… une Bible.

Sam Leonor, aumônier de l’université de La Sierra en Californie, a attiré l’attention des jeunes sur le début du voyage des disciples appelés par Jésus comme décrit dans Marc 1 : 16-20. L’auditoire était très attentif alors qu’il mélangeait anecdote et profonde vérité spirituelle. Il a conclu avec l’histoire d’un de ses étudiants qui priait constamment pour la guérison d’une maladie dégénérative débilitante, mais qui a trouvé une nouvelle force lorsque la prière s’est transformée en engagement.

Les jeunes dormaient sous tentes, dans des dortoirs installés dans un gymnase ou dans des hôtels répartis dans la ville. Dès le deuxième jour, ils se réveillaient pour le culte du matin de type « TED talk », suivi d’une série d’ateliers et d’activités.

Plusieurs activités sportives ont été proposées : gym du matin, basket-ball, hockey et bien d’autres encore. Des ateliers ont aussi été organisés ainsi que beaucoup de stands d’exposition où c’était, comme le souligne Adam Bartosik de Pologne, « juste l’occasion de rencontrer de nouvelles personnes ».

Un moment très fort fut l’activité de groupe du jeudi qui a débuté à l’extérieur de la salle de congrès et qui s’est poursuivie dans le centre de Valence lors d’une sortie témoignage. Il s’agissait de créer un portrait de Jésus avec des clous – chaque clou martelé par les jeunes représentant leur engagement dans « Le voyage » en tant que disciple. La taille du portrait étant un record, cette œuvre va entrer dans le Guinness Book of Records avec la plus grande image de Jésus réalisée en martelant des clous sur un morceau de bois. Cet exploit a suscité l’intérêt du public. Par contre, le vrai record sera au ciel, lorsque les participants au congrès trouveront leurs propres vies changées par le Christ cloué sur la croix.

Voici une série de réactions de jeunes de notre fédération et d’autres pays :

Marylin Henrion, de l’église francophone de Genève, raconte : « J’ai compris qu’il s’agissait d’une rencontre avec une vision qui faisait cheminer les participants dans différentes étapes de la vie chrétienne jusqu’à aller à l’essentiel, notre relation avec Dieu. Mais cela ne s’arrête pas là. Il y a aussi ce que l’on fera après ce congrès qui nous a tous touchés. Cela a été bien pensé. Les autres choses qui m’ont impressionnée c’était l’organisation ; c’est tout simplement incroyable tout ce qu’ils ont fait, la quantité des jeunes présents, la qualité des chants et les intervenants qui ont su nous transmettre quelque chose de fort. Pour ce qui est des moments les plus marquants pour moi je dirais que la mosaïque qui a été réalisée avec les clous en ville, les passants qui demandaient les livres que nous distribuions, la salle de prière et les autres supports pour les moments de communion avec Dieu m’ont vraiment marquée et enfin les chants de louange avec 4000 voix, c’est juste une expérience à vivre. Pour résumer mon expérience à Valence, je dirais le tout on une seule phrase – « N’attends pas le ciel pour vivre selon tes principes. »

Blanca Velásquez, de l’église hispanique de Genève, nous raconte aussi : « J’avais peur que cette rencontre soit trop intellectuelle avec beaucoup de bla-bla, mais en fait non. Les rencontres plénières avec Sam Leonor m’ont beaucoup touchée. Il prêchait en ouvrant sa Bible, mais tout de suite, il connectait cela avec des expériences vécues et des choses pratiques de la vie. La cérémonie de baptême d’un jeune homme italien et la sincérité qu’il dégageait m’ont bouleversée. Et franchement, avoir connu 4’000 autres jeunes adventistes de toute l’Europe… c’était tout simplement incroyable. »

Nathan Mediaka, de l’église de Sion, déclare : « Ce qui m’a impressionné c’est que, malgré le fait d’être 4’000 jeunes qui ne se connaissaient pas et qui ne parlaient par la même langue, le groupe était vraiment très gentil, aimable et toujours de bonne humeur. Le moment le plus touchant a été la cérémonie de baptême avec les sept jeunes. Ils ont eu un courage incroyable de se faire baptiser devant tout le monde ! Les moments de louange avec toutes ces voix chantant à l’unisson étaient aussi extraordinaires. J’avais juste des frissons de vivre cela. »

Melisa Thomson, d’Écosse résume son premier jour au congrès en déclarant : “Je suis arrivée hier matin et je suis allée au service du soir. J’ai vraiment apprécié le sermon qui nous rappelait que, quoi que nous traversions dans la vie, Dieu va toujours nous rappeler, même si lui tournons le dos. Je me suis dit que cela me concernait un peu.”

Karl Senessie, d’Angleterre, a déclaré : « J’ai aimé la variété des conférenciers et les différents sujets qui ont été présentés, avec beaucoup de points de vus intéressants ».

20545413_1283799121746439_3219969263222303065_o

Ceux qui n’étaient pas à Valence peuvent voir quelques aperçus de ces journées sur la chaîne YouTube du Congrès, sur la page Facebook et sur le site Web du Congrès. Les jeunes publient leurs commentaires et photos sur les réseaux sociaux à l’aide du hashtag # AYC2017 et # TheJourney. Vous pourrez aussi revivre particulièrement l’aventure que a été vécue par la délégation de notre fédération cet été sur la page Facebook : jeunesseadventisteFSRT.

Merci à toute l’équipe de la Jeunesse Adventiste de Suisse romande et du Tessin pour l’organisation du camp Compagnons qui a précédé le congrès à Valence et qui leur a permis de vivre de beaux moments avec l’ensemble de la jeunesse adventiste européenne.

Rickson Nobre avec la participation de Vincent Hubert.

 

20615910_1284942618298756_5062141599215954406_o
Délégation danoise
20645509_1286520801474271_5412841812100805761_o
Délégation Islandaise
20689920_1285314488261569_3342419351159223990_o
Délégation lettone
20690149_1285452441581107_2550458469929683707_o
Délégatoin portugaise
LE PAYS LE PLUS HEUREUX AU MONDE EST LE... DANEMARK
NEYMAR N'ARRIVE PAS SEUL AU PSG !