Le mois de janvier marque une halte entre deux semestres à la FAT. Pas pour se reposer mais notamment pour donner l’opportunité aux étudiants de réaliser un stage annuel qui rentre dans le cadre de leur cursus académique. Certains le font en Eglise, en suivant les pas d’un pasteur expérimenté, d’autres le font en aumônerie, ou encore en s’impliquant dans des projets spéciaux. Cela a été le cas d’un groupe de dix étudiants de la FAT qui ont participé à un projet d’évangélisation avec l’association Share Him, à Douala au Cameroun. Voici quelques témoignages de belles expériences vécues, qui viennent avantageusement compléter les cours de la FAT.

Du 9 au 21 janvier 2018, dix étudiants ont décidé de vivre une aventure missionnaire au Cameroun, à Douala, la capitale du pays, grâce au concours de l’organisation d’évangélisation de Share Him. Pour la majorité du groupe, c’était la toute première expérience dans un pays étranger. Avant le départ, plusieurs questionnements sur le séjour traversaient les pensées des participants, notamment sur les conditions du voyage, de la vie sur place ou sur la mission en elle-même. Mais c’est dans un climat de con ance, d’assurance, d’unité et de prière que ce groupe d’étudiants a fait ce très long voyage vers le continent africain. L’occasion unique pour certains de réaliser en n un rêve d’enfant et pour d’autres d’explorer leurs talents de prédicateur au service de l’Evangile. Lors du séjour, chacun des participants a vécu des expériences formidables qui ont marqué leur passage à Douala. Ecoutez plutôt ce qu’ils ont à vous dire à ce sujet à travers quelques témoignages recueillis :

Matthieu Nanette : « J’ai vécu une des plus belles expériences de ma vie avec Dieu ».

Ana Leao : « J’ai vécu une très belle expérience avec Dieu où j’ai pu voir l’action du Saint Esprit pour la transmission des différents messages. J’ai vu comment Dieu m’a soutenu du débutàla n».

Alison Cardoso De Carvalho : « Je remercie Dieu pour les personnes qu’Il a mis sur mon chemin. C’est ma toute première fois et je garderai un très bon souvenir. Une partie de mon cœur y est resté, je crois ! ».

David Petit-Frère : « Même les forces du mal n’ont pas eu
le dessus sur l’œuvre du salut. Dieu est le seul Tout Puissant ».

Patrick Imbart : « Une belle expérience de partage de l’amour du Christ, à revivre ».

Daniel Oliveira : « Durant les moments de préparation de mes prédications,je me sentais terriblement incapable d’accomplir ma mission et ce fût dans ces mêmes moments que j’ai vu la main de Dieu qui complétait mes efforts ».

Melissa Promeneur : « Je crois que je garderai le beau souvenir des personnes vivant pleinement leur foi en Jésus-Christ et ceux qui vivent leur conversion ».

Samuel Médé : « Cette première expérience a été pour moi comme un moyen d’expérimenter ce que dit Paul dans 1 Corinthiens 9.19-23, avec l’idée de se faire tout à tous ».

Tahiry Tsiriniaina : « Cette expérience a été une approche très enrichissante du ministère pastoral. Aussi bien sur le plan de la réalité pratique, qu’au niveau de la découverte culturelle propre à ce pays. Ce fut un plaisant rappel que la famille chrétienne est mondiale et que certaines courtes rencontres sur cette Terre sont déjà des avant-goûts de relations éternelles ».

A travers ces différents témoignages, nous pouvons nous réjouir des résultats positifs que cette expérience nous a apportées. Bien que les dé s aient été aussi de la partie, cela reste tout de même une très belle aventure que nous avons tous expérimentée. Ce voyage a été plus qu’une bénédiction pour nous étudiants. De plus, au gré de cette mission, Suzana Oliveira,dentiste de métier, a su contribuer aux besoins des personnes en dif culté de soins dentaires : « Mon expérience à Douala m’a marquée profondément, pas dans le domaine médical mais au niveau de ce que j’ai reçu de ceux que j’ai pu observer en tant que médecin, principalement les plus démunis et les enfants ». Ses diverses interventions ont été très appréciées par les différentes églises, nos écoles et même l’administration de la fédération. Il y avait plusieurs personnes extérieures à l’Eglise qui se sont jointes à ce programme. Pour ma part, cette expérience a été un rêve d’enfant qui s’est en n réalisé. La réalité est une toute autre image de ce qui est raconté dans les bulletins missionnaires pour enfants. Il vrai que pour la majorité de la population, ils vivent en dessous du seuil de précarité. Mais s’il fallait retenir l’essentiel de ce voyage, c’est l’accueil, la joie de vivre, l’entraide entre membres d’Eglise, même avec le voisinage.

Pour finir, nous tenons du fond du cœur à remercier, avec l’équipe des étudiants, toute l’équipe de Share Him qui nous a donné ce privilège de vivre des moments intenses dans le cadre de l’évangélisation ; mais aussi toute l’administration de notre Faculté de théologie pour leur soutien moral et physique du début à la n du voyage, ainsi que l’administration du Campus. Nous tenons à remercier Pascal Rodet qui était notre accompagnateur et représentant administratif, tous les  généreux donateurs qui nous ont aidé à nancer ce voyage, ainsi que nos familles qui nous ont soutenus dans ce projet. Et en n, nos derniers remerciements vont à notre Père céleste qui a pris en main toute la responsabilité de ce voyage, depuis le début du projet jusqu’à sa réalisation. Nous croyons fermement que lorsque Dieu est au cœur de nos actions et de nos vies, il dirige de manière formidable, quitte même à nous surprendre des fois.

Par Memory POROï

UNIVERSITÉ ADVENTISTE DE LOMA LINDA EXPLORE LE MONDE DE LA RÉALITÉ AUGMENTÉE
TOUS LES REGARDS TOURNÉS VERS LA RUSSIE POUR LE MATCH BRÉSIL & SUISSE ? 

Leave a Comment